La maladie de Parkinson est-elle mortelle ?

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative qui concerne de plus en plus de personnes et qui inquiète. En effet, cette pathologie extrêmement handicapante ne peut pas être soignée, et les symptômes s’aggravent au fil du temps. Pour autant, peut-on mourir de la maladie de Parkinson ?

Publicité

vignette-focus-500x333.jpg© Istock

Symptômes de Parkinson

La maladie de Parkinson est une pathologie qui affecte le système nerveux et qui se traduit par une perte du contrôle musculaire. Les hommes sont plus touchés que les femmes, et la maladie fait généralement son apparition chez les personnes ayant plus de 65 ans, bien qu’elle puisse concerner des personnes beaucoup plus jeunes (la moyenne d’âge des malades est de 58 ans). Les principaux symptômes de la maladie sont un tremblement (sorte de secouement) des bras et des jambes au repos (chez 85 % des malades), des mouvements ralentis, une démarche anormale, une raideur des membres et du tronc, des pertes d’équilibre, une anxiété anormale, des difficultés à avaler et à parler normalement, des troubles du sommeil, etc.

Publicité
Publicité

Maladie de Parkinson et décès

Les symptômes généraux de la maladie de Parkinson et la maladie elle-même ne sont pas mortels à proprement parler. Toutefois, en raison des troubles musculaires qu’elle entraîne, la maladie peut, à un stade particulièrement avancé, provoquer un blocage des muscles respiratoires. De même, elle est parfois responsable de dépression grave et de démence, la détérioration cérébrale qui en résulte pouvant être en partie responsable du décès du malade.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X