La vitamine A est la clé pour retrouver votre odorat ?L’anosmie est un des symptômes les plus courants du coronavirus. Une perte de l’odorat qui affecte également le sens du goût et empêche de sentir les saveurs des aliments. Des troubles qui peuvent perdurer dans le temps et être très invalidants et frustrants. Le coronavirus est le seul virus capable d’engendrer une telle réduction de la capacité olfactive.

L’anosmie est due à l'endommagement des capteurs dans la muqueuse nasale avec la disparition des cils portés par les neurones sensoriels. Il existe des programmes de rééducation de l’odorat grâce aux huiles essentielles, mais on apprend désormais que la vitamine A pourrait également aider à récupérer l’odorat des personnes l’ayant perdu à cause du coronavirus.

Des recherches précédentes ayant déjà démontré les bénéfices de la vitamine A dans la restauration de l’odorat, des chercheurs de l'Université d'East Anglia, située à Norwich en Angleterre, et de l'hôpital universitaire James Paget, ont donc lancé une nouvelle étude afin de déterminer si la vitamine A pouvait aider les gens à retrouver leur odorat après des infections virales, dont le Covid-19, afin de savoir comment ce traitement pourrait aider à réparer les tissus du nez endommagés par les virus.

Des gouttes nasales de vitamine A pendant 12 semaines

Les chercheurs espèrent que l'étude, qui a été financée par l'Institut national de recherche en santé (NIHR), pourra un jour aider à améliorer la vie de millions de personnes dans le monde qui souffrent d'une perte d'odorat, en leur rendant leur cinquième sens. "Une étude récente menée en Allemagne a montré que les personnes traitées avec des gouttes nasales de vitamine A se sont améliorées deux fois plus que celles du groupe non traité", témoigne l’expert en perte d’odeur le professeur Carl Philpott de la Norwich Medical School de l’Université d’East Anglia et du James Paget University Hospitals NHS Trust.

Les chercheurs étudient donc l'impact de l’administration de gouttes de vitamine A pendant 12 semaines sur ceux qui se sont remis du coronavirus, mais qui n'ont pas pu retrouver leur sens de l’odorat et la capacité de sentir et reconnaître des odeurs. "L’énorme augmentation de la perte d’odeur causée par le Covid-19 a créé une demande mondiale sans précédent de traitement", assure-t-il. Le spécialiste précise que "même avant que la pandémie de Covid-19 ne frappe, la perte d’odorat affectait environ cinq pour cent des personnes, les virus représentant 1 sur 10 d’entre eux".

Une augmentation de l'activité des voies olfactives ?

L’expert en odorat rapporte qu’"environ une personne sur dix qui subit une perte d'odorat à la suite de Covid-19 déclare que son odorat n'est pas revenu à la normale quatre semaines après être tombée malade". Les chercheurs anglais veulent savoir "s'il y a une augmentation de la taille et de l'activité des voies olfactives endommagées dans le cerveau des patients lorsqu'ils sont traités avec des gouttes nasales de vitamine A".

"Cela montrerait la récupération des dommages causés par les infections virales courantes, y compris Covid-19, dans le nez", détaille Carl Philpott. Dans un communiqué publié par l’université d’East Anglia, on apprend que l'équipe de recherche travaillera avec des patients qui ont perdu leur odorat en raison d'une infection virale. Ils recevront un traitement de 12 semaines avec des gouttes nasales de vitamine A ou des gouttes avec une solution inactives.

Leur cerveau sera par la suite scanné avant et après le traitement. Les scans seront enfin comparés à ceux d'un groupe témoin qui n'ont pas été traités avec des gouttes de vitamine A. Le professeur Philpott a déclaré que "les patients sentiront des odeurs distinctives, des roses et des œufs pourris, pendant que des examens IRM spéciaux du cerveau sont effectués".

"Nous allons rechercher des changements dans la taille du bulbe olfactif, une zone au-dessus du nez où les nerfs olfactifs se rejoignent et se connectent au cerveau", précise le chercheur. Les chercheurs précisent que "l'activité dans les zones du cerveau liées à la reconnaissance des odeurs" sera également scrutée.

Vers un traitement pour récupérer son odorat ?

Cette étude appelée "Essai Apollo" est essentielle pour trouver un traitement efficace à la perte d’odorat. Duncan Boak, fondateur et président de Fifth Sense, une association caritative dédiée aux personnes souffrant de troubles de l’odorat et du goût, assure dans le communiqué de l’Université d’East Anglia que "la question qui (leur) est le plus souvent posée concerne les traitements disponibles pour favoriser la récupération".

Outre le caractère pénible et handicapant socialement, l’anosmie peut présenter des dangers “tels que l'impossibilité de détecter les fuites de gaz ou la nourriture avariée”. "C'est un gros problème, et nos recherches précédentes ont montré l'impact de la perte d'odorat - y compris la dépression, l'anxiété et l'isolement, ainsi que le risque de danger lié à des dangers tels que le gaz et la nourriture avariée, et les changements de poids dus à un appétit réduit, assure le professeur Philpott, en charge de l’étude.

Sources

COULD VITAMIN-A BRING BACK YOUR SENSE OF SMELL AFTER COVID?, University of East Anglia, 29 septembre 2021. 

https://www.uea.ac.uk/news/-/article/could-vitamin-a-bring-back-your-sense-of-smell-after-covid- 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.