Ecouter l'article :

Vous êtes essoufflé au moindre effort ? Monter plus de deux étages à pied vous semble insurmontable ? Il est peut-être temps de faire le point sur la santé de votre cœur. Cela tombe bien, c’est le sujet abordé par Michel Cymes ce matin dans sa chronique “Ça va beaucoup mieux” sur RTL.

Plus précisément, le célèbre médecin vous explique comment pratiquer un auto-test d’effort, à la maison - à distinguer de celui effectué par le cardiologue, dans son cabinet. Si ce dernier est forcément plus fiable, le premier vous donne néanmoins “une indication sur la forme de votre cœur” et peut “vous inciter à consulter en cas de doute”, indique l’expert.

Auto-test d’effort : la marche à suivre

Pour réaliser ce test, quelques minutes suffisent. Asseyez-vous au calme et commencez par prendre votre pouls au repos, durant une minute. Nous vous expliquons la marche à suivre un peu plus loin dans cet article. Inscrivez le chiffre obtenu sur une feuille de papier.

Puis, effectuez 30 flexions en 45 secondes - donc a un rythme plutôt soutenu. “Bras tendus, les jambes bien ancrées au sol, dans le prolongement du bassin donc un peu écartées, vous pliez, vous dépliez. Vous descendez, vous remontez”, détaille Michel Cymes. “Dès que vous avez fini, vous prenez votre pouls pendant 10 secondes. Vous multipliez le résultat trouvé par 6 et vous le notez”.

Une minute après la fin de l’exercice, reprenez votre pouls pendant 15 secondes, multipliez le chiffre obtenu par 4 et écrivez-le également.

Vient ensuite l’heure des calculs. Additionnez les trois chiffres que vous venez de noter. “Ensuite, vous retirez 200. Et vous divisez par 10. Et là, miracle, vous allez obtenir un chiffre compris en 0 et 15”, explique le médecin. “C’est ce qu’on appelle l’indice de récupération”.

Plus l’indice de récupération est élevé, plus votre cœur est fatigué

Plus cet indice est élevé, plus votre santé cardiaque doit vous inquiéter. “Si votre résultat est compris entre 0 et 5, votre cœur est a priori en parfait été de marche. Si votre résultat est compris en 5 et 10, ça passe. Mais plus vous vous rapprochez de 10, moins ça passe”. Autrement dit, il vous faudra songer à le muscler, en pratiquant quelques activités d’endurance : marche, vélo, course à pied, natation…

Mais ce qui doit véritablement vous alerter, c’est un résultat compris entre 10 et 15, révélateur d’un cœur fatigué. “Donc là, le sport, ça n’est plus une option, c’est une quasi-obligation. Et ce serait pas mal de consulter pour savoir à quel point il est urgent pour vous de vous remettre à bouger un peu”, conclut le médecin-animateur.

Comment prendre son pouls correctement ?

Pour réaliser cet auto-test d’effort, il est important de savoir comment prendre son pouls. Vous pouvez utiliser un tensiomètre ou une montre connectée, si vous possédez l’un de ces objets. Mais vous pouvez tout aussi bien effectuer cette mesure manuellement.

Le rythme cardiaque est exprimé en nombre de battements par minutes (bpm). Pour le mesurer au repos, il faut n’avoir effectué aucun effort pendant au moins 10 minutes, et se munir d’une montre ou d’un chronomètre.

Placez la pulpe de vos doigts sur la face interne du poignet, dans le prolongement du pouce, ou bien au niveau du cou, sur les artères carotides. Puis, comptez simplement le nombre de pulsations cardiaques pendant une minute.

Autre option : compter ces battements pendant 30 secondes et multiplier le chiffre obtenu par deux, ou compter pendant 15 secondes et multiplier le résultat par quatre. Dans tous les cas, cela vous permettra d’obtenir le nombre de battements par minute. Par mesure de précaution, vous pouvez prendre cette mesure une seconde fois, pour confirmer le résultat.

Sources

Michel Cymes vous explique comment vérifier si votre cœur est en forme, RTL, 31 mars 2021.

Mesurer son rythme cardiaque au repos, automesure.com

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.