D’ici 2050, 50 % de la population mondiale pourrait être myope, dont 10 % très sévèrement. Autrement dit, une personne sur deux verra flou de loin s’il n’est pas pris en charge. « Aujourd’hui, 40 % de la population est myope, avec 5 à 10 % de myopes forts, a alerté lors d’une conférence de presse Ramin Tadayoni, chef de service d’ophtalmologie à l’Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild. Ces deux proportions sont en augmentation et, surtout, il y a de plus en plus d’enfants myopes. » Face à cette épidémie qui avance doucement mais sûrement, les experts appellent à faire du sujet, un enjeu de santé publique.

Lorsqu’on est myope, on voit flou au-delà d’une certaine distance. Ce trouble est lié à un allongement excessif de l'œil, c'est-à-dire que la distance entre la rétine et la cornée est trop importante. En Asie, les cas explosent. Au Japon, en Chine et en Corée du Sud, neuf élèves sur dix portent des lunettes. « Si l’on ne fait rien, la même chose risque d’arriver en Europe dans 15 ans », estime le docteur Ramin Tadayoni, chef du service d’ophtalmologie à l'Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild à Paris. Il rappelle que plus la myopie apparaît tôt dans l’enfance, plus il y a de risque qu’elle s’aggrave à l'âge adulte. Et aujourd’hui, 20 % des moins de 6 ans sont myopes.

Myopie : comment expliquer l’explosion des cas ?

On sait que des facteurs génétiques et héréditaires existent. En effet, la présence de la myopie chez l’un des parents multiplierait par deux les risques chez l’enfant. Cependant, selon les experts, l’augmentation constante du nombre de myopes depuis déjà 30 ans s’explique en grande partie par nos modes de vie de citadins. Le trouble serait favorisé par l’accroissement du temps passé en intérieur. Le manque d’exposition à la lumière naturelle et une sollicitation excessive de la vision de près ont aussi un rôle à jouer. « Avec un mode de vie citadin, le risque d’être myope est maximal », souligne Gilles Martin, ophtalmologue à l’Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild.

Trouble de la vue : comment l’éviter ?

Pour prévenir la myopie, il est conseillé de passer deux heures par jour à la lumière naturelle. Privilégiez le travail et la lecture à la lumière du jour. Elle diminue le risque de myopie par trois puisque son effet protecteur, qui agit via la production de dopamine, démarre à partir de 40 minutes d’exposition. « La meilleure prévention chez l’enfant reste de privilégier les activités en extérieur, de réduire les activités prolongées en vision de près, et de réaliser des dépistages réguliers », a prôné Gilles Martin.

D’autre part, les traitements de la myopie progressent. Le problème se corrige notamment grâce au port des lunettes, de lentilles de contact qui remodèlent la cornée, ou avec des collyres à base d’atropine. La chirurgie dite « réfractive » peut aussi améliorer le confort visuel. Elle a pour but de remodeler la cornée sans toutefois éliminer les risques associés à la myopie forte.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://www.20minutes.fr/sante/3224811-20220127-bientot-tous-myopes-trouble-vision-forte-augmentation-monde

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-billet-vert/sante-les-francais-sont-de-plus-en-plus-myopes-quelles-sont-les-solutions_4915877.html

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.