Atherosclerose : 8 signes que vos arteres vont mal

On parle d'athérosclérose en cas de dépôt d’une plaque essentiellement composée de lipides (on parle d’athérome) sur la paroi des artères. À terme, ces plaques peuvent entrainer la lésion de la paroi artérielle (sclérose), conduire à l’obstruction du vaisseau, ou encore se rompre, avec des conséquences souvent dramatiques.

Lorsqu'un patient accumule des mauvaises habitudes alimentaires et présente un taux élevé de cholestérol, ses artères vont s’encrasser et se remplir d’un liquide gras, ce qui va réduire la lumière des artères. Et lorsque le rétrécissement est trop important, le sang tourbillonne et coagule. Un caillot va alors boucher l’artère coronaire (artère recouvrant la surface du cœur) qui va se nécroser. Si une trop grande partie se trouve bouchée, le cœur ne pourra plus oxygéner les organes. 

L'athérosclérose est propice à la formation de caillots sanguins et à l'infarctus du myocarde.

Athérosclérose : 4 grands facteurs de risque sur lesquels on peut agir

L’athérosclérose est fréquente. Elle se développe avec l’âge, a fortiori chez les personnes exposées à certains comportements liés à l’hygiène de vie (sédentarité, tabagisme…) et présentant des facteurs de risque cardiovasculaires (hypercholestérolémie, hypertension artérielle, …).

"On note quatre grands facteurs de risque : le cholestérol, l'hypertension, le diabète et le tabagisme, détaille notre expert. Or, on voit aussi de plus en plus de patients en surpoids et obèses. La sédentarité et le stress vont aussi avoir un impact. Mais il y a aussi des facteurs sur lesquels ne peut pas grand chose : c'est le cas pour l’âge, les antécédents d'accident cardiaque et le sexe. ll faut savoir que les femmes sont protégées jusqu’à la ménopause. Les hormones féminines diminuent le risque d’athérosclérose".

Les patients à risques élevés se verront ainsi proposer des dépistages pour vérifier s’il y a des atteintes au niveau des artères.

Les principales complications liées à l’athérosclérose vont être la rupture des plaques, entraînant la formation d’un caillot (thrombus) qui bloque la circulation sanguine et provoque une ischémie dont les conséquences peuvent être graves : elle concerne une artère coronaire dans l’infarctus du myocarde (IDM), ou une artère carotide en cas d’accident vasculaire cérébral (AVC).

L'athérosclérose est souvent asymptomatique

Les plaques d’athérome sont souvent asymptomatiques. Or, leur épaississement peut progressivement gêner la circulation sanguine et entraîner l’apparition de symptômes. "Ces derniers vont dépendre de l’artère atteinte : l'athérosclérose peut toucher toutes les artères. Or, elle va concerner le plus souvent l'artère coronaire, les artères du cerveau et les artères des membres inférieures", nous explique le Pr Furber. 

Medisite aborde les symptômes en images. "Si vous constatez ces symptômes, il faut alerter les Urgences sans tarder", prévient le cardiologue.

Douleurs thoraciques

1/8
Athérosclérose : 8 signes que vos artères vont mal

Les douleurs thoraciques peuvent survenir en cas d'atteinte des artères coronaires. Le patient aura l'impression d’être oppressé. 

Vertiges

2/8
Athérosclérose : 8 signes que vos artères vont mal

Les vertiges peuvent survenir en cas d'athérosclérose au niveau des artères cérébrales. 

Instabilité à la marche

3/8
Athérosclérose : 8 signes que vos artères vont mal

Des troubles de la motricité peuvent se présenter en cas d'atteinte des artères des membres inférieurs.

Angine de poitrine

4/8
Athérosclérose : 8 signes que vos artères vont mal

"L'angine de poitrine va survenir à l’effort et disparaitre à l’arrêt de l’effort en 2-3 minutes. C’est à ce stade qu’il faut prendre en charge. Les artères doivent se dilater pour augmenter le débit. Ce rétrécissement peut évoluer en se déchirant et en causant une rupture de la plaque, ce qui va entrainer une cascade qui va conduire à l’agrégation des plaquettes et à l’apparition des caillots. S’ils bouchent complètement l'artère coronaire, on parle d'infarctus aigu", décrit le Pr Furber. 

Des douleurs et crampes au niveau des mollets

5/8
Athérosclérose : 8 signes que vos artères vont mal

"En cas d'atteinte des artères des membres inférieurs, les symptômes vont être des douleurs et crampes au niveau des mollets qui surviennent à la marche. Les muscles n’ont plus assez d’oxygène, ce qui provoque des crampes", explique le Pr Furber. 

Un membre qui devient pale, froid

6/8
Athérosclérose : 8 signes que vos artères vont mal

Toujours dans le cas d'une atteinte des artères des membres inférieurs, un des membres peut devenir pâle et froid. Cela est synonyme de complications.

Une paralysie d'une main, d'un bras

7/8
Athérosclérose : 8 signes que vos artères vont mal

"En cas d'atteinte des artères cérébrales, sur quelques secondes, un patient va brutalement avoir une paralysie d’une main, d’un bras… Des caillots peuvent se former sur la plaque d’athérome et se réfugier dans le cerveau. Il faut agir vite", explique notre cardiologue. 

Une paralysie du visage

8/8
Athérosclérose : 8 signes que vos artères vont mal

Une paralysie qui survient au visage est aussi possible en cas d'athérosclérose au niveau des artères du cerveau.

Sources

Merci au Pr Alain Furber, cardiologue et président de la Fédération Française de Cardiologie (FFC)

https://www.inserm.fr/dossier/atherosclerose/

https://www.fedecardio.org/je-m-informe/l-atherosclerose/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.