Sommaire

L’aspirine préviendrait le cancer du côlon

L’aspirine préviendrait le cancer du côlon© IstockL’aspirine pourrait bien avoir des vertus contre le cancer du côlon. Une étude réalisée aux Etats-Unis en 2003 sur plus de 635 patients ayant des antécédents de cancer colorectal a notamment démontré que la prise quotidienne d'aspirine "réduit de façon significative la réapparition de tumeurs" (1). Les résultats d’une étude menée en 2016 par des équipes de la Harvard Medical School et du Massachussets Hospital semblaient aller dans le sens de ce rôle préventif de l’aspirine (2).

D’où vient cette vertu ? Ces résultats pourraient venir "de ses effets anticoagulants, qui ajoutés à ses effets anti-inflammatoires, aideraient les tissus à combattre les cellules endommagées, Elle leur apporterait également plus d'oxygène et réduirait l'inflammation", explique François Martial, docteur en pharmacie.

A noter : Les modes d'action de l'aspirine sur le cancer ne sont pour l'instant que des hypothèses : les effets sont visibles, mais non expliqués.

L'aspirine (et ses dérivés !) peuvent avoir de graves effets secondaires, demandez toujours l'avis de votre médecin et/ou de votre pharmacien avant d'en prendre.

De l’aspirine contre le cancer de la prostate ?

L’aspirine pourrait avoir des vertus contre le cancer de la prostate. Une étude réalisée en 2010 (3) sur 140 hommes atteints d’un cancer prostatique aux Etats-Unis a montré qu’elle aurait un effet réducteur sur le taux de PSA (le PSA, ou antigène spécifique de la prostate, est une protéine dont le taux augmente avec le volume de l’organe).

Une étude publiée en 2016 a également montré un effet protecteur de la prise quotidienne d'aspirine vis-à-vis du cancer du côlon pour les personnes obèses atteintes du syndrome de Lynch (qui augmente considérablement le risque de développer un cancer prostatique). (4)

D’où vient cette vertu ? Les faits sont là. Mais les scientifiques ignorent encore comment l'aspirine agit vraiment sur le taux de PSA. La balance bénéfice/risque doit encore être évaluée.

A noter : des études plus poussées sont indispensables car si l’aspirine ne fait que réduire le taux de PSA, sans action sur la tumeur, elle pourrait fausser le dépistage de ce cancer. Le taux de PSA est en effet utilisé pour dépister l’apparition de la maladie.

L'aspirine (et ses dérivés !) peuvent avoir de graves effets secondaires, demandez toujours l'avis de votre médecin et/ou de votre pharmacien avant d'en prendre.

Sources

(1) A Randomized Trial of Aspirin to Prevent Colorectal Adenomas in Patients with Previous Colorectal Cancer, Robert S. Sandler, M.D., M.P.H., Susan Halabi, Ph.D., John A. Baron, M.D., Susan Budinger, B.S., Electra Paskett, Ph.D., Roger Keresztes, M.D., Nicholas Petrelli, M.D., J. Marc Pipas, M.D., Daniel D. Karp, M.D., Charles L. Loprinzi, M.D., Gideon Steinbach, M.D., Ph.D., and Richard Schilsky, M.D. N Engl J Med, 2003;348(19):1939.

(2) Population-wide Impact of Long-term Use of Aspirin and the Risk for Cancer - Yin Cao, Reiko Nishihara, Kana Wu et al - JAMA Oncol. 2016;2(6):762-769.

(3) Effect of aspirin, other NSAIDs, and statins on PSA and PSA velocity. Algotar AM, Thompson PA, Ranger-Moore J, Stratton MS, Hsu CH, Ahmann FR, Nagle RB, Stratton SP. Prostate. 2010 Jun 1;70(8):883-8.

(4) Journal of Clinical Oncology August 17 2015 doi: 10.1200/JCO.2014.58.9952 Obesity, Aspirin, and Risk of Colorectal Cancer in Carriers of Hereditary Colorectal Cancer: A Prospective Investigation in the CAPP2 Study - Christina A. Clarke, Alison J. Canchola, Lisa M. Moy et al.

(5) Analgesic use and sex steroid hormone concentrations in postmenopausal women,Gates MA, Tworoger SS, Eliassen AH, Missmer SA, Hankinson SE.Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 2010 Apr;19(4):1033-41. Epub 2010 Mar 23. 
 

(6) Aspirin intake and survival after breast cancer, Holmes MD, Chen WY, Li L, Hertzmark E, Spiegelman D, Hankinson SE. 
J Clin Oncol. 2010 Mar 20;28(9):1467-72. Epub 2010 Feb 16.

(7) Regular and low-dose aspirin, other non-steroidal anti-inflammatory medications and prospective risk of HER2-defined breast cancer: the California Teachers Study - Breast Cancer Research 2017 - doi.org/10.1186/s13058-017-0840-7

(8) Aspirin induces Lysosomal biogenesis and attenuates Amyloid plaque pathology in a mouse model of Alzheimer's disease via PPARα - Sujyoti Chandra, Malabendu Jana and Kalipada Pahan - Journal of Neuroscience 2 July 2018, 0054-18

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.