Arythmie : les palpitations cardiaques, un symptôme ?

Publicité

Les palpitations cardiaques sont souvent inquiétantes car il est anormal de sentir les battements de son cœur dans sa poitrine. Pourtant, il s’agit souvent d’une affection bénigne. Néanmoins, il ne faut pas les négliger car, en cas d’arythmie, les palpitations cardiaques peuvent constituer un symptôme, un signe d’appel.

Publicité

© Fotolia

Battements de cœur et arythmie

On désigne une arythmie en fonction des battements du cœur, selon qu’ils sont trop rapides, trop lents ou irréguliers. S’ils sont trop rapides on parle de tachycardie et s’ils sont trop lents de bradycardie. Une des formes les plus courantes de tachycardie est la fibrillation auriculaire. Elle est due à une anomalie de l’activité électrique de l’oreillette qui entraîne une série de contractions cardiaques très rapides (et peu efficaces). Ce type d’arythmie se traduit par des battements désorganisés et parfois par des palpitations. Il faut donc prêter attention à ce symptôme qui se manifeste rarement seul (il s’accompagne en général d’étourdissements, de battements irréguliers et trop rapides, etc.).

Publicité
Palpitations cardiaques dans le syndrome de WPW

Il est également possible d’observer des palpitations cardiaques dans le syndrome de Wolff-Parkinson-White (WPW), une anomalie congénitale. Bien que tous les porteurs de ce syndrome ne présentent pas de troubles cardiaques, certains d’entre eux vont éprouver des tachycardies extrêmement importantes associées à des palpitations cardiaques et à des troubles respiratoires. Ces palpitations peuvent donc orienter vers le diagnostic d’arythmie liée au syndrome WPW, les troubles se manifestant généralement à l’adolescence ou chez les jeunes adultes.

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité