Votre façon de respirer pourrait prédire votre espérance de vie, selon une récente étude publiée dans la revue Respirology. En effet, certains symptômes respiratoires pourrait annoncer une mort précoce chez les sujets âgés. Et les prévisions sont encore plus inquiétantes chez les fumeurs.

Fumer et présenter des troubles respiratoires réduit de cinq ans l’espérance de vie

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs de l’Université Monash (Australie) ont étudié 2 087 adultes pendant vingt-deux ans. Ils ont constaté que l’essoufflement était lié à une espérance de vie plus courte, quel que soit le statut tabagique de la personne. En outre, la toux chez les anciens fumeurs, et la respiration sifflante chez les fumeurs actuels annoncent, elles aussi, un décès prématuré.

Les scientifiques estiment qu’il resterait 16,6 années à vivre pour un homme de 70 ans n’ayant jamais fumé et ne présentant aucun symptôme. Un sujet du même âge, fumeur, souffrant de toux, d’essoufflement et de respiration sifflante perdrait 4,93 ans d’espérance de vie. Sur ces quasi-cinq années perdues, trois seraient imputables au tabagisme, et les deux autres aux symptômes respiratoires.

“Si les personnes âgées présentent des symptômes respiratoires, même légers, une visite chez leur médecin généraliste pour un examen plus approfondi ne leur ferait pas de mal”, souligne Kate Petrie, auteure principale de l’étude. Selon la Fondation du Souffle, le tabagisme est responsable d'un décès sur huit...

L’essoufflement : un signe possible d’insuffisance respiratoire

L’insuffisance respiratoire est une atteinte du système pulmonaire, qui perturbe les échanges gazeux dans les poumons. Résultat : le sang ne contient plus suffisamment d’oxygène, ce qui peut impacter d’autres organes.

Elle peut être causée par une maladie chronique comme l’asthme, la bronchite, l’apnée du sommeil ou encore le cancer du poumon. Une embolie pulmonaire, une atteinte neurologique ou une malformation congénitale peuvent aussi être à l’origine de l’insuffisance respiratoire.

L’essoufflement et les difficultés à respirer font partie des symptômes de l’insuffisance respiratoire, de même que la fatigue, les maux de tête, la tachycardie et les troubles de l’humeur. Dans les cas les plus graves, la peau, les ongles et les lèvres peuvent prendre une teinte bleuâtre.

Toutefois, le seul essoufflement ne suffit pas à poser un diagnostic d’insuffisance respiratoire. Il peut aussi être causé par le tabagisme, ou d’autres affections pulmonaires. L’anémie, l’hypertension, l’altitude ou même certains médicaments peuvent aussi être à l’origine d’un essoufflement.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Respiratory symptoms predict life expectancy in older adults, Science Daily, 3 juillet 2019. 

mots-clés : Décès prématuré
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.