Michael Jackson, "un homme désespéré qui s’est suicidé lentement", selon un journaliste

Le nouveau livre du journaliste Dylan Howard, paru le 7 juillet dernier, vient de provoquer un ras-de-marré dans l’univers de la pop. Intitulé Bad: An Unprecedented Investigation Into the Michael Jackson Cover-Up, l’ouvrage relate les dernières heures du King of Pop, décédé le 25 juin 2009. Michael Jackson y est décrit comme "rongé par la paranoïa" et désespéré.

Peu de disparitions ont fait couler autant d’encre – même plus de 10 ans après - que celle du roi de la pop. Michael Jackson, décédé le 25 juin 2009 des suites d’un arrêt cardiaque après une intoxication aiguë au propofol, n’a pour autant pas disparu des radars. Le chanteur continu d’alimenter les rumeurs les plus folles et de susciter des théories hallucinantes sur sa mort.

Un documentaire diffusé sur M6 en 2019 avait également relancé les soupçons de pédophilie qui pesaient sur la star. Wade Robson et James Safechuck, affirmaient avoir été abusées sexuellement par l’icône interplanétaire dès l’âge de 7 et 10 ans. Suite à ces révélations, l’ex petite amie de Michael Jackson, Tatum O'Neal, affirmait être persuadée qu’il "était un pédophile".

Quant aux circonstances de la mort du chanteur, elles n’échappent pas aux interrogations. Dernièrement, un nouveau livre publié par le journaliste Dylan Howard (parution le 7 juillet 2020), intitulé Bad: An Unprecedented Investigation Into the Michael Jackson Cover-Up, semble apporter quelques éléments de réponses. Ce dernier évoque l’idée d’un suicide pour expliquer le décès de la star. Photo du livre et clichés de Michael Jackson à découvrir dans notre diaporama.

Mickael Jackson se serait "suicidé lentement en se droguant"

Dylan Howard rappelle qu’au début de l'année 2009, le père de Paris Jackson avait cumulé 100 000 dollars de factures dans une pharmacie du quartier de Beverly Hills. Selon le journaliste, même si le Dr. Murray (médecin de Michael Jackson) a été condamné pour homicide involontaire, la théorie du suicide ne serait pas à exclure.

"Bien que les faits de la disparition de Michael ne concordent pas avec un suicide, ils révèlent certainement un homme désespéré qui s’est suicidé lentement en se droguant", estime Dylan Howard avant d’ajouter que "ceux qui l’entouraient ont profité de son impuissance".

"J’ai peur que quelqu’un essaie de me tuer"

Dans son livre, le journaliste le décrit également comme "rongé par la paranoïa". Michael Jackson avait d’ailleurs fait part de ses pires craintes. "J’ai peur que quelqu’un essaie de me tuer. Il y a des gens mauvais partout. Ils veulent me détruire et prendre ma maison d’édition. Le système veut me tuer", alertait le chanteur.

Qu'est-ce que la paranoïa ?

La paranoïa est un trouble du fonctionnement mental qui se manifeste par une méfiance exagérée des autres, une sensation de menace permanente et un sentiment de persécution.

La paranoïa dont semblait être victime Michael Jackson est allée jusqu’à lui faire entendre des voix. "Il était terrifié par l’idée d’être assassiné sur scène. Alors il faisait des suggestions idiotes de porter un gilet pare-balles pendant le spectacle", relate son garde du corps, Matt Fides interviewé par le Daily Star. Selon ce dernier, son personnel devait constamment rassurer Michael Jackson et lui dire que son public l’aimait et qu’il était en sécurité avec son garde du corps.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.