L'aspirine : des vertus étonnantes !

Certifié par nos experts médicaux MedisiteL’aspirine est un médicament miracle. Elle est prescrite contre l’infarctus, l’AVC, elle pourrait prévenir le cancer du côlon, de la prostate, du sein, c’est un excellent conservateur, un remède antipelliculaire et contre les verrues ! Médisite fait le point sur ses étonnants bienfaits.
Sommaire

Aspirine : elle prévient l’infarctus !

Aspirine : elle prévient l’infarctus !© IstockDans quels cas ? L'aspirine serait un excellent médicament pour le cœur et contre l’infarctus. Elle pourrait prévenir les complications des maladies cardiovasculaires chez les patients ayant des antécédents ou à risque (cholestérol, hypertension...). De nombreuses études scientifiques le montrent depuis les années 70.
D’où vient cette vertu ? Les propriétés anticoagulantes de l'aspirine empêchent les artères de s’obstruer et évitent la formation de caillots.

A noter : Chez les patients à risque ou ayant des antécédents de problèmes cardiovasculaires, on prescrit généralement une prise d’aspirine quotidienne se situant entre 75 et 325 mg. Mais attention, l’aspirine n'est pas conseillée en prévention chez les individus en parfaite santé : "les risques d'une consommation prolongée d'aspirine seraient supérieurs aux bénéfices apportés", indique François Martial, docteur en pharmacie. C’est ce qu’a d’ailleurs confirmé une étude présentée en septembre 2018 à l’European Society of Cardiology.

L'aspirine (et ses dérivés !) peuvent avoir de graves effets secondaires, demandez toujours l'avis de votre médecin et/ou de votre pharmacien avant d'en prendre.

Aspirine : prescrite contre l’AVC

L’aspirine peut permettre de prévenir l’AVC (Accident Vasculaire Cérébral). Mais attention, elle n'est recommandée que les chez les patients ayant des antécédents ou des prédispositions.

D’où vient cette vertu ? Anticoagulante, l’aspirine prévient la formation de caillot, et fluidifie le sang. Elle évite ainsi aux vaisseaux de se boucher au niveau du cerveau. L'effet de l'aspirine sur l'obstruction des artères est parfaitement démontré depuis les années 80. Toutefois, l’aspirine serait moins efficace sur l’AVC que sur l’infarctus. Cette différence tiendrait au fait que les causes de l'AVC sont nombreuses, certaines étant insensibles à l'aspirine.

A noter : Quoi qu’il en soit, la balance bénéfice/risque "penche en faveur de l'aspirine" qui constitue un traitement de base des AVC.

L'aspirine (et ses dérivés !) peuvent avoir de graves effets secondaires, demandez toujours l'avis de votre médecin et/ou de votre pharmacien avant d'en prendre.

> Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un robot cuiseur en participant au jeu concours de La Banque Postale

Vidéo : Remède de grand-mère anti cors

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

(1) A Randomized Trial of Aspirin to Prevent Colorectal Adenomas in Patients with Previous Colorectal Cancer, Robert S. Sandler, M.D., M.P.H., Susan Halabi, Ph.D., John A. Baron, M.D., Susan Budinger, B.S., Electra Paskett, Ph.D., Roger Keresztes, M.D., Nicholas Petrelli, M.D., J. Marc Pipas, M.D., Daniel D. Karp, M.D., Charles L. Loprinzi, M.D., Gideon Steinbach, M.D., Ph.D., and Richard Schilsky, M.D. N Engl J Med, 2003;348(19):1939.

(2) Population-wide Impact of Long-term Use of Aspirin and the Risk for Cancer - Yin Cao, Reiko Nishihara, Kana Wu et al - JAMA Oncol. 2016;2(6):762-769.

(3) Effect of aspirin, other NSAIDs, and statins on PSA and PSA velocity. Algotar AM, Thompson PA, Ranger-Moore J, Stratton MS, Hsu CH, Ahmann FR, Nagle RB, Stratton SP. Prostate. 2010 Jun 1;70(8):883-8.

(4) Journal of Clinical Oncology August 17 2015 doi: 10.1200/JCO.2014.58.9952 Obesity, Aspirin, and Risk of Colorectal Cancer in Carriers of Hereditary Colorectal Cancer: A Prospective Investigation in the CAPP2 Study - Christina A. Clarke, Alison J. Canchola, Lisa M. Moy et al.

(5) Analgesic use and sex steroid hormone concentrations in postmenopausal women,Gates MA, Tworoger SS, Eliassen AH, Missmer SA, Hankinson SE.Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 2010 Apr;19(4):1033-41. Epub 2010 Mar 23. 
 

(6) Aspirin intake and survival after breast cancer, Holmes MD, Chen WY, Li L, Hertzmark E, Spiegelman D, Hankinson SE. 
J Clin Oncol. 2010 Mar 20;28(9):1467-72. Epub 2010 Feb 16.

(7) Regular and low-dose aspirin, other non-steroidal anti-inflammatory medications and prospective risk of HER2-defined breast cancer: the California Teachers Study - Breast Cancer Research 2017 - doi.org/10.1186/s13058-017-0840-7

(8) Aspirin induces Lysosomal biogenesis and attenuates Amyloid plaque pathology in a mouse model of Alzheimer's disease via PPARα - Sujyoti Chandra, Malabendu Jana and Kalipada Pahan - Journal of Neuroscience 2 July 2018, 0054-18

La rédaction vous recommande sur Amazon :