Fatigue intense en début de grossesse : les hormones en cause

Parmi les premiers symptômes de la grossesse, outre les nausées, la fatigue intense et les vertiges à répétition sont souvent cités par les femmes enceintes au cours de leur premier trimestre de grossesse. Les responsables de cette envie irrépressible de dormir ? Les hormones, décidément coupables de bien des maux de la grossesse !
©iStockIstock

Fatigue intense et vertiges : pourquoi particulièrement en début de grossesse ?

Pourquoi ce besoin irrésistible de dormir chez les femmes enceintes au cours du premier trimestre de grossesse, alors que le fœtus ne prend pas encore trop de place dans leur ventre, les empêchant de dormir dans leur position favorite ? Et il ne remue pas encore pendant la nuit. En début de grossesse, vous ne souffrez pas encore des problèmes de jambes lourdes, de rétention d'eau ou d'envie fréquente d'uriner, qui peuvent troubler votre sommeil, notamment au troisième trimestre. Et vous n'avez pas d'insomnies provoquées par la peur liée à l'accouchement… Et pourtant, vous êtes épuisée, tout le temps, et vous seriez capable de dormir toute la journée. Pas d'inquiétude, c'est normal : c'est la faute aux hormones.

Les hormones, causes de la fatigue intense pendant la grossesse

Les hormones, ou plus exactement une hormone : la progestérone. Celle-ci est réputée pour son effet sédatif. Or, votre corps est bombardé de cette hormone pendant les trois premiers mois de grossesse. La progestérone contribue en effet à la nidification de l'ovule fécondé dans votre utérus, jusqu'à ce que le placenta se mette en place. Patience : vous allez bientôt retrouver votre énergie !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.