Cigarette électronique : un risque de champignons dans la bouche

Une étude publiée dans la revue Environnement Research and Public Health, le 21 janvier 2019 a démontré que la cigarette électronique pouvait augmenter la croissance d’un champignon dans la bouche.

Publicité

Non, la cigarette électronique n’est pas sans risque. Des chercheurs de l’Université de Laval au Canada, l’ont prouvé. Leur étude publiée le 21 janvier 2019 dans la revue Environnement Research and Public Health, a mis en avant le fait que la vapeur des cigarettes électroniques contenant de la nicotine favoriserait deux fois plus la prolifération d’une infection fongique buccale causée par un champignon : la bactérie Candida albicans. Il s'agit d'un organisme qui vit naturellement dans la bouche et compose le microbiote buccal. Il est présent chez 80% de la population et est inoffensive sauf lorsqu’elle se multiplie de façon anarchique. Si l’infection persiste, des inflammations et des douleurs pourraient apparaitre. Selon le Dr Mahmoud Rouabhia, principal auteur de l’étude "le Candida albicans tue les cellules de la bouche et nuit à la santé des gencives". Pour la fumée des cigarettes électroniques sans nicotine, les scientifiques ont observé une augmentation de 50% de l’infection.

Publicité
Publicité

Le sucre, l'élément responsable ?

Le but des recherches étaient de simuler le vapotage quotidien d’un fumeur. Ainsi, la durée d'exposition était de 15 min deux fois par jour pendant 2 et 3 jours. D’après le Dr Rouabhia, dans une interview à Radio-Canada, "les saveurs de vapoteuses peuvent être en partie responsables, vu les sucres qu’elles contiennent. Les levures ont besoin de sucre, ou de glucides, pour proliférer. Ces levures et bactéries sont en attente des conditions idéales pour se développer". C’est à travers cette vapeur que le champignon tire son avantage et peut se multiplier.

L’étude met cependant en garde les utilisateurs des cigarettes électroniques. Même si elles sont proposées comme une "alternative sûre" aux tabac et comme une option possible pour arrêter de fumer "les données ont malheureusement confirmé que les e-cigarettes / e-vapeurs ne sont pas tant sans danger que ça.

Candida albicans : les symptômes d’alerte

  • La fatigue progressive, quasi constante et parfois chronique fait partie des symptômes provoqués par le Candida albicans. Au contact du sucre dans le système digestif, il fermente et créé un peu d'alcool qui est absorbé dans le côlon. Une fatigue générale du corps mais aussi de l'esprit avec un manque d'envie de faire quoi que ce soit.
  • Le Candida albicans est une levure qui vit dans notre microbiote intestinal. Seulement si un élément comme une baisse du système immunitaire cause sa prolifération, cela peut entraîner des problèmes digestifs lourds. Le patient est alors ballonné et a le ventre gonflé. La nourriture liquide cause une tension gastrique et lorsqu'on mange du solide on a souvent l'impression d'être rassasié dès les premières bouchées ou que les aliments ne descendent pas.
  • La candidose chronique augmente la porosité des intestins. C'est-à-dire qu'il laisse passer les toxines qui se diffusent dans le corps et surtout envahissent le foie. Cette intoxication est responsable de ce qu'on appelle des migraines hépatiques. Ce sont surtout des céphalées de fin de journée, donnant la sensation que la tête est enserrée dans un étau. Le patient a l'impression d'avoir le cerveau du coton, avec de grandes difficultés de concentration
  • Le Candida albicans raffole du sucre. Plus une personne en mange, plus le candida va l’utiliser pour ses propres besoins énergétiques et lui permettre ainsi de proliférer dans notre intestin. Ce dernier n'ayant pas sa part va créer un sentiment de manque pour alerter l'organisme ce qui explique les envies de sucre du patient qui entrainera une prise de poids constante.
  • Microbiote intestinal et microbiote vaginale et buccale sont liés.Donc en cas de prolifération candidosique dans l’intestin, ce dernier pourra sans difficulté envahir les organes de proximité.
  • Lorsque le champignon prolifère notre système immunitaire va réagir assez violemment, un peu comme si une substance étrangère l'envahissait. Il se défend et déclenche une réaction pseudo allergique.
La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X