Piqûre de moustique : comment soulager, éviter ces piqûres qui grattent ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteSe protéger contre les piqûres de moustique et soulager leurs effets permet d’éviter l’inconfort qu’elles génèrent, d’autant que de nombreuses personnes peuvent être victimes de réactions allergiques aux piqûres de moustique. Selon une récente étude, les moustiques risquent de piquer de plus en plus les humains...

Carte 2020 de la présence des moustiques en France

C’est au printemps et en été que les moustiques font leur apparition en France, dès que les températures s’adoucissent. Il existe une dizaine de familles de moustiques en France et seulement quelques-unes d'entre elles piquent l'homme. La famille la plus connue est celle des "Culex".

En 2020, l’hiver a été doux et déjà depuis le 15 avril, 89 départements sont concernés par la présence de moustiques, soit la quasi-totalité du pays.

Des piqûres et des proliférations inhabituelles dans 9 départements de France ont été constatées. Il s’agit des départements suivants : Alpes-de-Haute-Provence, Aube, Aude, Cantal, Hautes-Pyrénées, Haut-Rhin, Tarn, Vienne, Territoire de Belfort.

Quatre-vingts départements sont dans des conditions favorables à la multiplication : Ain, Aisne, Allier, Alpes-Maritimes, Ardèche, Ardennes, Aveyron, Bas-Rhin, Bouches-du-Rhône, Calvados, Charente, Charente-Maritime, Cher, Corrèze, Côte-d'Or, Creuse, Deux-Sèvres, Dordogne, Doubs, Drôme, Essonne, Eure, Eure-et-Loir, Finistère, Gard, Gers, Gironde, Haute-Garonne, Haute-Marne, Haute-Savoie, Haute-Vienne, Hauts-de-Seine, Hérault, Ille-et-Vilaine, Indre, Indre-et-Loire, Isère, Jura, Landes, Loir-et-Cher, Loire, Loire-Atlantique, Loiret, Lot, Lot-et-Garonne, Lozère, Maine-et-Loire, Manche, Marne, Mayenne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Morbihan, Moselle, Nièvre, Nord, Oise, Orne, Paris, Pas-de-Calais, Puy-de-Dôme, Pyrénées-Atlantiques, Pyrénées-Orientales, Rhône, Saône-et-Loire, Sarthe, Savoie, Seine-et-Marne, Seine-Maritime, Seine-Saint-Denis, Somme, Tarn-et-Garonne, Val-d'Oise, Val-de-Marne, Var, Vaucluse, Vendée, Vosges, Yonne, Yvelines.

Carte de l'implantation du Moustique-tigre en 2020

Carte de l'implantation du Moustique-tigre en 2020

© vigilance-moustiques.com

Différents types de moustiques

Il existe environ 3 500 espèces de moustiques dans le monde, de 41 types différents, mais la majorité d'entre eux s'inscrivent dans trois catégories: Aedes, Anopheles et Culex.

Les Aedes

Nous sommes plus familiarisés avec ces moustiques parce que les femelles se nourrissent de sang humain. Les moustiques femelles de type Aedes pondent à la surface de l'eau des œufs qui arrivent à maturité en six à sept jours. Le cycle de vie d'un moustique de type Aedes dure habituellement deux semaines environ. Ils sont communs dans les zones sous-tropicales à tempérées et sont connus pour transmettre des maladies infectieuses comme la dengue et la fièvre jaune.

Les Anopheles

Les étendues dans lesquelles l'eau stagne, comme un étang, un marais ou un marécage, sont les endroits privilégiés par les moustiques Anophèles femelles portant des oeufs. Ils sont principalement responsables du paludisme.

Les Culex

Les moustiques Culex sont un genre diversifié avec plus de 20 sous-genres qui comprennent des milliers d'espèces. Ils pondent leurs œufs dans les objets extérieurs qui peuvent contenir de l'eau stagnante, comme des tonneaux, des boîtes et des pots de jardin. Ils transmettent le virus du Nil occidental et le paludisme.

Quels sont les symptômes d'une piqûre de moustique ?

Les piqûres de moustiques peuvent provoquer les réactions suivantes :

  • des réactions inflammatoires locales, d’environ 1 cm de diamètre, qui provoquent des démangeaisons importantes. C’est le cas le plus courant ;
  • des réactions inflammatoires plus étendues de plusieurs centimètres de diamètre accompagnées d'un œdème chaud et douloureux et de démangeaisons sévères. Ce sont des réactions allergiques locales ;
  • plusieurs piqûres contemporaines peuvent une réaction plus importante ;
  • une surinfection des lésions provoquées par les piqûres sont possibles, surtout chez les enfants. Il est alors nécessaire de proposer un traitement par antibiotiques ;  
  • des réactions générales comme une urticaire géante, une gêne respiratoire ou un œdème de Quincke. Ces réactions restent heureusement  tout à fait exceptionnelles ;
  • un gonflement de la paupière dû à une piqûre de moustique près de l'œil n'est pas grave et disparait spontanément en deux à trois jours.

Pourquoi la piqûre de moustique gratte-t-elle ?

Au moment de la piqûre, le moustique prélève du sang, mais injecte également de la salive pour éviter la coagulation du sang dans sa trompe. La salive contient des protéines qui sont à l’origine d’une réaction mastocytaire, qui provoque la libération d’histamine, à l’origine des démangeaisons. Celles-ci commencent quelques secondes après la piqûre pour s’estomper une dizaine de minutes plus tard, si on ne gratte pas les boutons. Le grattage des piqûres prolonge les démangeaisons et peut entrainer des lésions de grattage, plus longues à cicatriser.

À noter : les piqûres de moustiques sont à différencier des piqûres de puces, qui sont souvent multiples, à type de petits points rouges, concentrés sur les chevilles et le bas des jambes. Ces piqûres démangent également beaucoup.

Causes de la piqûre de moustique

Les moustiques piquent pour pouvoir apporter les protéines nécessaires au développement de leurs œufs. Seules les femelles piquent.

Pourquoi les moustiques nous piquent de plus en plus

Une étude américaine, publiée dans la revue Current Biology, révèle que les moustiques piquent de plus en plus les humains, et ce phénomène pourrait encore plus s'accentuer à l'avenir. Selon des chercheurs de l'université de Princeton, davantage d'espèces pourraient évoluer pour piquer les humains, plutôt que d'autres animaux. Problème : cela pourrait contribuer à propager des maladies. 

Mais pourquoi certains moustiques préfèrent-ils la chair se nourrir sur les Hommes ? D'après les résultats de ces travaux, deux facteurs seraient en cause : le changement climatique et l'urbanisation. Et comme ces deux éléments tendent à s'accentuer, l'appétence des moustiques pour les humains risque, elle aussi, de croître. 

"Les moustiques ont évolué en réponse aux changements dans la façon dont les humains vivent, ils se sont répandus dans le monde en réponse à des événements historiques et ils propagent des maladies d'une manière qui reflète cela", expliquent les chercheurs. 

L'urbanisation et le réchauffement climatique sont en cause

Ces derniers ont récolté des œufs de moustiques de l'espèce A. Aegypti dans 27 lieux différents, allant de zones urbaines densément peuplées à des forêts plus isolées, et dont le climat variait également. En laboratoire, ils ont testé la préférence des moustiques pour la peau des humains ou d'autres animaux.

Résultat : les insectes en provenance de villes modernes et densément peuplées étaient plus attirés par l'odeur humaine. C'était également le cas des moustiques vivant dans des zones avec des saisons sèches, longues et chaudes.

"Ce n'est pas le fait de vivre avec des personnes en soi qui a fait que des moustiques se sont spécialisés dans la piqûre des humains. Ce sont en fait eux qui s'adaptent à ces endroits vraiment chauds et secs où ils vivent intimement avec les humains", précise la Pr. Carolyn McBride, auteure de l'étude.

Autrement dit, l'urbanisation rapide et le réchauffement climatique entraîne un attrait croissant des moustiques pour le sang des humains. 

Allergie aux piqûres de moustique

Certaines personnes peuvent présenter des réactions violentes aux piqûres de moustique parce qu’elles  sont allergiques aux protéines contenues dans la salive du moustique. Le point de piqûre est alors remplacé par un gonflement plus ou moins important et rouge. Les réactions allergiques générales aux piqûres de moustique, comme l’œdème de Quincke ou le choc anaphylactique restent exceptionnelles.

Personnes à risque d'être piquées 

Certaines personnes se font plus piquer par les moustiques que d’autres. Ceci peut être expliqué par les phénomènes suivants :

  • le dioxyde de carbone (CO2) expiré attire les moustiques. L’insecte peut le détecter à plus de 10 mètres de distance. Les personnes qui en rejettent beaucoup, comme les femmes enceintes, sont donc plus à risque ;
  • les odeurs corporelles : les moustiques sont attirés par l’odeur d’urine, de la transpiration, et l’odeur de la transpiration après avoir consommé de la bière en raison des substances qui les composent comme l’ammoniaque, l’acide lactique ou encore l’acide butyrique.

Qui, quand consulter en cas de piqûre ?

La plupart du temps, il n’est pas nécessaire de consulter un médecin pour des piqûrs de moustique. L’avis du pharmacien peut être suffisant. Toutefois, les moustiques peuvent transmettre certaines maladies comme la dengue, le chikungunya ou le paludisme, dans certains pays tropicaux. En cas d’apparition de fièvre, de nausées, de vomissements, de diarrhée, de céphalées ou encore de frissons, il est nécessaire  consulter rapidement un médecin.

Comment apaiser une piqûre de moustique chez l’adulte ?

Plusieurs moyens sont possibles pour apaiser les piqûres de moustique chez l’adulte, comme :

  • utiliser des compresses désinfectantes, appliquées 2 à 3 fois par jour à l'endroit de la piqûre ;
  • appliquer une crème corticoïde en cas de réaction locale importante ;
  • appliquer  une noisette de gel d'Aloe Vera ;
  • appliquer 2 gouttes d'huile essentielle de lavande aspic plusieurs fois par jour.
  • prendre un médicament antihistaminique en cas de démangeaisons importantes ;
  • avoir recours à la phytothérapie avec des plantes comme le cassis et le plantain ;
  • prendre un traitement antibiotique (seulement en cas de surinfection) ;
  • utiliser des huiles essentielles anti moustiques comme le géranium, la citronnelle ou l'eucalyptus.

Comment soulager les piqûres de moustique chez le bébé ?

Les piqûres de moustiques sont généralement bénignes chez l'enfant. Il est simplement conseillé de désinfecter la lésion puis de ne rien appliquer de plus. Un avis médical est nécessaire en cas de réaction cutanée importante (gonflement, urticaire). 

Un traitement préventif d'antihistaminique peut être prescrit durant plusieurs semaines lors de la durée de l'exposition, pour éviter que l’enfant ne se gratte et se surinfecte.

Prévention

Il existe plusieurs moyens pour se prémunir des piqûres de moustiques :

  • utiliser des répulsifs, même s’ils ne sont pas tous efficaces sur le moustique-tigre ;
  • mettre une moustiquaire la nuit et aux fenêtres ;
  • utiliser de la citronnelle ;
  • éviter de laisser des eaux stagnantes à proximité ;
  • porter des vêtements longs le soir ;
  • éviter certains parfums qui attirent les moustiques.

Sites d’informations et associations

Des sites d’informations sur les moustiques sont consultables sur internet. Il s’agit de :

Source(s):

https://www.dermatonet.com/category/piqure-de-moustique

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/piqure-moustique-maladies/maladies-virales-moustiques

https://vigilance-moustiques.com/moustiques-en-france/moustiques-communs-en-france/tout-sur-les-piqures-de-moustiques/

https://www.cell.com/current-biology/pdf/S0960-9822(20)30978-7.pdf