Sommaire

Des gencives rétractées

Des gencives rétractées© Adobe StockLa plaque dentaire ou plus communément le tartre est une fine pellicule remplie de bactéries quasi invisibles qui se déposent sur les dents et les gencives. Créée à partir de la salive ou des aliments, cette plaque peut être responsable de pathologies gingivales, telle que la carie si elle n’est pas éliminée par le brossage. Un des premiers symptômes est l’apparition d’une inflammation au niveau des tissus gingivaux. Des gencives inflammées peuvent se remarquer lorsque ces dernières paraissent rétractées. Les dents paraissent alors plus grandes que d’habitude. La gencive est aussi "hypersensible" aux températures (chaudes ou froides). Le Dr Christophe Lequart ajoute qu’une "gencive gonflée donc inflammée est très douloureuse".

A savoir : "Une gencive saine a l’aspect d’une peau d’orange. Elle n’est pas lisse. Si elle est lisse c’est qu’elle cache une pathologie" explique notre dentiste.

Des saignements au brossage

Lors du brossage ou lors du repas, si vos gencives saignent, il peut s'agir d'un signe de maladie parodontale. "Le saignement gingival peut avoir de graves conséquences sur la santé en générale s’il n’est pas soigné" rappelle le chirurgien-dentiste. Il faut faire attention car avec le temps, la maladie peut s’aggraver.

A savoir : "Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de saignement qu’il n’y a pas de plaque dentaire ou autres pathologies gingivales."

Un dépôt jaunâtre sur les dents

Un dépôt jaunâtre sur les dents© Adobe StockCe dépôt jaunâtre que l’on peut voir se déposer sur les dents est du tartre. "C’est un enduit mou et collant, composé essentiellement de bactéries. En s’accumulant après un repas ou un mauvais brossage, les microbes se solidifient et se figent à la surface des dents" détaille le docteur Lequart.

A savoir : Cette plaque jaunâtre lorsqu’elle est formée et non traitée rapidement ne peut pas s’enlever avec la brosse à dents. Il faut impérativement passer au détartrage chez un dentiste.

La disparition des espaces entre les dents

Le tartrerempli entièrement les trous ou espaces entre les dents. Les gencives vont être poussées et se décoller des dents pour pouvoir donner plus de place au tartre. Plus les espaces sont comblés, plus les bactéries s’infiltreront sous les gencives et augmenteront les risques d’infections.

A savoir : L’espace interdentaire est tout à fait naturel et il doit être maintenu. Pour notre expert dentiste "cet espace ne devrait pas être comblé par du tartre".

Pour nettoyer entre les espaces : En plus d'un "brossage matin et soir pendant 2 minutes à l’aide d’une brosse souple et d’un dentifrice fluoré", vous pouvez utiliser du fil dentaire ou une brossette interdentaire. Le fil est adapté aux espaces serrés et la brossette aux plus larges. "On choisi aussi sa bossette en fonction de son espace" conclut l’expert.

Des gencives rouges signes de gingivite

Des gencives rouges signes de gingivite© Adobe StockLa gingivite une maladie inflammatoire des gencives due à l’accumulation de tartre. Rougeurs, gonflements, irritations et saignements apparaissent lorsque cette maladie parodontale se déclare. Un abcès ou du pus apparaissent quelquefois. Le sujet ressent des douleurs et a une mauvaise haleine. Les dents bougent légèrement, elles se déchaussent.

A savoir : "Il existe quelques facteurs aggravants de la gingivite : le tabac, l’alcool, les médicaments, le café, le sucre", expose le chirurgien dentaire.

Une mauvaise haleine à cause d'une parodontite

La parodontite est une autre forme de maladie liée au tartre. La mauvaise haleine est l’un des signes qui montrent que la pathologie est sévère. En l’absence de traitement, une parodontite agressive peut entrainer une "destruction de l’os, un déchaussement dentaire, les dents vont se déplacer à terme et on va perdre ses dents", expose le docteur Lequart.
Cette pathologie se caractérise avec la mauvaise haleine et un mauvais goût dans la bouche par des dents qui bougent.

A savoir : "Chez un patient diabétique, la parodontite peut avoir des conséquences sur la glycémie. De même, les parodontites chroniques auraient un impact sur les maladies cardiovasculaires, elles augmenteraient le risque de réduire le diamètre des artères coronaires. Les patients seraient plus susceptibles d’avoir des accidents vasculaires cérébraux également", précise notre expert.

Un détartrage tous les 6 mois

"Généralement, on utilise un instrument ultra sonique qui va casser les morceaux de tartre". Sans douleur, ce détartrage permet d’atteindre les zones les plus difficiles. "Après le passage des ultra sons, une sorte de karcher va pulvériser de l’eau et de l’air", explique le docteur Lequart. Cette phase manuelle va permettre le polissage dentaire. La fréquence idéale du détartrage est tous les 6 mois, voire tous les 3 mois lorsque les gencives sont déjà fragilisées. Ce geste mécanique, pratiqué par le dentiste, est complémentaire d'une bonne hygiène dentaire.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Remerciements au Docteur Christophe Lequart  chirurgien-dentiste libéral et porte-parole de l’UFSBD.

Vidéo : Pourquoi le tartre est vraiment dangereux

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.