“Ma première rencontre avec Madame Epilepsie c’était il y a 7 ans, j’avais 21 ans” explique Stéphanie aujourd’hui âgée de 28 ans. “J’ai enfin pu mettre un mot sur ce qui m’arrivait, mais étant pharmacorésistante, c’est-à-dire que les médicaments ne parviennent pas à stabiliser complètement mon épilepsie, je me suis rapidement sentie seule et isolée” témoigne la jeune femme. Pour La Parole aux Patients, elle revient sur les débuts difficiles avec la maladie et nous dévoile le nom de celui qui a changé sa vie : Oggy, un labrador de 4 ans.

Epileptique : “J’avais l’impression d’être un poids pour les autres”

Dès le début de la maladie, les proches de Stéphanie sont démunis. Certains pensent qu’elle est simplement stressée, quand d’autres l’a croient possédée… “J’avais honte et une forte impression d’être un poids pour les autres” révèle la jeune femme. “En plus de devoir subir de nombreuses crises tonico-cloniques, des crises convulsives, les médicaments ne parvenaient pas à stabiliser l’épilepsie. J’ai dû arrêter mes études à cause des crises et des effets secondaires des traitements. Heureusement, j’ai pu trouver un parcours plus adapté et j’ai obtenu mon CAP petite enfance. J’ai travaillé pendant 5 ans comme ATSEM (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles), mais là encore ma maladie posait problème à mon employeur. On ne me laissait pas seule avec les enfants, je ne pouvais pas faire de sorties scolaires… J’avais l’impression de ne pas exister et qu’on ne voyait que ma maladie” témoigne Stéphanie.

Epilepsie : “Mon chien d'assistance a changé ma vie”

“Si les premières années j’ai eu beaucoup de difficultés pour cohabiter avec l’épilepsie, je me suis finalement rendue compte que c’était surtout à cause de la réaction des autres. Cette maladie fait peur, mais si on en parle on peut passer outre et faire les mêmes choses que les autres. Je me suis rapproché de l’association Epilepsie France et en parallèle de l'association Handi'chien. J’ai eu Oggy, mon chien d’assistance 6 mois après avoir déposé mon dossier. Il a changé ma vie. Il me prévient 20 minutes à 1 heure avant que je fasse une crise et surtout il m’apaise pendant et aboie pour prévenir les personnes si je suis en danger. Mais surtout, grâce à Oggy, je ne ressens plus d’isolement, j’ai de nouveau confiance en moi et il permet de dédramatiser la situation. Depuis que je l’ai, les gens me prennent au sérieux et ça change tout” explique Stéphanie.

“Aujourd’hui, je me sens sereine et je conseille à toutes les personnes épileptiques de se rapprocher des associations comme Epilepsie France pour ne pas se renfermer sur soi et rencontrer d’autres malades” conclut Stéphanie.

> Echangez avec un expert mutuelle et obtenez des devis personnalisés

Sources

http://www.epilepsie-france.com/

https://handichiens.org/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.