Sommaire

Leur taille n'a aucun lien avec la masturbation

Leur taille n'a aucun lien avec la masturbation© FotoliaSi les petites lèvres sont longues et dépassent des grandes lèvres, ce n'est jamais lié à la masturbation. "Cette idée fausse faisait juste partie au 18ème siècle des arguments de l'Eglise contre la masturbation féminine", rappelle le Dr Mimoun. Si l'aspect des lèvres est propre à chacune, il peut évoluer au cours de la vie, essentiellement sous l'action des hormones. Elles grandissent généralement au moment de la puberté, puis grossissent lors des grossesses (mais elles dégonflent après, d'où l'impression parfois que leur apparence a changé). "Avec la ménopause, les lèvres peuvent s'atrophier légèrement et être un peu moins gonflées, mais cela n'empêche en rien les rapports sexuels et le plaisir, sauf si cela entraîne un vrai blocage psychologique. Il est donc inutile de chercher à les regonfler avec de l'acide hyaluronique par exemple", ajoute le sexologue.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.