Coronavirus : les hommes à barbe ont plus de risques de vous contaminer !

Les autorités sanitaires américaines mettent en garde : certains types de barbes et de moustaches rendent inefficace le port du masque chirurgical, en empêchant son étanchéité. Or celui-ci est recommandé aux personnes atteintes de Covid-19 (ou suspectées de l’être), pour éviter la propagation de la maladie.
Sommaire

Vous ne voyez pas le rapport entre le port de la barbe et le risque de propager le coronavirus SARS-CoV-2 ? Il y en a pourtant bien un ! Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) expliquent que certains types de barbes et de moustaches empêchent le bon positionnement des masques sur le visage, ce qui les rend inefficaces. Une nouvelle qui risque de ne pas plaire aux hipsters…

22 styles de barbes déconseillés par les autorités sanitaires

Nous le savons déjà, le port du masque est inutile pour se protéger du coronavirus. En revanche, il est fortement recommandé aux personnes qui présentent déjà des symptômes, afin d’éviter sa propagation. Mais pour être vraiment efficaces, les masques chirurgicaux doivent être correctement ajustés sur le visage, ce qui n’est pas toujours possible, en fonction de votre pilosité faciale.

Une infographie du CDC - agence de santé américaine - fait le point sur 36 styles de barbes et de moustaches différents, et pointe celles qu’il vaut mieux éviter en cas d’épidémie. 22 d’entre elles ne passent pas le test… Initialement publiée en 2017, elle vient de refaire surface, alors que le Covid-19 se propage dans le monde.

Barbes volumineuses et longues moustaches sont à éviter sous un masque

Ainsi, toutes les barbes volumineuses, de style Garibaldi, Verdi, French Fork ou encore Ducktail, par exemple, sont à proscrire. De même, toutes celles qui sont susceptibles de dépasser sur les côtés du masque ou en dessous (barbe de trois jours, à l’impériale…), ou bien de percer ledit masque : bouc, barbe à la Barbo ou en ancre…

Même constat du côté des moustaches : leurs poils ne doivent pas dépasser du masque. Exit, donc, le taillage à l’anglaise ou façon Dali. On leur préfère les moustaches en chevron, à la Zorro… ou même en brosse à dent - à condition d’aimer le style “jeunesse hitlérienne”. Un soldat a d’ailleurs rapporté que le chancelier allemand aurait rasé sa moustache de la sorte, justement pour pouvoir porter un masque durant la Première Guerre Mondiale.

Selon le CDC, la recherche a révélé que les porteurs de masque barbus ou moustachus ont 20 à 1 000 fois plus de risque de fuite, que les personnes rasées de près.

Infographie : compatibilité des styles de barbe et des masques chirurgicaux

Infographie : compatibilité des styles de barbe et des masques chirurgicaux

Les poils du visage ne protègent pas contre les germes

Par ailleurs, si vous pensez que votre pilosité faciale vous protège contre les germes, c’est une erreur. Le CDC précise que les poils du visage ne peuvent agir comme un filtre anti-virus, car ils ne sont pas assez denses. Même si vous avez une barbe très fournie, les poils, pris individuellement, sont trop gros pour capturer des microparticules.

Comment bien positionner son masque chirurgical ?

  • Tout d’abord, lavez-vous les mains à l’eau et au savon, en frottant pendant une trentaine de secondes, et séchez-les avec un essuie-tout à usage unique, avant de toucher le masque chirurgical. Vérifiez également que ce dernier ne présente pas de défaut avant de le mettre.

  • Positionnez ensuite le masque dans le bon sens : l’intérieur, en contact avec votre peau, est de couleur blanche ; quant à la partie la plus rigide, elle doit être vers le haut, car elle épousera mieux la forme de votre nez. Puis, appliquez-le sur votre visage.
  • Le système d’attache diffère selon les masques. Certains sont équipés de deux boucles élastiques, à coincer derrière vos oreilles. D’autres possèdent des attaches, à fixer derrière votre tête : l’une au-dessus des oreilles, l’autre au niveau de la nuque.
  • Pincez le masque au niveau de l’arrête du nez, pour bien le mouler à sa forme. Resserrez les attaches du masque si nécessaire, en vérifiant qu’il couvre parfaitement votre nez, votre bouche et votre menton.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.