Herbicides : les dangers auxquels vous vous exposez

Publié le 26 Juillet 2018 par Laurène Levy, journaliste santé
Validé par : Dr Jérôme Langrand, Médecin toxicologue
Glyphosate, 2,4-D... Pour embellir votre pelouse, éclaircir votre potager ou désherber votre terrasse, vous avez recours aux herbicides chimiques. Que contiennent-ils ? Quels dangers représentent-ils pour la santé ? Medisite fait le point avec le docteur Jérôme Langrand, médecin toxicologue au Centre Antipoison de Paris.
Publicité

Les herbicides, qu’est-ce que c’est ?

© Adobe StockLes herbicides sont des substances utilisées pour traiter les plantations et en particulier pour tuer les "mauvaises herbes", c’est-à-dire pour éliminer les végétaux indésirables par exemple dans une pelouse, un potager ou une culture. Ils appartiennent à la famille des produits phytosanitaires et donc plus largement au groupe des pesticides.

Publicité

Les plus célèbres des herbicides chimiques sont le glyphosate - commercialisé notamment par la firme américaine Monsanto sous le nom de Roundup® - et le 2,4-D, un herbicide utilisé entre autres dans la fabrication du célèbre agent orange.

Publicité

L’usage des herbicides au jardin est réglementé : "Tout ce qui est herbicide chimique doit actuellement être rangé sous clef dans les magasins de bricolage et leur vente à destination des particuliers prendra fin en France au 1er janvier 2019" note le docteur Jérôme Langrand, médecin toxicologue au Centre Antipoison de Paris. Cette mesure est issue du plan EcoPhyto, mis en place par le gouvernement. Ce plan vient d’une "volonté plus écologique et environnementale que sanitaire, mais possède forcément des répercussions sur la santé des utilisateurs en diminuant l’exposition de la population aux pesticides" souligne le docteur Langrand.

D’autres substances se sont déjà vues retirées de la vente en France ou sont en cours d’interdiction. C’est par exemple le cas du glufosinate : l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a décidé son retrait du marché en octobre 2017 et cet herbicide doit donc disparaître de la vente aux particuliers avant la fin de l’année 2018. Les herbicides à base d’aminotriazole sont quant à eux interdits depuis le 31 décembre 2015.

À noter : "Les réglementations pour l’usage professionnel agricole sont moins restrictives car actuellement le type d’agriculture pratiqué en France ne permet pas de se passer de ces produits", commente le docteur Langrand.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X