Les traitements pour lutter contre l'anorexie sont-ils efficaces ?

Les traitements pour lutter contre l'anorexie sont-ils efficaces ?

Détecter l’anorexie précocement pour mieux la soigner, c’est le rôle de l’entourage du malade. Il n’est pourtant pas facile de faire comprendre à une personne anorexique qu’un traitement est nécessaire. Si les traitements contre l’anorexie sont efficaces, ils relèvent en revanche d’une lutte quotidienne pour s'en sortir.

Publicité
Publicité

Le traitement de l’anorexie par l’équilibre alimentaire

Récupérer des kilos pour retrouver un poids normal et stable : voilà la base du traitement de l’anorexie. En revanche, l'anorexique doit presque tout réapprendre : manger équilibré, prendre des repas à heures fixes, manger avec sa famille… Bien entendu, ce travail ne se fait pas du jour au lendemain. Certaines peurs, certains dégoûts, certaines angoisses sont à briser comme autant de chaînes qui entravent le corps. Outre le dépassement de soi qu'implique la guérison, la personne malade doit lutter contre de solides habitudes. L’arrêt des prises de laxatifs, de l’usage de diurétiques ou des vomissements forcés, sera en effet la deuxième cible du traitement par l’alimentation.

Publicité

La psychothérapie et les médicaments pour lutter contre l’anorexie

La confiance en soi, l’image que le miroir renvoie, la perception de son corps sont autant de points à travailler pour retrouver une vie saine. Par ailleurs, l’entourage peut participer à la psychothérapie pour mieux aider la personne souffrant d’anorexie. Bien qu’ils ne puissent pas constituer l’essentiel du traitement, les médicaments sont en outre un coup de pouce pour favoriser la guérison. Antidépresseurs et anxiolytiques permettent enfin de prendre en charge une partie du mal-être. D’autres médicaments peuvent également traiter les complications survenues à cause de l’anorexie.

L’hospitalisation contre l’anorexie

Publicité
Un traitement à domicile n’ayant pas suffi ou des complications médicales s’étant installées, une hospitalisation peut s'avérer nécessaire. Le malade bénéficie alors d'un accompagnement personnalisé et du suivi d'une équipe spécialisée, en mesure de lui apporter une expertise pluridisciplinaire. L'hospitalisation permet aussi, lorsque l’état du malade ne permet plus son retour à domicile, de proposer une nutrition injectable ou naso-gastrique.
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité