Sommaire

L’arrivée de la retraite représente un moment de transition important dans la vie d’une personne, pouvant être vécue comme une crise de passage. Cette période de l’existence vient signer la fin de dizaines d’années d'activité professionnelle, véritable colonne vertébrale pour bon nombre de personnes.

Étape d’acceptation d’une énergie à investir ailleurs que dans le travail, elle permet d’accepter de faire la place à certains désirs restés dans l’oubli depuis de longues années. Cette partie de la vie nous fait entrer dans la dernière tranche de notre existence, vers un autre temps.

La peur d'une vie sociale ou intime chamboulée

“Les angoisses les plus fréquentes que j’ai pu repérer”, indique la psychogénéalogiste Manuelle Sekely, “c’est la peur de voir ses relations sociales se réduire”. Le travail permet d’avoir une vie sociale à l’extérieur de chez soi. Il vient répondre également au besoin d’appartenance à un groupe, à une équipe, à une structure.

L’autre inquiétude récurrente concerne le couple, la retraite peut obliger certains conjoints à se réinventer. L’arrêt de l’activité professionnelle vient rebattre les cartes : un réaménagement de la vie à deux sera parfois nécessaire.

La retraite invite chacun à s’interroger sur son rapport au temps : le rythme et l’organisation des journées sera à réécrire. “Tout ce temps libre, ce surplus de temps”, souligne Manuelle Sekely pourra être véritablement source d’angoisses.

Retraite : des angoisses liées à la santé

Retraite : des angoisses liées à la santé© Istock

La fin de son activité professionnelle met pour certains en évidence leur âge et peut faire naitre des craintes sur leur état de santé. En effet, les seniors font face à un risque plus élevé d’être touché par une maladie cardiaque, une perte de mobilité (arthrose), sans oublier de démence... Ces inquiétudes, la perte de repère et une possible baisse d'activité physique peuvent être à l'origine d'un grand nombre de sombres pensées.

Ne soyez pas défaitiste pour autant, face à cette nouvelle étape. Les retraités ne passent pas forcément par la case déprime. Il est cependant nécessaire de préparer sa retraite, et pas seulement au niveau administratif. Il peut être pertinent de se poser des questions sur la vie et les expériences qui nous attendent. N'hésitez pas à vous tourner vers de nouvelles activités à essayer, des hobbies à développer. Ce genre d’interrogations tout à fait légitimes, doivent être sujets à l’analyse et à la réflexion, plusieurs mois avant la date butoir.

Des craintes liées aux revenus et à la solitude

Des craintes liées aux revenus et à la solitude© Istock

À l’approche de la soixantaine, on commence à s’interroger sur la retraite. Son arrivée nous trotte dans la tête deux à trois ans avant, en moyenne, selon la psychogénéalogiste. “Est-ce que j’ai cotisé suffisamment de trimestres ? Puis-je me permettre de m’arrêter à 62 ans ? Il vaut mieux faire le point deux ans avant, pour éviter une "décote" du montant de sa retraite. S’interroger bien en amont et faire une estimation du montant de ses revenus totaux évitera bien des déconvenues le moment venu.

La peur de se retrouver seul avec soi-même

La peur d’un isolement social, mais aussi l’inquiétude d’avoir trop de temps peuvent aussi générer des angoisses. La retraite est, en effet, l'occasion de s’intéresser à soi, n’ayant auparavant pas forcément eu le temps, ni l’occasion de le faire auparavant.

“Faire le bilan de sa vie peut être rassurant. Il est important de repenser à ce que l’on a acquis au niveau professionnel, mais aussi ce que l’on souhaite transmettre à ses enfants et petits-enfants”, encourage la thérapeute.

Avoir une vie active est encore possible !

Avoir une vie active est encore possible !© Istock

Ne plus travailler ne signifie donc pas que vous resterez inactifs. Il est possible d’explorer d’autres envies et d’autres désirs. L’arrivée de la retraite peut être l’occasion de faire le point sur ses acquis expérientiels, savoir faire et savoir être professionnels, qui pourraient être transmis aux jeunes actifs.

C’est aussi la bonne période pour réfléchir à l’héritage que vous souhaitez laisser pour vos proches, en termes d’histoire de vie, d’inscription dans la chaîne généalogique de votre histoire familiale.

Actuellement, la société n’a pas un regard positif sur les retraités, l’accent étant mis bien souvent sur les différentes pertes et restrictions. Ce poids peut être très douloureux pour certains "Inviter la personne à avoir une nouvelle image d'elle-même, d’être dans une nouvelle séduction, de retrouver sa valeur, sa place, et surtout de l’aider à définir vers quoi elle veut aller et ce qu’elle souhaite découvrir” voilà l’ambition de Manuelle Sekely.

Et si la retraite était une renaissance à une vie nouvelle ?

Sources

Merci à Manuelle Sekely, psychogénéalogiste

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.