Ureaplasma urealyticum : comment ça se soigne ?

L'infection à Ureaplasma urealyticum correspond à un problème de santé sexuelle puisqu'il s'agit d'une infection qui peut se transmettre par voie génitale ou par contact bucco-génital. Elle peut provoquer des complications chez la femme et parfois graves chez le nouveau-né. C'est pourquoi il est important de la prévenir et de la traiter.

Publicité

© Istock

Comment l'infection à Ureaplasma urealyticum se manifeste-t-elle chez la femme ?

Ureaplasma urealyticum est un mycoplasme qui fait partie de la flore commensale vaginale. L'infection, lorsqu'elle se développe, passe souvent inaperçue mais elle peut provoquer des cervicites (infection au niveau du col utérin) ou des endométrites. Des pertes jaunâtres, de la fièvre et des douleurs pelviennes peuvent alors survenir. Le risque des infections à mycoplasmes chez la femme est la transmission au nouveau-né lors de l'accouchement. Ureaplasma urealyticum peut aussi être responsable de chorioamniotites et d'avortements spontanés. Les infections néonatales à mycoplasme peuvent être dramatiques, entraînant des pneumonies et des détresses respiratoires chez le nouveau-né. Ureaplasma urealyticum est aussi fréquemment rencontré au cours d'infection urinaire chez la femme.

Publicité
Publicité

Comment prévenir l'infection à Ureaplasma urealyticum ?

De nombreuses femmes sont porteuses de l'Ureaplasma urealyticum. Cette bactérie se développe davantage en deuxième partie de cycle. La colonisation dépend de l'âge, du type de contraception et du mode d'activité sexuelle. Même si elle n'est pas considérée comme maladie sexuellement transmissible, l'infection à Ureaplasma urealyticum nécessite les mêmes précautions de prévention. L'utilisation des préservatifs reste le meilleur moyen pour éviter la contamination sexuelle. Les dépistages fréquents peuvent aussi être utiles chez les personnes qui changent régulièrement de partenaires. La sérologie recherchant la présence d'Ureaplasma urealyticum ne présente pas d'intérêt puisque cette bactérie est commensale de la flore vaginale. Sa recherche se fera sur des prélèvements cervico-vaginaux qui montreront une quantité de bactéries compatible avec une infection. Au moindre doute, il ne faut pas hésiter à consulter son médecin traitant ou son gynécologue qui donnera les explications et effectuera des prélèvements s'il le juge nécessaire.

Comment traiter une infection à Ureaplasma urealyticum ?

Tant qu'il n'a pas de rôle pathogène, il n'est pas nécessaire de traiter Ureaplasma urealyticum. S'il est à l'origine d'une infection accompagnée de symptômes, on propose un traitement par antibiotiques. Un traitement court est préconisé. On utilise de préférence en première intention de l'azithromycine pendant cinq jours. L'alternative est la josamycine pendant quatorze jours. Le traitement antibiotique ne sera mis en route qu'après les résultats des prélèvements ayant prouvé la présence d'une infection. Il est indispensable de dépister le partenaire qui pourra bénéficier, le cas échéant, du même traitement.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X