La réglementation en France sur le tabac à chicha

La réglementation porte sur divers points. D’une part, l’état détient le monopole de la vente de tabac, qu’il s'agisse de tabac à chicha ou non. Aussi ne peut-il être vendu que dans des lieux agréés par l’Administration (bureau de tabac, débit de boissons, station-service). L’achat en ligne est strictement interdit. Par ailleurs, la consommation de tabac à chicha est soumise à la loi. Il est à noter qu'elle est formellement interdite dans tous les endroits qui accueillent le public (entreprises, bars, restaurants, centres sportifs ou de loisirs), sauf si ces lieux disposent d’un fumoir dans une partie de l’établissement. Enfin, toute publicité est prohibée, de même que la vente aux mineurs.

Le danger de la chicha

L’image de la chicha est trompeuse. Conviviale, prisée des jeunes pour ses fragrances fruitées, elle n’en est pas moins extrêmement nocive. Elle est aussi dangereuse que la cigarette, avec laquelle elle rivalise en teneur de goudron et de nicotine. Pire : selon l’OMS, elle contiendrait davantage de métaux lourds, ainsi que davantage de monoxyde de carbone. Les risques sont alors multiples : cancer des poumons, bronchite chronique, asthme ou encore maladies cardio-vasculaires. Enfin, la présence de nicotine rend addictif. Le tabac à chicha est donc assimilé à une drogue.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.