5 habitudes dangereuses pour vos reins

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLes dégâts au niveau des reins passent souvent inaperçus pendant des années. Nos reins pouvant fonctionner sans signe clinique avec seulement 20 % de leurs capacités. Découvrez les mauvaises habitudes qui les abîment avec le Dr Isabelle Tostivint, néphrologue au Groupe Hospitalo-Universitaire Pitié-Salpétriere.
concept de personnes, alimentation, culinaire et alimentaire - faim jeune femme manger de la viande sur la fourche sur fo...Fotolia
Sommaire

Manger trop de viande rouge

Une consommation importante de viandes, notamment rouges (boeuf…), augmente le volume des déchets dans le sang à éliminer.

Pourquoi ? "Plus de viandes signifie plus d'efforts pour les reins, avec des risques que cela entraîne des lésions à long terme, voire une usure et un dysfonctionnement rénal" explique le Dr Tostivint.

Le mieux : "Il ne faut pas dépasser les 1g de protéine par jour et par kilo de poids (pour une personne de 60kg, ne pas dépasser les 60g*). Ces aliments doivent donc être consommés avec modération." Du coup, méfiance sur les régimes hyperprotéinés sur le long terme !

* Pour se faire une idée : 1 steack de 100g de bœuf représente 28g de protéines

Ne pas boire suffisamment d'eau

Pourquoi ? Chaque jour, nos reins filtrent une grande quantité de litres de sang, et séparent jusqu'à 2 litres de déchets de notre organisme. "Un manque d'hydratation pose vraiment problème quand la personne a eu des infections urinaires ou des calculs rénaux. Elle a une fonction rénale qui reste sensible et il est alors important de boire suffisamment pour éviter les récidives et protéger les reins" explique le Dr Tostivint. A l'inverse, "boire beaucoup ne protège pas les reins" indique le spécialiste. "C'est une idée fausse."

Le mieux : hydratez-vous en buvant de 1 litre à 2,5 litres selon les conditions climatiques.

Et aussi : allez aux toilettes dès que vous en ressentez le besoin pour éviter les rétentions d'urine qui entraînent une compression des reins et empêchent leur bon fonctionnement.

Vidéo : Reins : les symptômes à ne pas laisser passer

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Mal de dos
Source(s):

Remerciements au  Dr Isabelle Tostivint, néphrologue à la clinique du rein et chargée de la communication scientifique de la Fondation du rein.

Remerciements à la FNAIR, Fédération nationale d'aide aux insuffisants rénaux.

- Etude norvégienne réalisée en 2006 - Hallan SI, Dahl K, Oien CM, Grootendorst DC, Aasberg A, Holmen J, Dekker FW: Screening strategies for chronic kidney disease in the general population