Sommaire

La constipation se caractérise par une difficulté ou un retard dans l'évacuation des selles – celle-ci survient alors moins de trois fois par semaine. Lorsque ce problème dure au moins six à douze mois, on parle de constipation chronique.

A lire aussi :

Généralement, la constipation est causée par de mauvaises habitudes alimentaires et le manque d'activité physique. Le stress peut aussi être en cause, de même que se retenir trop longtemps d'aller aux toilettes. Plus rarement, la constipation peut être liée à un problème au niveau du sphincter, une maladie ou encore une occlusion intestinale.

Quelques habitudes simples peuvent aider à remettre en marche le transit et favoriser l'évacuation des selles. Aller aux toilettes à heure fixe, ne pas se retenir lorsque l'envie se fait sentir, consommer des aliments riches en fibres, boire au moins 1,5 litres d'eau par jour et pratiquer une activité physique régulière font partie des recommandations classiques. Si cela ne suffit pas, quelques astuces naturelles peuvent aider…

Une ampoule de jus de radis noir

Disponible sur les marchés ou en supermarchés, le radis noir est un bon allié contre la constipation. Surtout si elle est légère. Le radis noir est plus généralement précieux pour la digestion puisqu'il augmente la sécrétion et l'évacuation de la bile. Sans oublier ses célèbres effets détox sur le foie.

En pratique : buvez une ampoule de jus de radis noir, deux à trois fois par jour, avant les repas, pendant une semaine.

Attention, en cas de calculs biliaires, mieux vaut demander l'avis de votre médecin ou pharmacien avant de consommer du jus de radis noir.

Un verre de jus d'herbe d'orge

Un verre de jus d'herbe d'orge© Istock

Mis en lumière au Japon dans les années 1950, par le Dr Hagiwara, le jus d'herbe d'orge est riche en chlorophylle, et contient de nombreux vitamines et minéraux. Parmi ses nombreuses vertus, il régénère la flore intestinale et régule le transit. Ainsi, il diminue les ballonnements et aide à lutter contre la constipation.

En pratique : diluez une cuillère à café d'herbe d'orge en poudre dans un verre d'eau, et buvez-le chaque matin, à jeun, recommande Marine Le Gouvello, naturopathe et auteure de Naturopathie, le guide complet au quotidien, paru aux éditions Rustica. "Pour une meilleure efficacité, il vaut mieux faire des cures de trois semaines minimum".

La naturopathe recommande également d'adopter quelques astuces alimentaires simples. Au réveil, buvez un grand verre d'eau additionné d'un demi-citron pressé, afin de continuer le travail nocturne de détox de votre organisme. Vous pouvez également consommer un jus de céleri branche frais, réalisé à l'aide d'un extracteur ou d'une centrifugeuse, quinze minutes avant le petit-déjeuner.

Pour ce premier repas de la journée, optez pour des fruits frais et du porridge (riches en fibres). À l'inverse, évitez les protéines et les lipides le matin. Au moment d'aller aux toilettes, vous pouvez placer un bottin ou une petite marche sous vos pieds afin de les surélever : cette position est plus propice à l'évacuation des selles.

Du miel à la place du sucre

Du miel à la place du sucre© Adobe Stock

Le miel a des propriétés laxatives douces. Et gros avantage, il peut soigner la constipation des petits et des grands. De plus, le spécialiste en nutrithérapie Jean-Luc Darrigol explique, dans son livre Apithérapie (éd. Dangles ), que le miel combat la fermentation, par son action sur la flore intestinale. "C'est donc un aliment utile à l'intestin".

En pratique : En cas de constipation, prenez l'habitude de remplacer le sucre par le miel (par exemple : dans les laitages).

Les adultes peuvent consommer une à deux cuillères à soupe de miel liquide par jour.

Pour les enfants dès l'âge de 3 semaines, la pharmacienne Christine Cieur-Tranquard conseille de diluer une demi-cuillère à café de miel d'acacia dans un peu d'eau, à prendre une fois par jour. Lorsqu'ils grandissent, comptez 5 g de miel/jour par année d'âge.

Toutefois, l'Organisation mondiale de la Santé déconseille de donner du miel aux enfants de moins d’un an. Avant un an, l'enfant est particulièrement sensible au botulisme, car son système immunitaire n’est pas tout à fait prêt pour se défendre contre les microbes.

Le botulisme est provoqué par la bactérie C. botulinum. Si une personne consomme du miel contaminé par des spores de C. botulinum, celles-ci peuvent se développer dans son intestin, et y produire une toxine responsable de la maladie.

Une cuillère à soupe d'huile d'olive

Une cuillère à soupe d'huile d'olive© Adobe Stock

Parce qu'elle stimule la production de la bile, l'huile d'olive assure une bonne digestion et un meilleur transit, explique la pharmacienne Christine Cieur-Tranquard dans son livre La pharmacie familiale au naturel. En outre, cet aliment contient naturellement de l'oléine, qui permet de lubrifier le tube digestif. En se mêlant aux matières fécales, l'huile d'olive les ramollit et les aide à mieux progresser dans les intestins.

En pratique : prenez une cuillère à coupe d'huile d'olive le matin. Vous pouvez y ajouter quelques gouttes de jus de citron pour que le remède soit plus facile à avaler.

Marine Le Gouvello, naturopathe, précise : "je déconseille vivement de prendre de l'huile d'olive à jeun, c'est extrêmement déstabilisant pour le foie".

Un massage à l'huile essentielle d'estragon

Un massage à l'huile essentielle d'estragon© Adobe Stock

L'huile essentielle d'estragon peut aider à soigner la constipation, car elle stimule l'activité du foie et la digestion. C'est, de façon générale, une plante utile aux digestions difficiles.

"L'estragon ouvre l'appétit, facilite la digestion dans l'estomac, s'oppose à la fermentation (ballonnements et éructations) et aide à expulser les gaz intestinaux" argue la pharmacienne Danièle Festy dans son livre Mes 15 huiles essentielles (éd. Leduc.S).

En pratique : avalez une ou deux gouttes d'huile essentielle d'estragon après le repas, diluées dans une petite cuillère d'huile d'olive.

Vous pouvez aussi mélanger 10 gouttes d'HE d'estragon, 10 gouttes d'HE de menthe poivrée, 10 gouttes d'HE marjolaine et 20 ml d'huile végétale de noisette. Prenez quelques gouttes de ce mélange et massez votre abdomen, paumes bien à plat, dans le sens des aiguilles d'une montre.

Attention, cette huile essentielle est déconseillée pendant les trois premiers mois de la grossesse.

Lin, psyllium : diluez quelques graines dans de l'eau

Lin, psyllium : diluez quelques graines dans de l'eau© Adobe Stock

Vous êtes constipé.e ? Prenez une poignée de graines de lin ou de psyllium (ou "ispaghul"). Les premières renferment des mucilages qui, en retenant une grande quantité d'eau, permettent de réduire le temps du transit et d'augmenter le volume des selles. Les secondes contiennent des fibres solubles qui augmentent aussi le volume des selles. Toutes deux exercent un "effet de lest" identique à celui des fibres végétales issues de l'alimentation.

En pratique : trempez 5 à 10 grammes de graines de lin (entières ou hachées) dans 150 ml d'eau, pendant 20 minutes. Consommez-les 3 fois par jour pendant une semaine, en évitant une prise juste avant le coucher.

Une alternative efficace consiste à avaler 10 grammes de graines de psyllium mélangées à 100 ml d'eau, une à trois fois par jour pendant une semaine. Cette préparation doit être bue rapidement, avant qu'elle ne forme un gel. Immédiatement après, buvez 200 ml d'eau.

Contre-indications des graines de lin et de psyllium : en cas de sang dans les selles, d'un problème intestinal modifiant le diamètre ou la motricité de l'intestin (sténose, mégacôlon). Si la constipation persiste au-delà de trois jours, consultez un médecin.

Par ailleurs, la consommation des graines de lin est déconseillée pendant la grossesse et l'allaitement, et chez les enfants de moins de 12 ans. Celle de graines de psyllium est autorisée pendant la grossesse et l'allaitement, mais déconseillé aux enfants de moins de 6 ans.

Mangez quelques pruneaux

Mangez quelques pruneaux© Adobe Stock

Les aliments sont des solutions naturelles permettant de prévenir la constipation ou de l'enrayer. Au niveau des fruits, le pruneau (très riche en fibres !), la pomme cuite, la banane bien mûre, la datte, la figue, la cerise ou encore le raisin sont connus pour stimuler le transit.

Il convient d'en consommer tous les jours, tout en augmentant sa consommation d'eau (notamment de l'Hépar qui dispose d'un effet légèrement laxatif).

Sources

Merci à Marine Le Gouvello, naturopathe et auteure de Naturopathie, le guide complet au quotidien, éd. Rustica. 

Le guide des plantes qui soignent, Vidal, 2010.

Mes 15 huiles essentielles, Danièle Festy, éd. Leduc.S. 

La pharmacie familiale au naturel, Christine Cieur-Tranquard, Edisud. 

Apithérapie, Jean-Luc Darrigol, éd. Dangles.

Vidéo : L’astuce anti constipation naturelle

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.