L'aspirine : des vertus étonnantes !

Publié le 17 Mai 2010 par Elodie Barakat, journaliste santé | Mis à jour le 20 Novembre 2018 par Marion Guérin, journaliste santé
Validé par : Dr François Martial, Pharmacien
L’aspirine est un médicament miracle. Elle est prescrite contre l’infarctus, l’AVC, elle pourrait prévenir le cancer du côlon, de la prostate, du sein, c’est un excellent conservateur, un remède antipelliculaire et contre les verrues ! Médisite fait le point sur ses étonnants bienfaits.
Publicité

Aspirine : elle prévient l’infarctus !

Dans quels cas ? L'aspirine serait un excellent médicament pour le cœur et contre l’infarctus. Elle pourrait prévenir les complications des maladies cardiovasculaires chez les patients ayant des antécédents ou à risque (cholestérol, hypertension...). De nombreuses études scientifiques le montrent depuis les années 70.D’où vient cette vertu ? Les propriétés anticoagulantes de l'aspirine empêchent les artères de s’obstruer et évitent la formation de caillots.

Publicité

A noter : Chez les patients à risque ou ayant des antécédents de problèmes cardiovasculaires, on prescrit généralement une prise d’aspirine quotidienne se situant entre 75 et 325 mg. Mais attention, l’aspirine n'est pas conseillée en prévention chez les individus en parfaite santé : "les risques d'une consommation prolongée d'aspirine seraient supérieurs aux bénéfices apportés", indique François Martial, docteur en pharmacie. C’est ce qu’a d’ailleurs confirmé une étude présentée en septembre 2018 à l’European Society of Cardiology.

Publicité

L'aspirine (et ses dérivés !) peuvent avoir de graves effets secondaires, demandez toujours l'avis de votre médecin et/ou de votre pharmacien avant d'en prendre.

Aspirine : prescrite contre l’AVC

L’aspirine peut permettre de prévenir l’AVC (Accident Vasculaire Cérébral). Mais attention, elle n'est recommandée que les chez les patients ayant des antécédents ou des prédispositions.

D’où vient cette vertu ? Anticoagulante, l’aspirine prévient la formation de caillot, et fluidifie le sang. Elle évite ainsi aux vaisseaux de se boucher au niveau du cerveau. L'effet de l'aspirine sur l'obstruction des artères est parfaitement démontré depuis les années 80. Toutefois, l’aspirine serait moins efficace sur l’AVC que sur l’infarctus. Cette différence tiendrait au fait que les causes de l'AVC sont nombreuses, certaines étant insensibles à l'aspirine.

A noter : Quoi qu’il en soit, la balance bénéfice/risque "penche en faveur de l'aspirine" qui constitue un traitement de base des AVC.

L'aspirine (et ses dérivés !) peuvent avoir de graves effets secondaires, demandez toujours l'avis de votre médecin et/ou de votre pharmacien avant d'en prendre.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X