Certes, la perte de mémoire est un des symptômes les plus connus de la démence et plus particulièrement de la maladie d'Alzheimer. Pourtant, certains oublis pourraient bien au contraire p rouver que votre cerveau est encore en forme. C'est ce qu'explique Robert Jacobs, professeur de Cerveau et Sciences Cognitives à l'Université de Rochester (USA).

Certaines "erreurs de mémoire", comme il les appelle, pourraient en fait indiquer que vos fonctions cognitives fonctionnent de manière optimale. Cela traduirait la capacité de votre cerveau à faire le tri et à mémoriser l'essentiel, tout en oubliant les détails plus insignifiants. Explications.

Mémoire : les informations que vous gardez en tête seraient les plus importantes

Le déclin cognitif correspond à une altération d'une ou plusieurs fonctions cérébrales. Il a déjà été établi que les performances cognitives diminuent avec l'âge. Notre capacité à raisonner et à comprendre commencent à décliner dès l’âge de 45 ans", partage l'Inserm.

Ne soyez pas pour autant trop dur avec votre cerveau. Ce n'est pas parce que vous constatez quelques oublis que vous êtes victime de déclin cognitif. "La vie quotidienne est remplie d'un grand nombre de détails, trop nombreux pour qu'un cerveau humain limité puisse s'en souvenir avec précision, introduit Robert Jacobs. Je suis un chercheur en sciences cognitives et j'étudie la perception et la cognition humaine depuis plus de 30 ans. Mes collègues et moi avons développé de nouvelles méthodes théoriques et expérimentales pour explorer les oublis".

"Les erreurs de mémoire sont-elles une mauvaise chose, résultant d'un traitement mental défectueux ? Ou, contre-intuitivement, pourraient-elles être une bonne chose, un effet secondaire souhaitable d'un système cognitif avec une capacité limitée fonctionnant efficacement ? Nous penchons vers ce dernier", poursuit le chercheur en science cognitive.

"Les erreurs sont inévitables"

"Interrogé l'autre jour dans une boulangerie près de chez moi, j'ai répondu que j'avais récemment mangé des appétissants biscuits aux pépites de chocolat. Ma femme m'a corrigé, notant que les biscuits que j'ai mangés étaient en fait des raisins secs à l'avoine, raconte le chercheur. Pourquoi ai-je fait cette erreur de mémoire ? Est-ce un signe précoce d'une démence ?".

En réalité, ce genre d'oublis pourraient plutôt signifier l'inverser, explique Robert Jacobs. "Les erreurs sont inévitables", souligne-t-il. En effet, votre cerveau est souvent soumis à des contraintes : vous avez une capacité d'attention limitée, vous ne pouvez pas vous occuper de tout en même temps, et votre mémoire est limitée aussi. Ainsi, vous ne pouvez pas vous souvenir de tout en détail.

"D'autres contraintes sont externes, comme la nécessité de décider et d'agir en temps opportun. Compte tenu de ces contraintes, il se peut que les gens ne puissent pas toujours avoir une perception ou une cognition optimale, détaille le chercheur. Mais - et c'est le point clé - en raison des limites de capacité d'attention, vous ne pouvez pas penser à tous les facteurs à la fois".

En clair, si votre mémoire ne peut pas conserver tous les détails des éléments stockés, il semblerait que les informations que vous gardez en tête seraient les plus importantes.

Vous allez vous souvenir de l'essentiel d'un évènement et oublier ses petits détails

"En effet, les chercheurs ont découvert que les gens ont tendance à se souvenir des détails pertinents et à oublier les détails non pertinents, explique le scientifique. De plus, les gens vont se souvenir de l'essentiel d'un élément placé en mémoire, tout en oubliant ses petits détails".

"Pourquoi me rappelais-je avoir mangé des biscuits aux pépites de chocolat alors qu'en fait, j'avais mangé des biscuits à l'avoine et aux raisins secs ? Parce que je me suis souvenu de l'essentiel de mon expérience – manger des cookies – mais j'ai oublié les petits détails, et j'ai donc rempli ces détails avec les propriétés les plus courantes, à savoir les cookies aux pépites de chocolat. Autrement dit, cette erreur démontre que ma mémoire fonctionne au mieux sous ses contraintes. Et c'est une bonne chose", conclu Robert Jacobs.

Certains oublis peuvent donc simplement présager que votre cerveau procède à un tri afin de mémoriser l'essentiel. Et si vous avez des fonctions cognitives optimales votre cerveau va combler les oublis avec l'information la plus probable ou logique.

> Stupéfiant : des chercheurs américains ont découvert qu’une substance provenant du fond des océans est le carburant n°1 pour alimenter votre cerveau jusqu'à 90 ans et même au-delà.

Sources

https://theconversation.com/misremembering-might-actually-be-a-sign-your-memory-is-working-optimally-166089 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.