Infections respiratoires : le virus respiratoire syncytial

Le virus respiratoire syncytial, ou VRS, est un des virus les plus impliqués dans les infections virales des voies respiratoires et des poumons. Mais quels sont les symptômes des infections respiratoires dues au VRS ? Qui est le plus concerné et comment le traiter ? Focus sur ce virus du rhume.

Publicité

© Istock

Caractéristiques des infections respiratoires dues au VRS

Le virus respiratoire syncytial est un virus commun qui entraîne des symptômes relativement bénins, excepté lorsqu’il touche les nourrissons. Il n’est pas rare que les enfants soient infectés avant leurs 2 ans, essentiellement au cours de la période hivernale. Le mode de transmission est le même que pour tous les virus du rhume, à savoir par contact direct avec une personne infectée ou par contact indirect avec un objet souillé. Les symptômes sont également ceux classiquement observés en cas de rhume :
- nez qui coule,
- toux,
- fièvre et fatigue,
- manque d’appétit.

Publicité
Publicité

Traitement des infections respiratoires dues au VRS

Lorsque le VRS n’entraîne que de faibles symptômes, il n’est pas nécessaire de procéder à un traitement, la guérison intervenant spontanément au bout d’une dizaine de jours. En revanche, chez les plus petits ou en cas de difficultés respiratoires comme cela s’observe parfois, une hospitalisation de courte durée peut être nécessaire. De façon générale, il faut veiller à bien hydrater le malade et donner des anti-inflammatoires adaptés pour contrôler la fièvre si elle est très élevée. Evitez les médicaments en vente libre destinés à lutter contre le rhume, la plupart d’entre eux comportant des effets indésirables parfois plus problématiques que le rhume lui-même.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X