Biseptine®, Betadine®, Hexomédine®... nombreuses sont les solutions antiseptiques utilisées pour soigner les petits bobos du quotidien. Mais désormais, pour obtenir ce dernier, il faudra mettre la main au portefeuille : dans un arrêté datant du 20 décembre 2018, le Journal officiel de la République française a annoncé le déremboursement de l'Hexomédine®, à compter du 10 février 2019.

Hémoxédine® : 5 spécialités déremboursées

Il s'agit plus précisément de ces 5 spécialités, remboursées jusqu'ici par l'Assurance Maladie à hauteur de 15% :

  • HEXOMEDINE 0,1 % (di-isétionate d’hexamidine), gel pour application locale, 30 g en tube (laboratoires SANOFI AVENTIS FRANCE)
  • HEXOMEDINE 1 pour mille (di-isétionate d’hexamidine), solution pour application locale, 250 ml en flacon (laboratoires SANOFI AVENTIS FRANCE)
  • HEXOMEDINE 1 pour mille (di-isétionate d’hexamidine), solution pour application locale, 45 ml en flacon (laboratoires SANOFI AVENTIS FRANCE)
  • HEXOMEDINE 1 pour mille (di-isétionate d’hexamidine), solution pour pulvérisation cutanée, 75 ml en flacon pressurisé (laboratoires SANOFI AVENTIS FRANCE)
  • HEXOMEDINE TRANSCUTANEE 1,5 pour mille (di-isétionate d’hexamidine), solution pour application locale, 45 ml en flacon (laboratoires SANOFI AVENTIS FRANCE)

Une demande formulée par le laboratoire

Si les raisons de cette mesure n'ont pas été évoquées, on sait toutefois que "la demande de radiation a été formulée par le laboratoire" qui fabrique ces spécialités, Sanofi-Aventis France. "Les stocks détenus à la date d’entrée en vigueur [de l']arrêté ne peuvent [donc] plus être pris en charge", a précisé le Journal officiel de la République française.

De nombreux autres médicaments ne seront plus pris en charge en 2019

Une décision qui s'inscrit dans la continuité d'autres annonces récentes de déremboursement : le 19 novembre 2018, le ministère de la Santé et plusieurs laboratoires se sont en effet accordés sur la radiation de plusieurs spécialités pharmaceutiques de la liste des médicaments remboursables. Parmi elles, l'antivomitif Motilium® (dompéridone), dont l'efficacité a été jugée insuffisante chez l'enfant par la Haute Autorité de Santé (HAS). Cette mesure sera quant à elle effective dès le 7 janvier 2019.

Sources

"Arrêté du 20 décembre 2018 portant radiation de spécialités pharmaceutiques de la liste mentionnée au premier alinéa de l’article L. 162-17 du code de la sécurité sociale". Journal officiel de la République française. 26 décembre 2018.

"Hexomédine solution". EurekaSanté. 18 octobre 2018.

Vidéo : L'arrêt de ce médicament augmenterait le risque de fractures

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.