Acné du nourrisson : traitements, durée, que faire si bébé a des boutons ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteL’acné du nourrisson est une petite affection dermatologique sans conséquence pour la santé de bébé. Elle survient généralement dans les toutes premières semaines suivant l’accouchement, et disparaît spontanément en quelques semaines. Pour éviter de confondre l’acné de bébé avec toute autre dermatose plus sérieuse, il est important de savoir la reconnaître.
Acné du nourrisson : traitements, durée, que faire si bébé a des boutons ?Crédit : Martin Falbisoner Licence : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Yawning_Infant,_August_2018.jpgCreative Commons

Qu'est-ce que l'acné du nourrisson ?

La plupart du temps, cette maladie dermatologique est bénigne. Elle se manifeste par l’éclosion de petits boutons rouges sur le visage de l’enfant.

On fait la différence entre deux formes d’acnés du nourrisson :

  • l’acné néonatale qui concerne l’enfant dans les premiers mois de vie ;
  • l’acné infantile touchant le petit enfant au-delà de quelques mois de vie.

L’acné néonatale

L’acné néonatale concerne les nouveau-nés dans les premiers mois de leur vie. Les boutons qui apparaissent au niveau du front, des joues, et du menton du bébé sont généralement des petits comédons fermés ou des lésions pustuleuses. Pour autant, pas de panique. Souvent bénigne, l’acné néonatale évolue généralement favorablement en moyenne en seulement deux à trois mois.

Photo : acné néonatale sur le visage, en particulier le front, d'un nourrisson âgé de plusieurs semaines

Photo : acné néonatale sur le visage, en particulier le front, d'un nourrisson âgé de plusieurs semaines© Creative Commons

Crédit : Sage Ross License : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Neonatal_acne_on_the_forehead_of_an_infant,_2009-10-18.jpg

L’acné infantile

L’acné néonatale ne doit pas être confondue avec l’acné infantile, qui est plus rare.  Cette forme de dermatose se manifeste entre trois mois et cinq ans. L’âge moyen est de neuf mois. À l’inverse de l’acné néonatale, l’acné infantile se concentre majoritairement sur les joues. Les lésions sont souvent plus inflammatoires, avec moins de comédons (points noirs et blancs). « L’acné infantile est plus difficile à traiter. Elle peut être liée à des anomalies hormonales, et les rechutes sont régulières », explique le Pr Brigitte Dréno, chef du service dermato-cancérologie au CHU de Nantes et membre de la Société Française de Dermatologie.

Quelle est la fréquence des boutons d'acné chez les bébés ?

On estime que l’acné néonatale touche environ 20 % des nouveau-nés. L’acné infantile, elle, est beaucoup moins fréquente puisqu’elle ne concerne que 2 % des nourrissons.

Quels sont les symptômes de l'acné du nourrisson ? 

Les lésions dues à l’acné du nourrisson se reconnaissent aisément : il s’agit de petites inflammations cutanées de couleur blanche ou rouge.

En fonction du type d’acné, les localisations diffèrent :

  • Dans le cas de l’acné néonatale, les lésions se situent principalement sur les joues, le menton, le front et le nez.
  • Dans le cas de l’acné infantile, les nodules se situent principalement sur les joues de l’enfant.

Photo : acné néonatale chez un nourrisson de 21 jours

Photo : acné néonatale chez un nourrisson de 21 jours© Creative Commons

Crédit : elbst erstellt (Fragegeist) Licence : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Babyakne.jpg#/media/File:Babyakne.jpg

Une éruption de boutons parfois impressionnante

L’acné du nourrisson paraît souvent impressionnante pour les parents inquiets. Nombreux, ces petits boutons rouges peuvent, parfois, s’étendre jusqu’au niveau du dos, du torse et du cuir chevelu de votre enfant. Pour autant, il n’est pas nécessaire de s’inquiéter outre mesure. L’acné du nourrisson est une affection courante qui guérit, généralement spontanément.  

Les autres types d’éruptions cutanées chez le bébé

L’acné du nourrisson n’est pas la seule dermatose recensée chez les bébés. Ces derniers peuvent également souffrir de :

  • Boutons de chaleur : ces derniers apparaissent généralement en période de fortes chaleurs chez les bébés de 15 jours à deux ans. Ils sont visibles principalement au niveau du cou, du cuir chevelu ou encore du torse de l’enfant. La chaleur excessive obstrue les glandes sudorales. La transpiration ne pouvant plus s’écouler naturellement, de petites éruptions cutanées apparaissent.
  • Grains de milium : Blanche ou jaunâtre, ces petites lésions cutanées apparaissent généralement au niveau du visage du nouveau-né. Ils sont dus à l’immaturité des glandes sudoripares, et disparaissent d’eux-mêmes en seulement quelques semaines. Il est seulement nécessaire de ne pas tenter de les percer.
  • Erythème toxique du nouveau-né : Cette affection bénigne se caractérise par la présence de plaques de boutons rouges irrégulières. Ces dernières disparaissent spontanément en seulement quelques jours.

Acné du nourrisson ou eczéma : quelle différence ? 

Il est important de ne pas confondre l’acné du nourrisson et l’eczéma atopique. Ce dernier touche 10 à 15 % des enfants et débute généralement vers l’âge de 3 mois.

L’eczéma atopique désigne une éruption prurigineuse. Des plaques rouges, recouvertes de petites vésicules suintantes et de croûtes, apparaissent. La peau est sèche et à l’inverse de l’acné du nourrisson, l’eczéma atopique ne provoque jamais l'apparition de comédon

Dans ce cas de figure, il est nécessaire de se rendre chez son dermatologue

Quelles sont les causes de l'acné chez le bébé ? 

L’acné néonatale s’explique tout simplement par un excès d’hormones en toute fin de grossesse. Les glandes sébacées de bébé sont par conséquent fortement stimulées. Résultat ? Son épiderme produit une quantité importante de sébum, et sa peau se couvre de petits boutons d’acné. « Dans le cas de l’acné infantile, ça peut être les ovaires ou les surrénales qui se mettent à produire des androgènes, explicite le docteur. Ça peut être également dû à une anomalie enzymatique sur les surrénales ».

Photo : schéma d'une glande sébacée

Photo : schéma d'une glande sébacée© Creative Commons

Crédit : OpenStax College - Anatomy & Physiology Licence : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:407_Sebaceous_Glands.jpg

Quels sont les facteurs de risque ?

La réponse du Pr Brigitte Dréno, dermatologue :

« On ne connaît pas bien les facteurs favorisants de déclenchement. Pour autant, j’ai remarqué que les nourrissons de parents ayant traité leur acné sévère grâce à l’isotrétinoïne semblent plus enclins à développer cette pathologie ». 

Quelles sont les personnes à risque ? 

Pour l’heure, il n’est pas possible de déterminer quel bébé présente un risque de développer cette pathologie. L’acné du nourrisson touche aussi bien les garçons que les filles.

Durée de l'éruption : quand disparaît l'acné du nourrisson ?

En moyenne, les lésions dues à l’acné néonatale disparaissent deux à trois mois après leur apparition. Si elle peut évoluer favorablement en quelques mois, l’acné infantile, elle, s’étale sur une durée plus longue, car elle fait plus souvent l’objet de rechutes.

Acné du nouveau-né : les boutons sont-ils contagieux ?

L’acné du nourrisson n’est pas une pathologie contagieuse.

Qui, quand consulter ? 

L’acné néonatale n’est pas une pathologie grave. Elle nécessite, pour autant, l’avis d’un pédiatre si les lésions sont : 

  • nombreuses
  • étendues.

Dans de rares cas, l’acné du nourrisson peu perdurer plus de trois mois. Il est alors possible que les lésions de l’enfant soient infectées. Dans ce cas de figure, il est impératif de demander l’avis de son médecin. Dans le cas de l’acné infantile, une visite chez le dermatologue doit être envisagée. 

Quelles sont les complications possibles ?  

L’acné néonatale disparaît d’elle-même en quelques semaines. Il peut arriver, pour autant, que les éruptions cutanées demeurent au-delà de trois mois. « L’apparition de cicatrices est alors à craindre. Il est important de se rendre en urgence chez le dermatologue », insiste le Pr Brigitte Dréno, dermatologue. L’acné infantile modérée à persistante est à surveiller de près, car elle présente un risque de laisser des cicatrices à l’enfant. 

Examens et analyses

Généralement, seul un examen clinique est nécessaire lorsqu’il s’agit d’acné du nourrisson. Des examens complémentaires peuvent pour autant être envisagés, en particulier si l’enfant présente des signes de puberté précoce (poils, etc.). 

Acné du nourrisson : que faire face aux boutons ?

L’acné de bébé irrite l'épiderme et provoque fréquemment des démangeaisons douloureuses et très inconfortables. Dans ce cas, il faut absolument éviter que bébé se gratte ou se frotte la peau, d’autant plus s’il a les mains et les ongles sales. Les bactéries et les microbes risqueraient en effet d’aggraver l’acné. Les petits boutons finiraient par s’infecter, et l'intervention du pédiatre ou du dermatologue serait alors inévitable.

Les gestes à faire : les bonnes pratiques pour nettoyer le visage et le corps de bébé

Lorsque votre nourrisson souffre d’acné, il est important de lui offrir une bonne hygiène quotidienne. Le nettoyage quotidien de la peau de son visage peut permettre à l’éruption de durer moins longtemps. Pour ce faire, il est recommandé de :

  • Effectuer une toilette du visage une seule fois par jour ;
  • Se servir d’un savon au pH acide comme celui de la peau (PH=5.5),  
  • Nettoyer délicatement la peau du visage, sans frotter et en utilisant un gant de toilette propre ;
  • Sécher le visage de l’enfant en tapotant avec un linge sec après la toilette, mais également au cours de la journée, par exemple, lors de régurgitations de lait.

À noter que la désinfection des lésions est déconseillée car inutile, voire irritante.

Les gestes à ne pas faire

Si certains gestes sont conseillés, d’autres sont à impérativement éviter. Par exemple, il ne faut pas :

  • Frotter l’éruption ;
  • Tenter de percer les boutons.

Ces mauvaises pratiques risqueraient d’aggraver la situation et entraîner un risque d’infection

La peau d’un nouveau-né est fragile, il faut donc impérativement demander l’avis de votre pédiatre avant d’utiliser une lotion sur votre enfant. Certaines crèmes hydratantes ou huiles trop riches peuvent, en effet, boucher un peu plus les pores du bébé. « On peut éventuellement hydrater grâce à un cosmétique antiacnéique, comme de la crème Bioderma ou La Roche-Posay. Mais de manière générale, moins les parents en font : plus vite, ça guérit ! », indique le Pr Brigitte Dréno. 

Les traitements médicaux en cas d'acné sévère

Dans la grande majorité des cas, l’abstention thérapeutique est privilégiée. Pour autant, il peut arriver que l’acné du nourrisson nécessite un traitement.  En fonction du type d’acné de votre nourrisson, la prescription diffère.

Comment se soigne l’acné néonatale ?

Dans la plupart des cas, l’acné néonatale est bénigne. Elle disparaît d’elle-même en quelques semaines. Pour autant, il peut arriver qu’elles se sur-infectent et perdurent au-delà de trois mois.

Dans ce rare cas de figure, le pédiatre pourra alors prescrire un traitement local ou oral à base d'antibiotiques. Une prescription médicamenteuse qui est réservée au cas les plus sévères.

À noter que la présence d’acné néonatale n’est en aucun le signe annonciateur du développement d’une peau acnéique à l’adolescence ou à l’âge adulte.

Comment se soigne l’acné infantile ?

L'acné infantile est-elle plus difficile à traiter ? 

La réponse du Pr Brigitte Dréno : 

« Oui, car l’utilisation de cyclines (antibiotiques utilisés pour traiter l’acné pubère) est interdite à cet âge. », explique le docteur.

En général, le praticien prescrit un traitement local (érythromycine, rétinoïde ou peroxyde de benzoyle).

Lorsque ce traitement de première intention ne suffit pas, le dermatologue peut choisir de conseiller un traitement oral à base de isotrétinoïne.

La durée du traitement de l’acné infantile, quel qu’il soit, peut varier de plusieurs mois à plusieurs années.

Les remèdes naturels de grand-mère contre l’acné du nourrisson

Que mettre sur l’acné du nourrisson ? C’est la question que se pose de nombreux parents.

Certains remèdes naturels, nécessitant une application locale, sont d’ailleurs souvent plébiscités. Il peut s’agir de :

  • lait maternel,
  • eau de fleur d’oranger bio,
  • Ou encore d’huile de sésame.

Pour autant, aucune de ces solutions n’a montré son efficacité scientifiquement. « Elles peuvent même entraîner un risque d’infection. Pour que les lésions guérissent plus vite, la véritable astuce, c’est de ne pas y toucher ! », indique la dermatologue.

Est-il possible de prévenir l'acné du nourrisson ? 

La réponse du Pr Brigitte Dréno :

« Il n'est pas possible de prévenir l'acné du nourrisson. Tout simplement car nous ne connaissons pas les facteurs prédictifs de cette pathologie ».

Pour autant, il est possible de prévenir le risque d’infection en évitant de manipuler les boutons.

Sites d’informations et associations :

  • Dermato-info, site d’information grand public de la Société française de Dermatologie
  • Mpedia, site spécialisé en pédiatrie (associé à l’association française de pédiatrie ambulatoire) vous donnera quelques conseils pour favoriser la bonne santé de vos bambins.
  • Allo Parents Bébé - 0800 00 3456 (anonyme et gratuit)
  • Numéro vert d’aide et de soutien à la parentalité qui a pour objectif d’accompagner et d’informer les parents d’enfants de 0 à 3 ans.
Source(s):

Le site de la Société française de Dermatologie 

https://sfdp.org/documents/public/session/11/100-acndunouveaunetdunourrisson.pdf [consulté le 18 juin 2020]