Sommaire

La bedaine... un signe possible d'andropause!

bedaine gros ventre symptome andropauseBeaucoup d’hommes prennent de ‘la bedaine’ passé 50 ans. Ce changement perçu comme totalement ‘normal’ peut pourtant être le signe d’un bouleversement hormonal: l’andropause. ‘Comme l’homme a moins d’hormones mâles, il perd du muscle et gagne en graisse. Celle-ci va se localiser au niveau abdominal’, explique le Dr Sylvain Mimoun. Ce changement physique peut même obliger l’homme à changer de taille de pantalon régulièrement.

Quand consulter? En cas de prise de poids inexpliquée, de graisse particulièrement concentrée au niveau abdominal associée à d’autres troubles comme fatigue, irritabilité, sommeil perturbé ou encore baisse du désir sexuel.

A savoir: L’excès de graisse abdominale peut être dangereux pour la santé (on parle de 'syndrome métabolique'). Il peut augmenter le risque de diabète de type 2, de troubles érectiles, d’hypertension et de maladies cardio-vasculaires. Parlez-en à votre médecin.

Une diminution de la pilosité au niveau du pubis

diminution pilosité andropauseL’homme qui sécrète moins d’hormones mâles (caractéristique de l’andropause) voit sa pilosité diminuer, surtout à certains endroits comme les aisselles et le pubis. ‘Le pubis masculin est normalement recouvert de poils sur une zone losangique, la moitié supérieure en raison de la testostérone. Avec le manque d’hormone, le triangle du haut disparaît’, explique le Dr Sylvain Mimoun.

Quand consulter? Si la diminution de la pilosité est associée à une fatigue générale, à une perte d’entrain ou encore à une baisse du désir sexuel, mieux vaut consulter un médecin. Si l’andropause est confirmée, le praticien pourra prescrire des solutions pour régler ces désagréments.

Une diminution du volume des testicules

testicule plus petite andropauseSigne caractéristique de l’andropause: la diminution du volume des testicules. Explication: les hormones mâles sont sécrétées par les testicules. En cas d’andropause, il y a une baisse de leur production donc les testicules ‘moins pleines’ sont plus petites. Ce trouble peut être très gênant pour l’homme et sa partenaire. L’apparence physique sexuelle prend ‘un coup de vieux’ ce qui peut entraîner une diminution des fantasmes, du désir, voire du plaisir.

Quand consulter? Si ce symptôme nuit à votre sexualité, n’attendez pas pour consulter. Plus vite le diagnostic d’andropause sera posé, plus vite votre médecin pourra vous apporter des solutions.

Des bouffées de chaleur dans 30% des cas!

bouffées de chaleur andropause30% des cas d’andropause sont associés à des bouffées de chaleur. Comme pour les femmes à l’approche de la ménopause, ce désagrément est hormonal. C’est ici la diminution des hormones mâles (surtout de la testostérone) qui est à l’origine de ces bouffées. Concrètement ‘elles peuvent entraîner des sueurs localisées sur la poitrine ou le dos et le cuir chevelu’, précise le spécialiste.

Quand consulter? Si le symptôme est gênant et récurrent, mieux vaut en parler à un médecin. Si la baisse hormonale est confirmée, le praticien pourra prescrire des solutions afin de pallier rapidement au désagrément.

Baisse du désir sexuel... attention!

baisse du desir sexuel andropauseVous avez moins envie de faire l’amour depuis quelque temps? C’est peut-être un signe d’alerte d’andropause. Pourquoi? Parce que, comme nous l’explique le Dr Sylvain Mimoun ‘l’andropause correspond à une baisse de la sécrétion des hormones mâles (dont la plus connue et la plus significative est la testostérone)’. Or, ces hormones jouent sur la sexualité de l’homme. S’il en a moins, son désir baisse. Par ailleurs, en période d’andropause, l’homme est souvent fatigué, moins dynamique… ce qui nuit à son désir.

Quand consulter? Quand le désir diminue, il vaut mieux aller consulter au plus tôt. Et ce, même si érection et éjaculation fonctionne bien. ‘S’il n’y a plus d’envie, le corps va se déshabituer de faire l’amour, la non-envie va s’installer et l’homme peut se résigner à tourner la page de la sexualité’, prévient notre interlocuteur.

A savoir: Avoir des rapports sexuels réguliers maintient un bon taux de testostérone.

Les seins qui poussent!

seins qui poussent andropauseL’andropause peut être associée à une féminisation de certaines parties du corps de l’homme, dont les seins. Comment est-ce possible? ‘La testostérone fait du muscle, si on en a moins (ce qui est le cas lors d’une andropause, ndlr), on a moins de muscle donc plus de graisse. Or, la graisse peut se transformer en oestrogènes (hormones féminines). Ces derniers agissent sur les récepteurs des glandes mammaires qui vont grossir à leur tour. La poitrine se développe à la place des pectoraux (on parle de gynécomastie)’, explique le Dr Sylvain Mimoun.

Quand consulter? Si vous présentez ce symptôme, que vous vous sentez fatigué sans raison apparente, que vous manquez d’entrain, que votre libido est en berne, allez en parler à un médecin. Il existe des solutions pour résoudre ce trouble (rééquilibrage hormonal, lipo-aspiration…).

Un sommeil très perturbé

sommeil perturbé troubles andropauseChamboulement hormonal, l’andropause nuit au sommeil. ‘L’homme s’endormira vite mais se réveillera vite aussi, il dormira en pointillé, se lèvera fatigué et surtout somnolera partout où il s’arrête et classiquement après manger’, indique le Dr Sylvain Mimoun.

Quand consulter? Si les troubles du sommeil sont associés à une perte de dynamisme générale, une baisse du désir sexuel, une prise de poids au niveau du ventre… consultez! L’andropause n’est pas grave mais gênante au quotidien donc mieux vaut en parler avec un médecin pour soigner les symptômes rapidement.

Perte de dynamisme: un signe majeur

perte dynamisme fatigue andropause'Un des symptômes le plus net que l’homme ressent en cas d’andropause c’est la perte de dynamisme', explique le Dr Sylvain Mimoun. Pourquoi ? ‘Parce qu’il sécrète moins de testostérone, l’hormone du dynamisme’, répond le spécialiste. Concrètement, il se sent fatigué (même quand il vient de se réveiller), il a moins d’énergie, de tonus… bref il est à plat… et ça ne passe pas ! ‘Ce signe sera d’autant plus révélateur d’une andropause chez quelqu’un qui était en forme avant’, prévient le Dr Mimoun.

Quand consulter? Dès qu’il y a une perte flagrante du dynamisme et une fatigue intense, mieux vaut aller voir son médecin. Seul, ce symptôme n’est pas forcément celui d’une andropause. Mais associé à des troubles du sommeil, une baisse de libido ou encore des douleurs articulaires, il peut la révéler. Plus l’andropause est diagnostiquée tôt, plus vite les troubles rentreront dans l’ordre.

Des érections plus rares et de moins bonne qualité

trouble erection andropauseLes troubles de l’érection peuvent être des signes indirects d’andropause. ‘Classiquement, il n’y a pas d’impact sur l’érection mais l’homme peut confier ces troubles quand il vient consulter’, témoigne le Dr Sylvain Mimoun. En fait, l’érection ne dépend pas directement du taux de testostérone (qui diminue en cas d’andropause) mais avant tout de l'excitation sexuelle de l’homme. C’est l'excitation qui va déclencher l’érection du pénis. Or, en cas d’andropause, l'excitation et même le désir diminue… et avec peuvent se manifester des troubles érectiles. Généralement, elles vont être plus rares (surtout celle du matin et de la nuit) et de moins bonne qualité.

Quand consulter? Généralement, quand l’homme a des difficultés érectiles, il n’attend pas longtemps pour en parler à son médecin… et il a tout à fait raison! Plus le diagnostic est posé tôt, plus vite tout rentrera dans l’ordre!

A savoir: Avoir des rapports sexuels réguliers maintient un bon taux de testostérone.

Des douleurs articulaires répétées

douleurs articulaires andropauseDos, genou, coude, main, épaule… ‘Lorsque la chute hormonale est avérée […], des douleurs musculaires et articulaires se font sentir assez vite et assez souvent’, annonce le Dr Sylvain Mimoun. Ce sont des petits rhumatismes dont l’homme se plaind au quotidien.

Quand consulter? En cas de douleurs articulaires gênantes associées à une perte de tonus, une grosse fatigue ou encore des troubles du sommeil… mieux vaut consulter. Même si l’andropause n’est pas une maladie, elle peut être gênante à vivre au quotidien donc moins on attend pour consulter, mieux c’est!

Andropause: quels bilans sanguins?

andropause bilan sanguin testostérone libreSi votre médecin soupçonne une andropause, il pourra la confirmer par simple prise de sang. Il demandera alors le dosage de la testostérone bio-disponibl e, c'est-à-dire l’hormone mâle qui est active. Le taux est ensuite à interpréter en fonction de l’âge. Un taux faible peut être considéré comme normal chez un homme âgé de plus de 60 ans puisqu’il y a une baisse naturelle.

Quels sont les taux d’alerte? ‘Quand tout va bien, le taux de testostérone bio-disponible est compris entre 0.80 et 3.2 ng/ml. S’il se situe en dessous de 0.80, il y a une andropause’, explique le Dr Sylvain Mimoun. Plus le taux est bas (par exemple 0.20), plus l’andropause est avérée.

Andropause: quels traitements?

andropause traitementPour pallier à l’andropause, c'est-à-dire à la baisse des hormones mâles, la première des solutions consiste à prescrire des hormones sous différentes formes (gel, injections intra-musculaires, patch…). Mais attention, certains hommes ne peuvent pas bénéficier de ces traitements, au risque de mettre leur santé en danger.

Contre-indications à la prise d’hormones:
- Prostate inflammée (le médecin vérifiera le taux de PSA par prise de sang)
- Adénome de la prostate
- Insuffisance cardiaque sévère
- Apnée du sommeil

Si la prise d’hormones mâles n’est pas possible, le praticien s’attachera à soigner les symptômes associés à l’andropause: trouble du sommeil, baisse du désir, troubles érectiles…

Andropause - Ménopause: quelle différence?

andropause ménopause différenceL’andropause de l’homme n’est pas la ménopause de la femme. Explications:
- L’andropause correspond à une baisse d’hormone et non à l'arrêt total de leur production comme c’est le cas lors de la ménopause. L’homme andropausé continue de produire un peu de testostérone. La femme ménopausée ne produit plus du tout d’oestrogènes.
- L’andropause ne touche pas tous les hommes, alors que la ménopause concerne toutes les femmes!
- L’andropause se manifeste à un âge variable, de 45-50 ans à plus de 80 ans parfois. La ménopause, elle, touche généralement toutes les femmes entre 40 et 55 ans.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.