Sommaire

Quand passer à l’implant dans le cerveau ?

Quand passer à l’implant dans le cerveau ?© IstockLe principe. On implante une électrode, qui envoie des impulsions électriques à intervalles réguliers, dans le noyau sous-thalamique, une région du cerveau qui contrôle le mouvement. Cette opération n'est proposée qu'à 5 à 10% des patients ; ceux que l'on n'arrive pas ou plus à équilibrer mais qui ne présentent pas de contre-indications : ni maladies qui empêcheraient l'anesthésie (insuffisance cardiaque ou respiratoire par exemple), ni trouble du comportement, démence ou psychose liés à la maladie.
Les effets secondaires. Cette opération ne comporte aucun des effets secondaires de la levadopa. En revanche, si l'effet est immédiat sur les troubles typiques (tremblements, rigidité), les signes dits "axiaux" comme la constipation opiniâtre ou la dysarthrie (trouble de l'articulation du langage) peuvent persister.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

- Guide édité par la HAS en direction des malades de Parkinson et de leur famille
- France Parkinson

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.