Sommaire

Invité de l'émission "Sans Rendez-vous" sur Europe 1, mardi après-midi, l'ophtalmologue Damien Gatinel a adressé plusieurs conseils préventifs pour prendre soin de vos yeux cet hiver. Et pour cause, avec le retour du froid, ils ne sont pas épargnés. Sécheresse, fatigue, déshydratation, masque… Il devient essentiel de protéger vos yeux des agressions quotidiennes.

L’ophtalmologue attire notre attention sur certaines habitudes que nous avons la nuit. En effet, nous sommes nombreux à aimer dormir sur le ventre, ou encore sur le côté. Or, si elle paraît anodine, cette "erreur" ne serait pas sans conséquences sur nos yeux. La position de sommeil pourrait avoir un impact sur la pression de l’œil.

Yeux : "les gens qui dorment sur le ventre ou sur le côté ont beaucoup plus de kératocônes"

"On a publié un article, récemment, où on a réalisé que les gens qui dorment sur le ventre ou sur le côté, avec un appui de la tête dans l'oreiller, ont beaucoup plus de kératocônes que la population des patients qui dorment sur le dos", assure le spécialiste. Il y a plusieurs hypothèses à cela, comme le frottement de l'oreiller ou le poids de la tête sur l'œil, qui est de plus de 12 kg. Il faut dormir sur le dos et mettre des protections oculaires si on a des keratocônes".

Le kératocône correspond à une déformation progressive de la cornée. À force, cette dernière devient plus fine et en arriver à se transformer. Elle devient conique et perd sa forme sphérique initiale.

Cette pathologie peut être à l’origine de troubles de la vision comme la myopie. Les patients concernés peuvent aussi développer une sensibilité accrue à la lumière ou une irritation oculaire.

En outre, si vous avez tendance à vous frotter régulièrement les yeux, vous augmentez également vos risques de développer le kératocône. En hiver, le contexte est malheureusement propice à cette mauvaise habitude. Fatigue, sécheresse, soirées passées devant les écrans... Tous ces facteurs nous amènent à nous frotter les yeux.

Écran avant de dormir : la lumière bleue dangereuse pour la rétine

Attention, la position pour dormir n’est pas la seule habitude nocturne à pouvoir être nocive pour nos yeux. Alors que les journées raccourcissent et que les températures dégringolent, nous avons tendance à passer encore plus de temps devant les écrans le soir. Quoi de mieux que de se blottir sous la couette devant notre série coup de cœur en entendant la pluie tomber ?

Pourtant, l'exposition à la lumière bleue des écrans nuit non seulement au sommeil mais aussi à nos yeux. L'Anses a confirmé dernièrement que cette lumière, qui est produite par les LED, est nocive pour la rétine.

Des études récentes confirment les dangers de la lumière bleue pour la vue : elle réduit l'acuité visuelle et augmente le risque de DMLA (dégénérescence maculaire liée à l'âge).

L'agence met en garde quant aux risques qui s’avèrent majorés le soir, avant le coucher. En effet, la lumière joue un rôle dans le contrôle de nos rythmes biologiques : la production de la mélatonine, souvent appelée "l'hormone du sommeil", dépend du rythme jour/nuit. C'est pourquoi les éclairages de nuit peuvent perturber notre horloge biologique.

Il existe encore d’autres erreurs à éviter cet hiver si vous voulez prendre soin de vos yeux. On les passe en revue pages suivantes.

Yeux : attention à la déshydratation

Yeux : attention à la déshydratation© Istock

En hiver, nous avons parfois tendance à oublier de nous hydrater. Pourtant, là encore, cette erreur ne sera pas sans gravité pour nos yeux, prévient encore Damien Gatinel.

La déshydratation peut causer un décollement de la rétine

Si vous êtes fréquemment déshydraté, vous serez également plus susceptible de souffrir de fatigue oculaire. Vos yeux pourront se montrer fatigués et irrités. La déshydratation peut en outre amener des maux de tête et des yeux qui démangent.

"Dans la chambre postérieure de l'œil se trouve un gel, le vitré. Il remplit l'intérieur de l'œil, tandis que la rétine est la tunique qui tapisse la paroi postérieure à l'intérieur, le tout dans un environnement humide, explique Damien Gatinel. Il faut boire régulièrement pour éviter de déshydrater le vitré car il peut se déshydrater et causer des problèmes, comme des décollements de rétine".

Si vous ne buvez pas assez, votre corps sera incapable de créer des larmes

Vos yeux devraient toujours être recouverts d'une couche de larmes pour les lubrifier et les protéger en éliminant les bactéries. Lorsque vous clignez des yeux, les larmes se répandent sur la surface de votre globe oculaire, même si vous ne les remarquez pas.

Or, si vous ne buvez pas assez d’eau, votre corps sera incapable de créer les larmes nécessaires à la lubrification et à la protection de vos yeux. C’est alors la porte ouverte à de nombreux symptômes désagréables : yeux rouges ou douloureux, inconfort si vous portez des lentilles, sensation de sable dans les yeux…

Masque : ajustez-le pour éviter d’avoir les yeux secs

Masque : ajustez-le pour éviter d’avoir les yeux secs© Istock

Depuis plusieurs semaines, nous avons appris à vivre avec le masque pour lutter contre la Covid-19. Si vous êtes nombreux à vous plaindre de ne pas pouvoir respirer ou vous faire entendre, vous êtes moins nombreux à vous rendre compte des effets du masque sur vos yeux.

Le masque augmente les risques de sécheresse oculaire

Il se trouve que le masque augmente les risques de sécheresse oculaire. L’alerte est venue des chercheurs du Centre for Ocular Research & Education (CORE) de l’école de l’optométrie et des sciences de la vision de l’Université de Waterloo (Canada). La raison de l’apparition de ce trouble est simple : l’air expiré s’échappe du masque par le haut et passe ainsi au-dessus de la surface des yeux, surtout si la personne porte des lunettes. Cela conduit les larmes protégeant les globes oculaires à s’évaporer plus rapidement, laissant ainsi la surface de l’œil sèche.

Ajustez votre masque pour le rendre étanche sous les yeux

Certaines personnes font en effet part "de problèmes liés au masque", assure également Damien Gatinel. "La vue, bien sûr, mais c'est surtout le fait que quand l'air est expiré, il passe vers le haut et dessèche la surface des yeux. C'est pour ça qu'on voit des patients qui nous consultent en disant qu'ils ont les yeux secs en ce moment."

Comment y remédier ? Il faudrait "bien ajuster le masque et le rendre étanche sous les yeux, par exemple".

Gels hydroalcooliques : un danger pour vos yeux

Gels hydroalcooliques : un danger pour vos yeux© Istock

Les gels hydroalcooliques ont le vent en poupe depuis la profusion du coronavirus. Or ils représentent un danger à partir du moment où ils sont ingérés ou mis en contact avec les yeux.

Gel hydroalcoolique : des risques de brûlures et d’irritations oculaires

Ce mélange d’eau et d’alcool est susceptible de causer des brûlures ou irritations sur vos yeux nous expliquait le Dr Laurence Desjardins, médecin ophtalmologiste, durant le confinement. Donc, se laver les mains avant de manipuler vos yeux, oui. Mais utiliser du gel hydroalcoolique avant de toucher les yeux, non. En cas de contact avec les yeux, rincez abondamment à l’eau douce.

Gel hydroalcoolique : attention si vous portez des lentilles

Mention spéciale pour les porteurs de lentilles qui manipulent leurs yeux plus souvent que la moyenne des gens. Ces personnes doivent impérativement éviter d’avoir recours au gel hydroalcoolique avant de mettre leurs lentilles de contact.

"A la pose et au retrait des lentilles, les mains doivent être lavées avec de l'eau et du savon et séchées avec une serviette en papier propre", recommande l'American Academy of Ophtalmology.

Yeux : les dangers si vous partez à la montagne

Yeux : les dangers si vous partez à la montagne© Istock

Si vous êtes amateurs de vacances à la montagne en hiver, des précautions sont à adopter pour prendre soin de vos yeux.

Une lumière solaire intense

"Il est crucial que les enfants et les adultes portent des protections adaptées, en particulier en environnement montagneux, insiste Damien Gatinel. En plus de la lumière solaire intense, il y a la réflexion sur les surfaces couvertes de neige, ce qui occasionne une double exposition. Il faut avoir des lunettes qui recouvrent bien. Les lunettes conçues pour les sports alpins et les sports de montagne sont particulièrement recommandées", conclut-il.

Sources

Masque, ski, sommeil… Six conseils pour bien prendre soin de ses yeux, Europe 1, 6 octobre 2020

Merci au Dr Laurence Desjardin, ophtalmologue

Sécurité oculaire contre les coronavirus, American Academy of Ophtalmology, 10 mars 2020

COVID-19 Informations pour les porteurs de lentilles de contact, Syndicat National des Ophtalmologistes de France

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.