Sommaire

Un lavage de nez à l'eau de mer

Il permet de re-humidifier les muqueuses qui peuvent être asséchées et de drainer pour favoriser l'élimination des sécrétions et du virus. "Mieux vaut choisir un spray d'eau de mer isotonique, à 9 g de sel par litre seulement, pour ne pas irriter davantage le nez", conseille le Dr Jean-Michel Morel, médecin généraliste.

On pulvérise dans chaque narine puis on laisse s'écouler, au moins 2 fois par jour.

Les vasoconstricteurs avec précaution

Si on a le nez vraiment très bouché, les sprays vasoconstricteurs (type Rhinofluimucil® ou Rhino-Sulfuryl®) peuvent aider à décongestionner de manière efficace et rapide. "Mais il faut être prudent et ne surtout pas les utiliser plus de 2 ou 3 jours, car il existe des effets indésirables, notamment au niveau cardiaque, type palpitations.

Par ailleurs, ils peuvent induire un phénomène d'habituation et de dépendance, avec un risque de rhinites chroniques", prévient le médecin. Leur utilisation est réservée à l'adulte et il faut également être prudent en cas de glaucome.

Paracétamol ou aspirine contre la fièvre et les douleurs

La fièvre et la sensation d'avoir le crâne dans un étau peuvent aussi faire partie des symptômes de la rhinopharyngite. "Le paracétamol ou l'aspirine peuvent donc être utilisés pour faire baisser la fièvre et calmer les douleurs. L'aspirine présente l'avantage d'être aussi anti-inflammatoire mais certains la supportent mal...", précise le Dr Morel.

On les utilise 2/3 jours , pas plus, le temps de faire baisser la fièvre.

Les médicaments 2-en1, ponctuellement

Certains médicaments associent vasoconstricteur nasal et antipyrétique pour soulager à la fois le nez et la tête (Actifed Rhume®, Dolirhume®, Rhinadvil®...).

"Ils peuvent éventuellement être utilisés ponctuellement, si l'on est très gêné et qu'on a des obligations au travail ou que l'on veut mieux dormir, mais les dangers et précautions sont les mêmes qu'avec les vasoconstricteurs par voie nasale", rappelle le médecin.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.