"Il est imprudent d’exposer les patients aux effets indésirables de ce médicament." La revue médicale indépendante Prescrire alerte dans une note publiée sur son site internet le 1er mai 2018 sur les risques liés à la prise d’alimémazine, une molécule utilisée contre l’insomnie et commercialisée en France sous le nom Théralène® (Laboratoire X.O).

Effets sexuels, prise de poids et augmentation de l’appétit

L’alimémazine est un médicament antihistaminique, qui agit donc contre l’histamine, une molécule du système immunitaire impliquée notamment dans les réactions allergiques.

Il possède également des propriétés neuroleptiques, c’est-à-dire qu’il exerce une action calmante sur le système nerveux.

Actuellement, ce médicament est autorisé "chez les adultes et les enfants dans les toux non productives, les insomnies et les allergies, sous forme de sirop, de solution buvable et de comprimés" mais aussi "chez les enfants en prémédication avant une anesthésie générale" rappelle Prescrire.org.

Mais en avril 2017, lors d’une commission de suivi du rapport bénéfice risque des produits de santé, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) avait émis la proposition de supprimer les indications de l’alimémazine dans la toux, les allergies et la prémédication avant une anesthésie générale.

La seule indication à maintenir était, selon l’ANSM, l’indication dans les insomnies "avec certaines restrictions chez les enfants, et la mention de nouveaux effets indésirables dans la notice." Mais, selon la revue Prescrire, cela n’est pas suffisant en raison des effets indésirables graves de l’alimémazine non mentionnés tels que des effets endocriniens et sexuels, des augmentations de l’appétit et des prises de poids.

Hygiène de vie et doxylamine contre l’insomnie

Plutôt que de recourir à l’alimémazine, Prescrire conseille dans un premier temps de mettre en place des mesures d’hygiène de vie pour améliorer le sommeil : ne pas manger trop lourd le soir, éteindre les écrans au moins une heure avant de se coucher ou encore respecter des horaires réguliers de lever et de coucher.

En cas de recours à un médicament contre l'insomnie chez l’adulte, "la doxylamine (Donormyl® ou autre) est à préférer [...] car elle a l'avantage de ne pas être un neuroleptique", conseille Prescrire.

Sources

Insomnie : pas d'alimémazine (Théralène°). Revue Prescire, 1er mai 2018

Réévaluation nationale du rapport bénéfice/risque de la spécialité Théralène® (alimémazine) - ANSM, 11 avril 2017

Alimémazine, Base de données en ligne Vidal, mise à jour 16 janvier 2013

Vidéo : La prise de Théralène® contre l'insomnie serait dangereuse !

mots-clés : Santé au quotidien
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.