La phytothérapie de la ménopause

La phytothérapie, cette médecine alternative faisant appel aux vertus des plantes, soigne les petits bobos du quotidien, mais peut également accompagner les femmes durant cette période parfois difficile que l'on nomme " périménopause ". Mais toujours avec l'accord préalable d'un professionnel de santé.
Certaines plantes contiennent en effet des phytoestrogènes, des estrogènes naturels contrairement à ceux de synthèse, qui compenseraient la baisse hormonale et réduiraient ainsi les symptômes désagréables tels que les bouffées de chaleur, l'hypersensibilité et les troubles du sommeil. C'est tout particulièrement le cas de l'actée à grappes, du soja et du trèfle rouge.

La sauge, une plante pour la ménopause

La sauge officinale (Salvia officinalis) est une plante dicotylédone de la famille des labiées, au même titre que la menthe, le basilic et le romarin.
Elle se compose notamment d'essences, d'estrogènes, et possède entre autres des vertus antitranspirantes. C'est d'ailleurs pourquoi elle est employée pour lutter contre les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes, qui font partie des principaux désagréments rencontrés durant la périménopause.
La sauge officinale s'utilise essentiellement sous forme d'infusions, plus rarement de teinture mère, un extrait de plantes fraîches macérées dans de l'eau et de l'alcool.

Découvrez la plateforme Divertissement Planet + ! Profitez de l'offre dès maintenant !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.