Vitrines éclairées et autres lampadaires éclairés la nuit pourraient nuire gravement à votre santé. Une étude de chercheurs de l'université du Texas, aux États-Unis, publiée le 8 février dernier dans la revue de l'American Cancer Society, Cancer, révèle qu'une forte exposition aux lumières artificielles la nuit est associée à un risque 55% plus élevé de développer un cancer de la thyroïde. Ces travaux démontrent en effet que les personnes vivant dans des régions avec des niveaux élevés de lumière artificielle extérieure nocturne auraient davantage de risques de développer ce type de cancer.

Comme le rapporte Pourquoi docteur ?, qui relaie l'étude, les chercheurs expliquent que le cancer de la thyroïde, comme le cancer du sein, peut avoir une origine hormono-dépendante, et que celle-ci peut être alimentée par les forts éclairages électriques. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont recruté en 1995 et 1996 464 371 adultes américains âgés de 50 à 71 ans, qui ont ont été suivis pendant 12,8 ans en moyenne. Ils ont analysé les données d'imagerie satellite pour estimer les niveaux de lumière la nuit à l'adresse des participants, et ont examiné les bases de données des registres du cancer des États pour identifier les diagnostics de cancer de la thyroïde jusqu'en 2011.

Un risque 55% plus élevé de développer un cancer de la thyroïde

Résultat, parmi les 464 371 participants suivis pendant environ 12,8 ans, 856 cas de cancer de la thyroïde ont été diagnostiqués. Les scientifiques détaillent qu'en comparaison au quintile de lumière le plus bas, le quintile le plus élevé était associé à un risque 55% plus élevé de développer un cancer de la thyroïde.

"En tant qu'étude d'observation, notre étude n'est pas conçue pour établir un lien de causalité. Par conséquent, nous ne savons pas si des niveaux plus élevés de lumière extérieure la nuit entraînent un risque élevé de cancer de la thyroïde ; cependant, étant donné les preuves bien établies qui soutiennent le rôle de l'exposition à la lumière la nuit et de la perturbation du rythme circadien, nous espérons que notre étude motivera les chercheurs à examiner plus avant la relation entre la lumière la nuit et le cancer, et d'autres maladies, explique le Dr Xiao, auteur principal des travaux.

Il assure que "récemment, des efforts ont été faits dans certaines villes pour réduire la pollution lumineuse" et pense que "les études futures devraient évaluer si et dans quelle mesure ces efforts ont un impact sur la santé humaine".

Information patient : votre expérience intéresse Medisite !

Répondez à notre questionnaire en 2 minutes :

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Cancer de la thyroïde : la lumière artificielle nocturne augmenterait le risque, Pourquoi docteur ?, 8 février 2021. 

Associations between artificial light at night and risk for thyroid cancer: A large US cohort study, Cancer, 8 février 2021. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.