Coronavirus : 7 infos rassurantes qui font du bien !

Le coronavirus apparu en décembre dans la ville de Wuhan s’est rapidement propagé, conduisant les autorités chinoises à placer plusieurs villes en quarantaine.

Cette pneumonie virale a atteint d’autres pays, dont la France, où plusieurs cas ont été confirmés. Depuis, la peur d'être contaminé a envahi le monde entier. Pour autant, il ne faut pas céder à "la psychose", comme le préconise les autorités.

Un virus à l'agressivité "modérée"

"C'est un virus qui est en train de montrer que son agressivité est très modérée. 97 % ou 98 % des sujets atteints guérissent et dans 80 % des cas les formes sont bénignes", a déclaré François Bricaire, infectiologue et membre de l'Académie nationale de médecine sur France 5.

Du côté des symptômes, le coronavirus "ressemble à un gros rhume. Vous pouvez avoir un petit écoulement nasal, des signes cliniques objectifs, mais qui sont juste gênants et ne mettent pas en péril votre survie", décrit Astrid Vabret, cheffe du service de virologie du centre hospitalier universitaire de Caen (Calvados), sur le site de franceinfo. Une légère fièvre peut également compléter ces signes.

Nul besoin de s'inquiéter donc, lorsque l'on sait que le virus a un taux de mortalité faible, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

En revanche, il est conseillé aux plus de 80 ans et aux patients atteints de maladies cardiovasculaires, de diabète ou souffrants de maladies respiratoires chroniques ou d'hypertension de bien suivre les consignes préventives, qui ressemblent à celles d'une grippe classique.

Pour limiter les risques de contamination, il est important de se laver les mains fréquemment, de tousser ou éternuer dans le creux de son coude ou dans un mouchoir jetable, de porter un masque si on est malade, d'éviter au maximum les transports en commun...

Un taux de contagiosité relativement bas

En outre, d'après l'Institut Pasteur, "on estime qu’en l’absence de mesures de contrôle et de prévention, chaque patient infecte entre 2 et 3 personnes" (ce qu’on appelle dans le jargon médical le "taux de reproduction de base" de la maladie, ou R0).

C’est plus que la grippe (1,3) et comparable au Sras (3) et au rhume (2).

Mais ce taux est faible si l’on regarde du côté de maladie très contagieuse comme la rougeole (plus de 12) et les rotavirus à l’origine de la gastro (environ 18).

Or, ce taux d'infection est valable - si et seulement si - aucune mesure n'est déployée, ce qui n'est pas le cas en France, ni à l'étranger. 

Pour autant, même si taux de contagiosité reste relativement bas, les autorités se préparent tout de même à l'arrivée du stade 3 de l'épidémie, en priorisant trois axes majeurs.

  • Protéger les populations fragiles, notamment en collectivité (Ehpad…) ;
  • Assurer la prise en charge des patients sans gravité en ambulatoire ;
  • Assurer la prise en charge des patients avec signes de gravité en établissement de santé.

Toutefois, le stade 3 ne sera pas si contraignant : toutes les écoles ne fermeront pas, ce sera du cas par cas. 

Les métros continueront également de circuler jusqu’à nouvel ordre, d’après la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye

On connait de plus en plus le virus

1/8
Coronavirus : 7 infos rassurantes qui font du bien !

Pour la première fois de l'histoire, nous vivons une épidémie en temps réel, et le nombre d’informations au sujet du Sars-CoV-2 augmente tous les jours. 

On sait déjà qu’il s'agit d'un coronavirus appartenant au groupe 2B, autrement dit de la même famille que le Sras. La maladie qu'il provoque est elle aussi baptisée : Covid-19. Le réservoir de ce nouveau virus est probablement animal.

Les analyses génétiques ont confirmé qu'il est d'origine naturelle, qu'il a récemment émergé (entre fin novembre et début décembre) et que, bien que les virus s'adaptent en mutant, la fréquence de mutation du Sars-CoV-2 n'est pas très élevée. La transmission interhumaine est également établie.

Nul besoin de s’inquiéter donc, comme le souligne Michel Cymes, interrogé par Le Parisien : “il n’y a pas de psychose à avoir”, explique-t-il. D’après lui, malgré quelques “zones d’ombre”, il ne faut pas s’alarmer “puisqu’il ne donne dans l'énorme majorité des cas, rien de plus qu'un syndrome grippal", assure-t-il.

Le médecin regrette également le “matraquage médiatique qui n'arrange pas les choses".

Coronavirus : on sait comment le détecter !

2/8
Coronavirus : 7 infos rassurantes qui font du bien !

Mi-janvier, un test RT-PCR permettant de détecter le virus a été rendu accessible à tous. Ces derniers mois, les tests de ce type ont été perfectionnés, et leur sensibilité et spécificité évaluées.

D’après l’Institut Pasteur, “il peut être effectué dans tous les établissements de santé de référence, en cas de suspicion de la maladie validée par le SAMU et par un infectiologue référent”. 

Ce test concerne toute personne présentant des signes de syndrome de détresse respiratoire aiguë pour laquelle aucune étiologie n’a pu être identifiée, sans notion de voyage/séjour dans une zone d’exposition à risque ou de contact étroit avec un cas confirmé de Covid-19.

Bon à savoir : le type d’échantillon prélevé est souvent un prélèvement microbiologique respiratoire profond, dans la partie haute du nez ainsi que dans les bronches. Le prélèvement est envoyé à un laboratoire équipé en tests de diagnostic et au Centre National de référence des virus des infections respiratoires (CNR) de l’Institut Pasteur. Le résultat est obtenu au bout de 3 à 5 heures.

En Chine, la situation s'améliore

3/8
Coronavirus : 7 infos rassurantes qui font du bien !

La tension redescend progressivement en Chine, à mesure que le nombre de nouveaux cas baisse. Ce phénomène s’observe depuis plusieurs semaines.

Les autorités affichent un optimisme prudent : la Commission nationale de la santé a expliqué, lundi 2 mars, faire basculer ses opérations sur “un mode plus ciblé”, afin d’alléger les contrôles dus au confinement et restaurer une partie des activités économiques et sociales suspendues. 

Ainsi, les grand projets de la Chine reprennent d'après un article du média “Le Quotidien du Peuple”.

Le pays reprend ainsi progressivement ses activités, notamment ceux du nouvel aéroport international de Chengdu, et ceux du chemin de fer, rejoignant la ville de Fuzhou à l'île de Pingtan. 

La Chine a également repris lundi la construction de son premier tunnel ferroviaire sous-marin à grande vitesse.

Les experts cités par la presse officielle espèrent un retour à la normale en mars-avril, et la fin de l’épidémie fin avril.

Ce n’est qu’un “gros rhume”

4/8
Coronavirus : 7 infos rassurantes qui font du bien !

Malgré sa mauvaise réputation, le SARS-Cov2 cause souvent peu d’effets indésirables.

Le Dr Jonathan Peterschmitt, médecin généraliste dans le Haut-Rhin, en est la preuve.

Il a témoigné de l’évolution de son état de santé au quotidien d’information 20 minutes : “Cela a commencé par un rhume assez fort, de la toux… Dans mon cas, ce sont des symptômes grippaux pas très graves. Si je n’avais pas entendu parler du coronavirus, je n’aurais pas soupçonné en être atteint”, s’exclame-t-il, avant d’ajouter "je suis la preuve vivante qu’on peut être malade tout en étant en forme. Il faut surtout se montrer prudent et vigilant avec les personnes âgées et fragiles.

Voir la suite du diaporama

Les malades guérissent rapidement

5/8
Coronavirus : 7 infos rassurantes qui font du bien !

D’après Santé Publique France, la plupart des malades guérissent assez rapidement.

“Parmi les cas confirmés d’infection au nouveau coronavirus notifiés par les autorités chinoises, la fréquence des formes les plus sévères se situe entre 17 et 23 %, et la létalité entre 2 et 3 %”, souligne l’organisme.

Les formes bénignes ou asymptomatiques de la maladie, plus difficiles à détecter, sont très fréquentes. 

“Il est même très probable que la sévérité de la maladie estimée à partir des données actuellement disponibles soit surestimée”, ajoute l’agence nationale de santé publique.

Une bonne nouvelle donc, pour toutes les personnes qui paniquent !

Les enfants ne sont presque pas affectés

6/8
Coronavirus : 7 infos rassurantes qui font du bien !

Alors que l’épidémie de coronavirus se répand désormais dans une trentaine de pays, les enfants semblent davantage épargnés par la contamination.

Selon une étude des autorités chinoises portant sur près de 45.000 cas confirmés, publiée le 24 février par la revue médicale américaine Jama, aucun décès n'est ainsi à déplorer parmi les enfants de moins de 10 ans, pourtant vulnérables aux maladies infectieuses, et le taux de contamination des 0-9 ans n'est que de 0,9% (le pourcentage monte très légèrement, à 1,2%, pour les 10-19 ans).

En France, même schéma : si plusieurs infections de mineurs ont été signalées ces derniers jours, leur nombre reste très limité par rapport à celui des adultes :  un enfant de 12 ans a été contaminé en région parisienne, deux de 1 et 5 ans en Alsace, un de 3 ans à Nice, ainsi qu'un autre de 4 ans à Montpellier.

Leurs symptômes paraissent aussi plus bénins : l'enfant hospitalisé au CHU de Montpellier est "juste atteint d'un écoulement nasal de type rhinite", indique le professeur Jacques Reynes, coordinateur du département maladies infectieuses de l'établissement, au 20H de TF1.

Il existe déjà des prototypes de vaccins

7/8
Coronavirus : 7 infos rassurantes qui font du bien !

Selon i24 News, une chaîne d'information israélienne, plusieurs scientifiques se penchent en ce moment sur la création d'un vaccin capable de prévenir le coronavirus.

Il pourrait être finalisé d'ici quelques semaines et être disponible sous 90 jours, selon le ministre israélien des Sciences et de la Technologie, Ofir Akunis.

"Félicitations à MIGAL (un organisme de recherche situé en Galilée et spécialisé dans la biotechnologie, les sciences de l'environnement et l'agriculture, ndlr) pour cette percée impressionnante. Je suis convaincu qu'il y aura de nouveaux progrès rapides, qui nous permettront de fournir une solution efficace face à la menace mondiale du coronavirus," a déclaré Ofir Akunis au Jérusalem Post.

La société Inovio Pharmaceuticals a quant à elle annoncé travailler sur un vaccin à ADN synthétique ciblant le nouveau coronavirus. 

Baptisé INO-4800, il est également basé sur le gène de la glycoprotéine S de surface du virus.

De son côté, Sanofi utilisera sa plate-forme d'expression de baculovirus recombinants pour produire de grandes quantités de l'antigène de surface du nouveau coronavirus.

Les symptômes du coronavirus à connaître

8/8

Vidéo : Les symptômes du Covid-19

 

Sources

Covid 19, Institut Pasteur.

Dix informations rassurantes à propos du coronavirus, Le Point, 4 mars 2020.

COVID-19 : ce que l’on sait sur le nouveau coronavirus SARS-CoV-2, Santé publique France, 26 février 2020.

Coronavirus à Mulhouse : "Cela a commencé par un rhume assez fort, de la toux", témoigne un médecin contaminé, 20 minutes, 4 mars 2020.

Michel Cymes rassure sur le coronavirus et dénonce un "matraquage médiatique", Pure people, 3 mars 2020.

Les grands projets reprennent pour relancer la vitalité économique de la Chine, Le Quotidien du peuple, 5 mars 2020.

Coronavirus : "un vaccin sera prêt d'ici quelques semaines" (scientifiques israéliens), i24 news, 27 février 2020.

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.