Teint jaune : un symptôme de maladies du foie ?

Publié le 12 Novembre 2018 par La Rédaction Médisite
Avoir le teint jaune signifie que l'on est atteint d'un ictère. Il s'agit de la présence trop élevée de bilirubine dans le sang. La plupart du temps, l'ictère est lié à une atteinte hépatique ou pancréatique.
Publicité

6755259-inline-500x333.jpg© Istock

Quelles sont les principales causes du teint jaune ?

Le teint jaune, ou ictère, est lié à une insuffisance d'excrétion de la bilirubine, qui s'accumule dans le sang et dans les tissus. La bilirubine est pigmentée, ce qui confère une couleur jaune à la peau, et aux muqueuses (au blanc de l'œil, particulièrement). L'origine de l'ictère, chez l'adulte, est souvent hépatique. Il peut s'agir d'une hépatite virale, d'une insuffisance hépatique ou d'une cirrhose. La cholestase et les calculs biliaires sont également souvent à l'origine d'un ictère. Certaines maladies chroniques, comme la maladie de Gilbert, provoquent des ictères à répétition, sans gravité et sans conséquences.

Publicité
Publicité

Quel bilan pratiquer lorsque l'on a un teint jaune ?

Lorsqu'un teint jaune est constaté, on recherche d'abord une consommation excessive d'alcool ou de médicaments hépato-toxiques. Un bilan hépatique, pancréatique et biliaire est alors programmé ainsi que des sérologies à la recherche d'hépatites virales ou auto-immunes. Une échographie hépato-biliaire et pancréatique sera aussi contributive pour diagnostiquer une maladie du foie, un calcul ou un obstacle sur les voies biliaires provoqué par un kyste ou une tumeur pancréatique. La maladie de Gilbert ne nécessite pas de bilan ni de surveillance particulière.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X