Reconnaître les premiers symptômes du sida

Publié le 13 Novembre 2017 par La Rédaction Médisite
Les premiers symptômes du sida peuvent mettre des années à apparaître après la transmission de la MST (maladie sexuellement transmissible). En revanche, les symptômes de la primo-infection se manifestent beaucoup plus tôt…
Publicité

© Istock

Sida. Quatre lettres pour désigner le syndrome de l'immunodéficience acquise dont le responsable est un virus qui ravage les défenses immunitaires de son hôte. Bien que les médicaments antirétroviraux existent, ils ne permettent pas de détruire le virus du sida (VIH). Connaître les modes de transmission de cette maladie mortelle, c'est prévenir une contagion dramatique.

Publicité

Virus VIH : les symptômes de la primo-infection

Durant les premiers stades, on parle « seulement » d’infection au VIH (virus de l’immunodéficience humaine) qui pourra ensuite évoluer ou non en véritable sida. Les symptômes de la primo-infection apparaissent de plusieurs jours à 3 mois après la transmission de la MST. Ils ressemblent beaucoup à ceux de la grippe et passent souvent d’eux-mêmes en quelques jours : fièvre, fatigue, maux de gorge, ganglions enflés, sueurs nocturnes… Des éruptions cutanées sont aussi possibles, voire, plus rarement, des lésions cutanées buccales et génitales, des douleurs musculaires et articulaires, des nausées et des vomissements. La bonne attitude : consultez un médecin si vous avez eu un rapport sexuel non protégé avant l’apparition de symptômes. En attendant les résultats de l’analyse de sang, n’ayez aucun rapport non protégé.

Les symptômes du sida

Le sida correspond à la dernière phase d’évolution de l’infection au virus VIH. Il met souvent des années à se déclarer. Les symptômes du sida reflètent l’affaiblissement du système immunitaire du malade. Ils peuvent prendre diverses formes selon les « infections opportunistes » qui se sont déclenchées : ces dernières comprennent notamment des mycoses (ex. : candidose buccale, se manifestant par une langue blanche) et des pneumonies avec fièvre, toux, douleurs thoraciques et essoufflement. Des affections neurologiques et certains cancers peuvent aussi apparaître... Au moindre doute, consultez un médecin : de nos jours, le traitement du sida donne souvent de bons résultats.

Publicité

Les modes de transmission du virus du sida

Il existe trois modes de transmission du virus du sida. La transmission sexuelle est certainement la plus connue. C'est aussi la plus grande cause de contagion du virus. Les sécrétions sexuelles vaginales ou le sperme sont le véhicule du virus. Le VIH (ou HIV) contamine alors les muqueuses, qu'elles soient vaginales, péniennes, anales ou buccales. La transmission sanguine correspond aux échanges de seringues chez les toxicomanes, à la transfusion de poches de sang, mais aussi aux accidents d'exposition au sang des professionnels de santé. Tatouages et piercings sont, à défaut de désinfection efficace, des causes possibles de transmission sanguine. Enfin, la transmission de la femme enceinte à son fœtus est maximale à l'approche et pendant l'accouchement.

Publicité

Le virus peut aussi passer par le lait maternel

Les moyens de prévention contre la transmission du sida Le préservatif est l'unique rempart qui puisse contrecarrer la transmission sexuelle du sida. Le port du préservatif ne peut se soustraire à aucune pratique sexuelle. La distribution par des organismes associatifs et par les pharmaciens de matériel à usage unique pour l'administration injectable des drogues permet d'enrayer la contamination sanguine. Des protocoles précis de désinfection et d'asepsie permettent d'éviter les transmissions chez les professionnels de santé, ainsi que lors de piercings ou de tatouages. Enfin, des traitements diminuent le risque de transmission de la mère à l'enfant durant la grossesse, et la césarienne évite la transmission durant l'accouchement. L'allaitement est fortement déconseillé.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X