Douleurs péniennes : son pénis s’est transformé en os !

Une histoire à peine croyable. Admis aux Urgences à l’hôpital Lincoln de New York, cet homme souffrait d’une calcification complète tout le long du pénis. Ce dernier s’était littéralement métamorphosé en os !

Les faits remontent au début du mois d’août. Après une chute sur un trottoir, un homme âgé de 63 ans se présente aux Urgences de l’hôpital Lincoln à New York, se plaignant d’une forte douleur au genou. Aucun traumatisme à ce niveau-là n’est décelé. C’est un autre organe qui pose problème. Contre toute attente, les médecins lui découvrent une importante déformation de la hanche droite et une calcification complète tout le long du pénis ! Ce dernier s’avère être devenu… un os.

Malheureusement, aucun diagnostic précis ne pourra être établi. Le sexagénaire a décidé de quitter l’hôpital contre l’avis médical, et ce, malgré la douleur persistante et l’ossification totale de son pénis. Depuis, il a disparu dans la nature.

Certains experts émettent leur hypothèse dans un rapport. Selon eux, l’ossification du pénis est liée à la maladie de la Peyronie, une pathologie particulièrement rare.

La Peyronie survient durant l’érection

"La Peyronie est la cause la plus courante d’ossification", partagent les scientifiques. Alors que le pénis durcit durant l’érection, il perd en flexibilité ce qui peut conduire à une courbure générant éventuellement un dysfonctionnement érectile. La Peyronie se manifeste de manière progressive par la déformation du pénis avec des douleurs et une apparition de plaques fibreuses au niveau de l’albuginée (l’enveloppe qui renferme le corps du pénis).

Cette maladie toucherait entre 3 et 9 % des hommes, principalement âgés de 55 à 65 ans. Dans 20 % des cas, des calcifications et ossifications se forment, aboutissant à un durcissement du pénis qui s’apparente alors à un os. Les cas d’ossification complète restent néanmoins rares. Les rapports médicaux n’en recensent qu’une quarantaine.

La calcification du pénis est un symptôme de la maladie de la Peyronie. Mais il y en a d’autres. Les experts évoquent aussi un rétrécissement et des érections douloureuses.

Les causes : des microtraumatismes lors des rapports sexuels

Les causes exactes sont mal connues, estime la Revue Médicale Suisse. "L’hypothèse la plus répandue à ce sujet explique ce phénomène par des microtraumatismes répétés lors des rapports sexuels chez les hommes", peut-on lire. Microtraumatismes qui peuvent être à l’origine de réactions inflammatoires. A côté de ses facteurs, les experts évoquent également le diabète ou encore l’hypercholestérolémie.

Enfin, la maladie de la Peyronie est aussi associée à la consommation de nicotine ou de médicaments comme les bêtabloquants.

Peut-on soigner la Peyronie ?

Dans un premier temps, il va s’agir de diagnostiquer la Peyronie. "L’échographie est la méthode de choix", selon les experts. Une radiographie utilisant des rayons X peut démontrer une ossification pénienne.

Le traitement va alors dépendre de l’étendue de l’ossification et des symptômes que présente le patient. "Les patients asymptomatiques sont généralement uniquement observés, décrivent encore les scientifiques dans leur rapport. Les cas les plus graves peuvent être traités par une intervention chirurgicale".

Mais depuis, un traitement, le XIAPEX, offre de nouveaux espoirs, selon l’Association Française d’Urologie. Ce médicament s’injecte directement dans la plaque où il va dissoudre la fibrose. "Le traitement se déroule à raison de 2 injections à deux ou trois jours d’intervalle, décrit l’association. Les effets secondaires sont modérés".

En moyenne, les symptômes des deux tiers des patients sont régulés et la réduction de la courbure est de l’ordre de 15 à 20 degrés. Le XIAPEX permet, pour de nombreux patients, d’éviter le recours à la chirurgie.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Penile ossification of the entire penile shaft found incidentally on pelvic x-ray, Urology Case Reports, à paraître en septembre 2019

MALADIE DE LAPEYRONIE, ENFIN UN TRAITEMENT !, Association Française d'Urologie, juillet 2016

Maladie de La Peyronie : une maladie invalidante pour les hommes sexuellement actifs, Revue médicale Suisse, 2010

La rédaction vous recommande sur Amazon :