Pied d'athlète ou Mycose des pieds entre les orteils : quels traitements ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteVous souffrez de démangeaisons entre les orteils, et ces démangeaisons s'accompagnent d’une petite coupure légèrement douloureuse ? Ces signes sont évocateurs du développement d’une mycose au pied également connue sous le nom de "pied d’athlète". Causes, symptômes, traitements, le point avec le Docteur Eric Menat - Médecin généraliste.
Pied d'athlète ou Mycose des pieds entre les orteils : quels traitements ?Istock

Définition : qu'est-ce que le pied d'athlète ?

Le "pied d'athlète" est une forme particulière de mycose des pieds qui touche habituellement la peau située entre les orteils. Cette infection cutanée est due à un champignon microscopique.

Elle se manifeste par des rougeurs et peut toucher la plante des pieds et plus rarement les ongles, mais aussi d'autres zones.

Photo : mycose localisée sur le gros orteil

Photo : mycose localisée sur le gros orteil© Creative Commons

Crédit : Cg2111 — Travail personnel © CC - Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/

Chiffres : les mycoses entre les orteils sont-elles fréquentes ?

C’est une affection très fréquente, puisqu’on estime que 10 à 15 % de la population en souffre à un moment ou à un autre au cours de sa vie.

Quels sont les symptômes du pied d'athlète ?

D’une personne à l’autre, le pied d’athlète peut avoir un aspect différent et être plus ou moins étendu. Les symptômes sont les suivants : 

  • Des démangeaisons entre les orteils : les premiers signes débutent plus souvent entre le 3e et 4e orteil  ou entre le 4e et 5 e, car les orteils y sont plus « serrés ». La peau s'y fendille et pèle.
  • Une rougeur : la peau rougit dans la zone infectée et se crevasse avec une sensation de brûlure.
  • Des fissures, qui peuvent être douloureuses (elles viennent souvent compliquer l’infection).
  • De petites peaux blanches qui se multiplient.
  • De petites cloques (vésicules) remplies de liquide qui entraînent une sensation de brulures.
  • Une mauvaise odeur qui se dégage quelquefois des pieds.
  • Une infection qui atteint parfois la plante du pied.

Le pied d'athlète peut-il passer inaperçu ?

Réponse du Docteur Eric Menat, médecin généraliste :

"La plupart des personnes ne remarquent pas qu’elles ont contracté le pied d’athlète, car il peut n’y avoir aucun inconfort, en revanche si l’on regarde sa peau entre les orteils, les signes sont flagrants."

Causes : qu'est-ce qui provoque les pieds d'athlète ?

Le pied d'athlète est une infection provoquée par un champignon appelé le dermatophyte. Ils sont de taille microscopique, contaminent la peau en se nourrissant des tissus morts de la peau, des cheveux et des ongles, et se développent entre les orteils. 

Quels sont les facteurs de risques de pied d'athlète ?

De nombreux facteurs favorisent la survenue du pied d'athlète. Notamment :

  • L’environnement : la chaleur et l’humidité sont facteurs de pied d'athlète. Les lieux humides comme les vestiaires des sportifs, mais aussi les piscines et les hammams sont à risques.
  • Les chaussures serrées ou en plastique : elles empêchent l'évacuation de la sueur et maintiennent l’humidité locale.
  • Le port prolongé de chaussures de sports surtout après un effort (et la transpiration occasionnée).
  • Une diminution des défenses immunitaires due à la prise de corticoïdes.
  • Un diabète via la baisse des défenses immunitaires. Les plaies chez les personnes diabétiques sont très sérieuses car elles peuvent dans certaines situations, entraîner une amputation.
  • Des troubles circulatoires comme : 
    • L'insuffisance veineuse.
    • L'insuffisance lymphatique en cas de surpoids ou obésité.
    • L'insuffisance artérielle.

Pied d'athlète : quelles sont les personnes à risque ?

  • Les sportifs. L’appellation « pied d'athlète » vient de là. En effet, la transpiration des pieds  offre un milieu parfait à la propagation des champignons : humide, chaud et sombre.
  • Les personnes atteintes du diabète.
  • Les personnes ayant de l’eczéma.
  • Enfants ou adultes, hommes ou femmes, peuvent être touchés.

Pied d'athlète : les hommes sont-ils plus à risques ?

Réponse du Docteur Eric Menat, génraliste :

"Les hommes ont davantage tendance à développer ce type d'infection car ils pratiquent plus de sport, transpirent plus et sont surtout moins attentifs à leur hygiène."

Photo : pied droit vu de face souffrant d'un pied d'athlète

 Photo : pied droit vu de face souffrant d'un pied d'athlète© Creative Commons

Crédit : User Falloonb on en.wikipedia — Travail personnel © CC - Licence : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Athletes

Contagion : est-ce que le pied d'athlète est contagieux ?

La mycose du pied d'athlète est très contagieuse et une personne infectée non traitée peut :

  • S’auto-contaminer à d'autres endroits du corps.
  • Infecter d'autres personnes par contact indirect en perdant des petites peaux mortes contenant des champignons.

Mycose du pied : qui, quand consulter ?

Pour éviter que l'infection ne s'étende à l’ongles ou ne contamine vos proches, consultez rapidement un dermatologue. Des ulcères moites entre les orteils, de la fièvre ou un pied enflé doivent immédiatement alerter.

Complications

Un pied d'athlète peut être la porte d'entrée à d'autres infections s'il n'est pas correctement traité et notamment :

  • D'onychomycose : le pied d’athlète peut se propager et atteindre les ongles d’orteils qui s’épaississent et changent de couleur. L'ongle atteint d'onychomycose nécessite un traitement particulier qui doit être bien suivi pendant plusieurs mois, car l'ongle est abîmé, décollé et souvent jauni.
  • D'une surinfection bactérienne : la cellulite bactérienne   qui est la plus à craindre est une infection de la couche profonde de la peau par des bactéries, du genre streptocoque ou staphylocoque qui peut s'étendre à l'ensemble du corps. La cellulite bactérienne crée une rougeur et une enflure de la peau, qui devient sensible. De la fièvre et des frissons l’accompagnent. C’est une urgence absolue.
  • D'un érysipèle :  c'est une   infection cutanée due à une bactérie de type streptocoque qui se caractérise par une peau rouge, gonflée et chaude, et souvent accompagnée de vives douleurs

Pied d'athlète : quels sont les examens et analyses nécessaires ?

En cas de doute, un prélèvement cutané (biopsie) permet de déterminer quel est le champignon en cause et ainsi proposer un traitement adapté.

Comment traiter le pied d'athlète ?

Le traitement du pied d'athlète repose sur l'usage d'antifongiques (contre les champignons) et des règles d'hygiène strictes.

Quels sont les médicaments antifongiques ?

  • Appliquez un médicament antifongique à usage local, disponible sans ordonnance. Votre pharmacien pourra vous conseiller.
  • Le dermatologue peut vous prescrire des lotions, gels ou crèmes antifongiques à base d'éconazole. Il faudra également traiter les chaussures avec des sprays antifongiques
  • Essayez l'huile essentielle de l'arbre à thé (Tea tree) qui apporte une aide considérable contre la mycose des pieds grâce à ses vertus antifongiques.

Pied d'athlète : un problème d'hygiène ?

Réponse du Docteur Eric Menat, médecin généraliste :

"Il est indispensable de lutter contre l’humidité : se sécher soigneusement les pieds, idéalement avec un sèche-cheveux, utiliser une serviette réservée aux pieds du malade pour ne pas risquer une contagion, laver régulièrement cette serviette..."

Prévention : comment éviter les mycoses du pied ?

  • Lavez bien vos pieds au moins une fois par jour puis bien les sécher, surtout entre les orteils.
  • Limitez le port de chaussures fermées.
  • Portez des sandales de plage dans les vestiaires des salles de sport ou douches communes.
  • Lavez vos chaussures/chaussons.
  • Marchez pied nu sur des sols propres ou en sandale plutôt que dans des chaussures fermées.
  • Évitez les chaussures en plastique au profit du cuir.
  • Privilégiez les chaussettes de coton ou de laine, qui absorbent bien l’humidité.
  • Ne partagez jamais de serviette ou vêtements.
  • Choisissez des chaussures de sport qui procurent une bonne ventilation.
  • Mettez une poudre de talc qui absorbe l’humidité sur vos pieds ou à l’intérieur de vos chaussures.
  • À noter : les bains de soleil sont bénéfiques pour les pieds et aident à les garder bien au sec.

 

Source(s):

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/mycose-cutanee/bons-reflexes-que-faire

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.