La grossesse, un risque accru de douleurs dentaires ?

C’est un fait, la grossesse est une période à part dans la vie d’une femme. C’est aussi le moment où les rages de dents sont susceptibles de survenir. Pourquoi ? Parce que les modifications hormonales et les troubles digestifs (nausées et/ou vomissements) peuvent avoir un impact direct sur la santé bucco-dentaire. En outre, l’augmentation du volume sanguin chez la femme enceinte tend à accroître la sensibilité des gencives et, de fait, à amplifier le risque de gingivite. C’est la raison pour laquelle une consultation régulière chez son dentiste est fortement conseillée même lorsque l’on est enceinte !

Grossesse et mal de dents, que peut-on faire ?

La réponse varie en fonction du stade d’avancement de la grossesse. En effet, le dentiste n’interviendra pas de la même manière au 1er qu’au 2e ou au 3e trimestre. En effet, le début de grossesse est une période considérée comme présentant un haut risque d’avortement spontané. Le dentiste ne procèdera donc à aucun autre soin qu’un simple détartrage. Il attendra, dans la mesure du possible, le second trimestre pour intervenir, par exemple, sur une dent abîmée. Dans tous les cas, l’automédication est résolument contre-indiquée. Seul le praticien est habilité à prescrire des médicaments contre la douleur dentaire ou l’inflammation adaptés à la grossesse. Tous les soins non urgents seront, en revanche, reportés après l’accouchement.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.