Les différentes formes de phytothérapie

Les principes actifs des plantes médicinales sont employés en phytothérapie pour leurs bienfaits sur la santé. La phytothérapie est capable d’apporter de nombreuses réponses thérapeutiques grâce aux extraits de plantes médicinales, du manque d’énergie à l’insomnie. C’est aussi une solution imparable pour réduire la cellulite ou soigner un rhume. Le point sur les différentes formes de phytothérapie.

Publicité

© Istock

La phytothérapie pour traiter la cause avant les symptômes

La phytothérapie est une médecine traditionnelle qui utilise les principes actifs des plantes à des fins thérapeutiques. L’un des principes fondamentaux de la phytothérapie est de traiter la cause du mal avant les symptômes. Cette médecine douce est très développée aujourd’hui dans les pays occidentaux. Elle se répartit en différentes spécialités telles que la phytothérapie pharmaceutique, l’herboristerie, l’homéopathie, la gemmothérapie, l’aromathérapie et la phytothérapie chinoise.

La phytothérapie pharmaceutique

La phytothérapie pharmaceutique est la forme de phytothérapie qui n’utilise que des produits d’origine végétale à action rapide sous différentes formes. Gélules, suppositoires, sirops et gouttes sont issus d’extraits végétaux dilués dans un solvant comme l’alcool éthylique. La phytothérapie pharmaceutique recourt également aux extraits secs de plantes pour élaborer les formes médicamenteuses nommées nébulisats et lyophilisats.

Publicité
Publicité

L’herboristerie

La forme de phytothérapie la plus ancienne est l’herboristerie. Elle recourt aux plantes séchées comme aux plantes fraîches et utilise toutes les parties des végétaux, des racines aux inflorescences, en passant par l’écorce, les tiges et les feuilles. Tous ces éléments peuvent être pris sous différentes formes telles que macérations, infusions, décoction.

L’homéopathie

L’homéopathie est une autre forme de médecine douce qui propose des alcoolats constitués de plus ou moins 75 % de souches issues de plantes fraîches macérées dans de l’alcool et 25 % de souches d’origine minérale et/ou animale. Les granulats, seuls ou en synergie, sont ensuite fortement dilués avant d’être utilisés pour imbiber les granules que commercialisent pharmacies et parapharmacies. Un remède homéopathique visant à réguler les fonctions du foie peut être très efficace en cas de manque d’énergie. Pour soigner un rhume, l’homéopathie est une solution idéale y compris chez les jeunes enfants, les femmes enceintes ou allaitantes.

La gemmothérapie

La gemmothérapie repose sur l’utilisation des jeunes tissus des végétaux. Il peut s’agir des bourgeons ou encore des radicelles. Les extraits végétaux sont dilués au dixième avant d’être utilisés. Un extrait a des visées thérapeutiques propres à une fonction organique particulière ou à un organe en particulier. La gemmothérapie apporte une réponse thérapeutique en cas de manque d’énergie.

L'aromathérapie

L’aromathérapie utilise les substances aromatiques que sécrètent les végétaux. Extraites par distillation, ces substances permettent d’obtenir les essences végétales ou huiles essentielles. Toute huile essentielle doit être utilisée avec précaution car c’est un produit actif complexe, qu’on l’utilise par voie orale, en inhalation, ou par voie percutanée. L’aromathérapie peut donner de bons résultats en cas d’insomnie. De même, nombre d’huiles essentielles sont efficaces pour diminuer la cellulite.

La phytothérapie chinoise

La phytothérapie chinoise, qui comprend la diététique chinoise et l’acupuncture, fait partie d’un ensemble de médecines traditionnelles chinoises. Elle est basée sur le circuit des énergies dans l’organisme.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X