La tourista est un surnom d’une maladie qui concerne principalement les voyageurs. Selon le Vidal, il s’agit d’une diarrhée qui touche entre 25 et 60 % des personnes qui voyagent dans les pays tropicaux. Plus le pays du voyageur a un haut niveau d’hygiène, plus le risque de contracter la tourista est grand.

L’origine de la tourista est dans plus de la moitié des cas bactérienne (Escherichia coli), parfois virale mais rarement parasitaire. Cette diarrhée peut se transmettre de plusieurs manières. Généralement, la transmission se fait par les aliments contaminés : principalement les aliments crus, les viandes, les poissons, l’eau, les glaçons ou les fruits et légumes. Mais cela peut également se faire par les mains sales ou les mouches.

Une fois la tourista contractée, les voyageurs sont victimes de diarrhées, de nausées, de douleurs abdominales, de perte d’appétit et parfois de fièvre.

Tourista : quelles mesures de prévention ?

Pas d’inquiétude cependant, c’est une maladie assez courante et quelques astuces peuvent vous aider à lutter contre les symptômes.

En prévention, il est conseillé de se laver les mains avant chaque repas (avec du gel hydro alcoolique de préférence). Si vous devez manger en ville ou au restaurant : évitez les crudités et tous les aliments qui ont pu être nettoyés à l’eau du robinet.

Pour s’hydrater, rien de tel qu’une eau en bouteille ou rendue potable (filtration, ébullition) plutôt que l’eau du robinet. Si vous l’achetez sur une petite échoppe, vérifiez bien qu’elle n’a pas déjà été ouverte. En effet, certains commerçants se contentent de remplir une bouteille avec l’eau du robinet pour la revendre derrière, comme une bouteille neuve.

Enfin, évitez surtout les glaçons et les glaces : tant pis pour la boisson ultra fraîche, cela vous évitera quelques désagréments. Quant au lait, veillez à ce qu’il soit bien pasteurisé ou bouilli.

Pour le brossage des dents, utiliser une eau minérale en bouteille ou bien filtrée pour vous rincer la bouche et mouiller votre brosse à dent. Si vous n’en avez pas sous la main, il est également possible de faire bouillir de l’eau avant de vous en servir.

Tourista et diarrhées : les conseils d'un médecin

Si malgré vos nombreux efforts vous tombez quand même malade durant votre séjour, il existe quelques techniques pour combattre la bactérie et se rétablir au plus vite. Ne jeûnez pas pendant votre tourista. Votre corps a besoin d’énergie via une alimentation « normale ». Si vous avez des difficultés à vous alimenter à cause des nausées, vous pouvez fractionner vos repas en mangeant plus souvent de plus petites quantités. Évitez les épices, les aliments riches en fibres (fruits et légumes) ou l’alcool et les produits laitiers et misez sur le riz, la viande blanche ou les bananes. N’oubliez pas de vous réhydrater. Cela a pour effet de calmer les crampes abdominales et permet de lutter contre les diarrhées. Concernant les enfants, la réhydratation se fait en ayant recours à des sachets de solutés de réhydratation orale (SRO).

Raphaël Dachicourt, médecin généraliste, précise : « Le recours aux antidiarrhériques se fait avec précaution. En cas de diarrhées invalidantes, le racécadotril est à privilégier sur le lopéramide. Côté douleurs vous pouvez utiliser des antispasmodiques pour traiter les gênes abdominales et des antalgiques agissant aussi contre la fièvre comme le paracétamol. Les antibiotiques ne sont pas à utiliser automatiquement et sont à réserver aux cas plus graves, autant que possible après recours à un médecin. Les signes d’alerte devant amener à consulter sont la présence de sang dans les selles, une fièvre et des diarrhées intenses persistantes à plus de 48h. Concernant les vomissements, le recours aux antiémétiques est aussi à limiter, le maintien d’une bonne alimentation et hydratation étant le principal traitement. Gardez en tête que la tourista est fréquente mais rarement grave. Elle guérit généralement spontanément en trois à cinq jours et ne devrait donc vous immobiliser que pendant quelques jours. »

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.