Ne gardez pas vos crèmes trop longtemps. Les crèmes de jour et solaires peuvent développer un composé cancérigène en vieillissant. C'est ce que révèle une étude menée par le CNRS et Sorbonne Université publiée ce lundi 8 mars dans la revue médicale américaine Chemical Research un Toxicology, et révélée par franceinfo. Dix crèmes solaires et crèmes de jours utilisées régulièrement par les Français ont ainsi été passées au crible. En les faisant vieillir prématurément, les chercheurs ont constaté qu'au bout d'une année, l'octocrylène, un filtre de protection solaire souvent utilisé en cosmétiques, s'était transformé en benzophénone, un perturbateur endocrinien qui peut traverser la peau.

"Peut provoquer des cancers, notamment du foie"

La benzophénone est classée comme "peut-être cancérogène pour l’homme (Groupe 2B)", par le Centre international de Recherche sur le Cancer de l’OMS. "Lorsqu'elle est sur la peau, la benzophénone peut induire des dermatites", assure auprès de franceinfo Didier Stien, l'un des auteurs de cette étude. Il ajoute que ce composé "peut provoquer des cancers, notamment des cancers du foie". En effet, selon Didier Stien, il s'agit d'une "molécule qui affecte les fonctions thyroïdiennes et qui perturbent le développement des organes".

Les tests ont été réalisés sur des crèmes des marques Garnier, Uriage, Bioderma, la Roche Posay, Cosmi ou L'Oréal, selon franceinfo. C'est la première fois que des chercheurs découvrent la mutation de l'octocrylène se dégradait en benzophénone. La concentration en benzophénone pouvait dépasser les 10 mg/kilo au bout d'une année. "Des augmentations de benzophénone dépassant les 100% et même atteignant les 200% ont ainsi été observées", selon le Pr Lebaron, professeur en microbiologie.

Les fabricants invités à retirer l'ocrocrylène des cosmétiques

Pour l'enseignant à la Sorbonne, il est "important d'alerter à la fois les fabricants de ces molécules et en même temps d'alerter les consommateurs sur le fait que les produits qui contiennent de que l'octocrylène sont potentiellement dangereux". Les auteurs de l'étude incitent clairement les fabricants de cosmétiques à retirer l'ocrocrylène de leurs produits. "Il faudrait interdire les produits qui contiennent du benzophénone et de l'octocrylène", assure le Pr Lebaron.

Comme le précise l 'AFP, relayée par actu.fr, l’octrocrylène se retrouve aussi dans de nombreux autres produits cosmétiques comme les crèmes hydratantes, autobronzantes ou encore les shampoings. Ce composé présent e des risques environnementaux également uisqu'il a déjà été accusé d’être néfaste pour la vie marine, en particulier pour les coraux.

Sources

Benzophenone Accumulates over Time from the Degradation of Octocrylene in Commercial Sunscreen Products, Chemical Research in Toxicology, 8 mars 2021. 

INFO FRANCEINFO En vieillissant, certaines crèmes de jour et crèmes solaires développent un composé cancérigène, alertent des chercheurs, franceinfo, 8 mars 2021. 

En vieillissant certaines crèmes solaires peuvent produire un composé cancerigène, selon des experts, actu.fr, 8 mars 2021. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.