Quelle sexualité après un infarctus ?
Sommaire

Limitez le stress

Limitez le stress Une étude récente présentée à l’American College of Cardiology en avril dernier a montré que les coronariens qui contrôlaient leur stress avaient 60 % moins de risque de faire un infarctus que ceux qui présentaient un niveau de stress élevé. Inutile donc d’augmenter le vôtre lors de l’acte sexuel. Mieux vaut éviter les situations où vous vous sentiriez tendu(e) ou inquiet(e) quant à vos performances. Ainsi, les célibataires peuvent, certes, continuer à chercher l’âme sœur, mais la première fois devra se dérouler dans les meilleures conditions possibles de confiance et de tranquillité. En revanche, les aventures extraconjugales d’un soir menées tambour battant dans des lieux improbables sont plus à risques qu’auparavant.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):