Canicule : la chaleur ferait augmenter le taux de suicide

Publié le 26 Juillet 2018 à 11h23 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
Dans une récente étude, des chercheurs ont établi une corrélation entre une hausse des températures et le nombre de décès par suicide.

© IstockOn sait que les jours pluvieux peuvent mettre un coup au moral et que les pics de chaleur peuvent être mauvais pour la santé. Mais, plus surprenant, des chercheurs de l'université de Stanford ont établi un lien entre une hausse des températures et un taux de suicide plus élevé. C'est ce qu'ils rapportent dans une étude publiée le lundi 23 juillet 2018 dans la revue Nature Climate Change.

Hausse des températures et taux de suicide : "une relation très cohérente"

Pour arriver à ces résultats, les scientifiques se sont basés sur des données faisant état des taux de suicide aux Etats-Unis entre 1968 et 2004 et au Mexique entre 1990 et 2010. Ces données ont été comparées avec celles des températures et de précipitations. L'observation est probante : sur un mois, une augmentation d'un dégrè Celsius correspondait à une hausse du taux de suicide de 0,68% aux Etats-Unis entre 1968 et 2004 et de 2,1% au Mexique entre 1990 et 2010.

"Nous trouvons une relation très cohérente entre les augmentations de température et l’augmentation du risque de suicide", a déclaré à CNN le directeur de l'étude Marshall Burke. Une tendance qui se confirme également après avoir examiné les réseaux sociaux : les chercheurs ont ainsi observé qu'une hausse de la température d'un degré Celsius augmenterait de 0,79% la probabilité de publications de tweets à caractère dépressif !

Si un lien semble avéré, comment peut-on l'expliquer ? D'après Marshall Burke, "des études suggèrent que certains composants de la chimie du cerveau, en particulier certains neurotransmetteurs, jouent un rôle important au niveau de la santé mentale et dans la manière dont le corps régule sa température interne. Cela nous suggère au moins qu'il y a un lien biologique plausible entre la température, la régulation thermique et la manière dont le cerveau régule ses propres émotions."

Coup de chaud : comment agir ?

Le coup de chaleur survient après une exposition prolongée à la chaleur. S'il peut toucher toutes les populations, il est particulièrement dangereux chez les nouveau-nés et les personnes âgées. Il se manifeste notamment par une fièvre élevée, des maux de tête, une peau sèche, rouge et chaude et un pouls rapide. En cas de coup de chaleur, la première décision à prendre est d'appeler le Samu. En attendant leur arrivée, la victime doit être placée à l'ombre, au frais. Il est important de chercher à la refroidir à l'aide de sacs de glaçons ou d'eau fraîche par exemple.

Vidéo : 5 gestes vitaux en cas de canicule

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X