Sommaire

La phlébite, une maladie chronique

"En cas d’antécédent personnel de phlébite ou de risque élevé, un traitement anticoagulant préventif peut également être prescrit", précise les spécialistes. Il est alors primordial d’en cerner les enjeux et d’avoir "une bonne éducation thérapeutique", car "une fois que l’on a fait une phlébite, on est un sujet à risque de récidive, insiste le Dr Dadon. Il faut que le patient comprenne qu’il fait partie intégrante du traitement, que celui-ci est long car il s’agit quasiment d’une maladie chronique et pas d’un phénomène aigu. Par exemple, une femme qui a fait une thrombose sous pilule sera de nouveau à risque si elle tombe enceinte, la grossesse étant un facteur thrombogène."

Mais la multiplicité des médicaments disponibles gomme quelque peu le caractère contraignant du traitement : "Avant, on avait des traitements univoques – les antivitamines K –, il fallait que les patients s’adaptent à ce traitement. Mais aujourd’hui, on a tellement de molécules possibles que c’est aux médicaments de s’adapter aux patients et à leur profil."

Sources

Remerciements au Dr Michel Dadon, médecin vasculaire et vice-président de la Société Française de Médecine Vasculaire.

Remerciements au Dr Ariel Toledano, médecin vasculaire, auteur du "Guide pratique de la maladie veineuse thromboembolique", éditions Med Line.

(1) "Les méfaits du tabac sur le cœur et les vaisseaux". Fédération française de cardiologie.

(2) "Les bénéfices du sevrage tabagique". Ministère de la Santé. 2012.

(3) "Stop the Clot, Spread the Word". Centers for Disease Control and Prevention.

(4) "Thrombose veineuse (phlébite)". Inserm. Mis à jour le 7 novembre 2015. 

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.