L’épilepsie du sommeil, quèsaco ?

L’épilepsie nocturne se traduit par la survenue de crises comitiales, uniquement au cours du sommeil. En effet, le sommeil modifie le fonctionnement même du cerveau humain, ce qui peut, chez certaines personnes, accroître le risque de crise d’épilepsie. Les formes d’épilepsie les plus sujettes à ce type de manifestations restent l'épilepsie frontale nocturne autosomique dominante et l'épilepsie partielle bénigne de l'enfant à pointes centro-temporales. Il arrive également que des patients souffrant de crises épileptiques diurnes souffrent également de crises nocturnes, notamment au cours des transitions entre sommeil et veille, ou lors du stade du sommeil lent.

L’épilepsie du sommeil, quels symptômes ?

Lorsqu’elles surviennent la nuit, les crises épileptiques peuvent se traduire par des signes cliniques variables d’un individu à l’autre. Cela peut aller de simples parasomnies, c’est-à-dire des manifestations motrices soudaines associées à une certaine excitabilité, à de véritables convulsions qui, elles, restent relativement rares au cours du sommeil. On peut également repérer une hypersalivation ou encore des bruits de gorge caractéristiques. Il est possible que plusieurs crises se produisent dans une même nuit.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.