Si vous avez des pavés de thon dans votre réfrigérateur, lisez bien l’emballage avant de le consommer. Rappel Conso a annoncé, mardi 4 octobre, le rappel de pavé de thon qualité sashimi, sans marque, vendu dans les enseignes Lidl. Pour cause, des traces de Listeria monocytogenes, un agent responsable de la listériose, a été détectée. Les lots concernés ont été enlevés des rayons.

Rappel de produit : quelle est la référence du poisson concerné ?

Les produits concernés sont des pavés de thon qualité sashimi 120g. Pour les identifier, les références sont :

  • Le code GTIN : 4056489614463
  • Numéro de lot : 9222690077
  • Date de durabilité minimale : 10/10/2022

Ils ont été commercialisés entre le 27/09/2022 et le 30/09/2022. Si vous êtes concernés, Rappel Conso préconise de "ne pas consommer et de détruire le produit." Le site précise également que les clients pouvaient bénéficier d’un remboursement jusqu’au vendredi 14 octobre 2022. Pour plus d'informations, vous pouvez contacter le service client de Lidl au 0 800 900 343.

Listeria : quels sont les risques ?

"Les personnes qui auraient consommé ce produit et qui présenteraient de la fièvre, isolée ou accompagnée de maux de tête, et des courbatures, sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation." En effet, la listeria est une bactérie responsable de la listériose, une infection touchant l’être humain et les animaux.

Généralement, le temps d’incubation peut être particulièrement long puisque les symptômes apparaissent entre deux jours et deux mois après la consommation d’un aliment contaminé à la Listeria monocytogenes. Les signes sont :

  • une fièvre plus ou moins élevée, accompagnée de maux de tête ;
  • des troubles digestifs (nausées, diarrhées, vomissements, etc.) ;
  • des complications neurologiques (méningite, encéphalite).

"Des formes graves avec des complications neurologiques et des atteintes maternelles ou fœtales chez la femme enceinte peuvent également parfois survenir", prévient Rappel Conso. "Les femmes enceintes ainsi que les personnes immunodéprimées et les personnes âgées doivent être particulièrement attentives à ces symptômes."

Près de 400 cas chaque année

Cette maladie est rare en France, on compte en moyenne 5 à 6 cas par million d’habitants par an, soit environ 400 cas chaque année. "Elle touche en particulier les personnes dont le système immunitaire est fragile (à la suite d’un traitement ou d’une maladie), les personnes âgées, les femmes enceintes et les nouveau-nés", précise le ministère de la Santé. "Si la maladie survient exceptionnellement chez des personnes en pleine santé, elle peut entraîner la mort, en particulier chez les personnes sensibles."

Intoxications alimentaires : 4 conseils pour s’en prémunir

Pour éviter ces contaminations, l’Anses a identifié des gestes simples que chacun peut mettre en œuvre, notamment lors de la préparation des repas et la conservation des aliments. Pour cela :

Par ailleurs, l’Anses rappelle que les aliments ne doivent pas être gardés plus de 2h à température ambiante avant d’être placés au réfrigérateur. "Pour les produits traiteurs, les plats cuisinés ou les pâtisseries à base de crème, ne les conservez pas plus de trois jours", conseille Marianne Chemaly, Chef d’Unité, Directrice de Projets de Recherche, Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), à The Conversation. "Les personnes vulnérables (jeunes enfants, femmes enceintes et personnes immunodéprimées) doivent consommer leur viande hachée bien cuite à cœur et éviter les aliments crus (viandes, poissons, produits laitiers…)." Enfin, les repas et les biberons des nourrissons ne doivent pas être conservés plus de 48 heures à 4° C.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://rappel.conso.gouv.fr/fiche-rappel/8296/Interne

https://theconversation.com/comment-lutter-contre-les-cinq-principales-bacteries-responsables-des-intoxications-alimentaires-en-france-189755

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-infectieuses-d-origine-alimentaire/listeriose/documents/article/estimation-de-la-morbidite-et-de-la-mortalite-liees-aux-infections-d-origine-alimentaire-en-france-metropolitaine-2008-2013

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.