AVC

Accident ischémique transitoire quelles séquelles ?

Si les symptômes de l'AVC ischémique sont les mêmes que lors d'un accident ischémique transitoire (AIT), les conséquences ne sont pas les mêmes. Quelle différence y a-t-il entre un AIT et un AVC ischémique ?

Tous les articles

AVC : les premiers signes

En France, un AVC survient toutes les 4 minutes. Pour limiter au maximum les risques de séquelles importants, il faut réagir le plus vite possible. Le meilleur moyen étant de savoir exactement à quoi s'attendre. Mal de tête, trouble de la parole, visage qui s'affaisse... Voici les premiers signes de l'AVC qui doivent vous alerter. 

AVC et caillot de sang : le lien

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) surviennent lorsque l’alimentation en sang d’une partie du cerveau est interrompue. En cas d’AVC, les symptômes sont variables bien que ces accidents soient souvent associés à un caillot de sang. Mais quel est le rapport entre les deux ? En quoi peut-on rapprocher les AVC des embolies artérielles ?

AVC : la sténose carotidienne

Les AVC (accidents vasculaires cérébraux) peuvent avoir des origines diverses, mais un nombre important d’entre eux est dû à une sténose carotidienne, c’est-à-dire à une carotide bouchée. Mais quelles sont les caractéristiques des sténoses carotidiennes ? Quels symptômes principaux peuvent-elles entrainer ?

Le traitement en urgence de l'AVC ischémique

L'accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique correspond à l'occlusion d'une artère cérébrale par un caillot ou thrombus. Il peut donner des signes variables, plus ou moins graves en fonction de sa localisation.

8 aliments pour éviter de faire un AVC

Qu’il soit ischémique ou hémorragique, un accident vasculaire cérébral (AVC) peut avoir de lourdes conséquences. Découvrez les aliments qui possèdent des actions protectrices contre les AVC, avec les conseils de Séverine Sénéchal, diététicienne et nutritionniste.

AVC : 5 boissons à éviter

Certaines boissons peuvent favoriser les risques de faire un accident vasculaire cérébral (AVC). Découvrez la liste de celles dont vous devez limiter la consommation avec Béatrice de Reynal, docteur en nutrition.

AVC ischémique sylvien : quelles conséquences ?

L’accident vasculaire cérébral (AVC) survient lorsqu’une partie du cerveau n’est plus irriguée correctement à cause de l’obstruction d’un vaisseau par un caillot sanguin. Qu’est-ce que l’AVC ischémique sylvien ? Quels sont ses symptômes ?

AVC : des symptômes différents chez la femme

Il est important de savoir repérer chaque symptôme d’un AVC afin d’appeler les urgences sans perte de temps, même si les signes diminuent. Attention toutefois : en cas d’AVC, certains symptômes sont propres à la femme et, par méconnaissance, ils ne sont pas toujours associés à une attaque cérébrale.

AVC hémorragique : le diagnostic

Il est conseillé d’appeler tout de suite le SAMU (15) face à des symptômes d’AVC. Par définition, l’AVC correspond à un arrêt brutal de la circulation sanguine dans une zone cérébrale. Le plus souvent, un caillot bouche une artère (AVC ischémique) mais, parfois, une artère cérébrale se rompt, provoquant une hémorragie…

Les symptômes de l'infarctus cérébral

On parle plus souvent d’infarctus pour le cœur mais le cerveau peut aussi en être victime. Il s’agit même de la forme la plus répandue d’AVC (Accident Vasculaire Cérébral)… Un traitement d’urgence limite les complications : en présence de symptômes d’infarctus cérébral, appelez le SAMU (15).

Hémorragie cérébrale : 3 causes possibles

L'hémorragie cérébrale touche chaque année en France près de 30 000 personnes. Quelles peuvent être les causes possibles d'une telle hémorragie ?

AVC chez les femmes : 7 choses qui augmentent votre risque

L'AVC représente aujourd'hui la première cause de mortalité chez les femmes dans le monde. Certains facteurs de risque de l'AVC sont différents chez les hommes et chez les femmes. 

Voile devant les yeux : un signe d'AVC ?

Les troubles de la vue, tels qu'un voile devant les yeux, une vision floue ou des "mouches volantes", peuvent être d'origine oculaire. Mais ils peuvent aussi être le signe de maladies graves et ne doivent pas être pris à la légère.

Vision trouble à l'oeil gauche : un signe d'AVC ?

La vue floue et les autres troubles de la vision sont souvent provoqués par une affection oculaire. Ils sont cependant parfois associés à une autre pathologie. Par exemple, la vision trouble de l'œil gauche peut être un signe d'accident vasculaire cérébral (AVC).

AVC : le risque de récidive en chiffres

Après un premier accident vasculaire cérébral (AVC), des mesures doivent être prises pour éviter un AVC dans les années qui suivent. Le risque de récidive est réel même si la plupart des malades ne connaissent qu'un seul accident dans leur vie : découvrez les chiffres clés et comment prévenir un AVC.

AVC sylvien : la définition

L’AVC sylvien est une forme particulière d’AVC (accident vasculaire cérébral). On parle aussi d’AVC ischémique sylvien.

Accident vasculaire cérébral : l'âge moyen de survenue

L’accident vasculaire cérébral est un réel problème de santé publique. Il constitue la troisième cause de mortalité en France et l’une des premières causes de handicap. Quels sont les symptômes de l’AVC ?

Signes d'AVC : qui contacter en urgence ?

Connaître les signes annonciateurs d'un AVC est indispensable pour réagir le plus rapidement possible et éviter de lourdes séquelles, parfois irréversibles. En effet, sur les 770 000 Français ayant été victimes d'un AVC et y ayant survécu, 500 000 en conservent des séquelles. Alors quels sont les symptômes d'un AVC ? Qui contacter lorsqu'ils font leur apparition ?

AVC ischémique : la rééducation

L'accident vasculaire cérébral (AVC) touche chaque année 140 000 Français et il s'agit de la première cause de handicap chez l'adulte. En effet, un grand nombre de personnes en gardent des séquelles. Il est donc essentiel de connaître, en cas d'AVC, les symptômes annonciateurs. Il faut aussi savoir qu'après un AVC ischémique, une rééducation doit être entreprise.

AVC : des séquelles sur la vision

Suite à un accident vasculaire cérébral (AVC), il n'est pas rare de présenter des séquelles. En effet, avec plus de 130 000 AVC chaque année en France, cette attaque cérébrale constitue la première cause de handicap provoqué. Mais quelles sont les séquelles d'un AVC ? Quelles atteintes peuvent affecter la vision ?

3 aliments pour éviter l'AVC

Les AVC (accidents vasculaires cérébraux) peuvent être évités (ou en tout cas, leurs risques fortement réduits) en adoptant une bonne hygiène de vie. Avoir une alimentation équilibrée fait partie des habitudes à acquérir. Il existe ainsi des aliments tout à fait indiqués pour limiter les risques d’accident vasculaire cérébral.

AVC ischémique gauche : quelles conséquences ?

Un AVC (accident vasculaire cérébral) est un trouble grave causé par l'interruption de la circulation sanguine dans le cerveau. On distingue deux types d'accidents vasculaires cérébraux :  l'AVC hémorragique et l'AVC ischémique droit ou gauche.

AVC hémorragique : quels sont les traitements ?

Un accident vasculaire cérébral hémorragique (AVC hémorragique) est une affection grave qui doit être traitée en urgence afin d'en limiter les séquelles et éviter les complications et le décès du patient.

Infarctus cérébral lacunaire : définition

L'infarctus cérébral lacunaire désigne un petit infarctus d'une petite artère située dans la tête. Ce type d'infarctus représente près d'un quart des accidents vasculaires cérébraux. Ce type d'infarctus touche particulièrement les sujets hypertendus. Une prévention et une prise en charge précoces de l'hypertension sont donc essentielles.

AVC ischémique : la prise en charge

L’AVC ischémique est la forme d’AVC la plus fréquente et concerne 80 % des patients victimes d’un accident vasculaire cérébral. Il doit être pris en charge le plus tôt possible afin de réduire le risque de séquelles définitives.

AVC hémorragique : les séquelles

On parle d’accident vasculaire cérébral lorsque la circulation sanguine est interrompue au niveau du cerveau. Dans 80 % des cas, cette interruption est provoquée par l’obstruction d’une artère (AVC ischémique). Chez les autres patients, elle résulte d’une hémorragie : c’est ce qu’on appelle l’AVC hémorragique.

AVC : les signes au niveau des yeux

Chaque année, 130 000 accidents vasculaires cérébraux ont lieu en France. On distingue deux types d’AVC : l’infarctus cérébral (obstruction d’une artère) et l’hémorragie méningée (rupture d’une artère). Les signes d’AVC sont nombreux et incluent les troubles de la vision. Apprenez à reconnaître ces symptômes et pensez à appeler les secours dès leur apparition.

Les causes de l'AVC chez les jeunes

En France, 130 000 accidents vasculaires cérébraux sont rapportés chaque année, entraînant la mort d’une personne sur quatre (33 000 décès). Les AVC chez les jeunes sont de plus en plus nombreux dans les pays industrialisés. Cette tendance s’explique notamment par l’augmentation du tabagisme, de la consommation de cannabis et de l’obésité.

AVC ischémique sylvien : les traitements

L’AVC ischémique (accident vasculaire cérébral) correspond à l’obstruction par un caillot d’un vaisseau sanguin qui irrigue le cerveau. Lorsque ce caillot bouche une des deux artères sylviennes, l’oxygène ne peut plus alimenter convenablement plusieurs zones du cerveau. Les traitements existent, mais l’AVC ischémique sylvien est une urgence vitale : chaque seconde compte.

AVC et crise cardiaque : des symptômes similaires ?

L’accident vasculaire cérébral (AVC) et l’infarctus du myocarde (crise cardiaque) sont deux urgences vitales dont les causes sont souvent les mêmes. Lorsque l’un de ces accidents survient, le temps est compté, et il faut réagir vite. Pour autant, les symptômes de l’AVC et de la crise cardiaque ne se ressemblent pas.

Pages

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité